Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Retour vers le passé

Retour vers le passé

C'était il y a 30 ans en France, jour pour jour...

Publié le par Nominoe
Lundi 30 septembre 1983

1. Un attentat à la bombe a frappé la 59e Foire internationale de Marseille, dans l’enceinte du Palais des Congrès : un mort et vingt-six blessés, dont deux grièvement. L’engin explosif, dont l’explosion a été télécommandée, était placé à l’angle formé par le stand des Etats-Unis et celui de l’Algérie. Cet acte est revendiqué par différents groupes, en particulier par les Arméniens (Orly) et l’extrême-droite (Charles Martel).

Lundi 30 septembre 1983

2. A l’instar des autorités françaises, le Premier ministre Margaret Thatcher s’oppose également à la prise en compte des missiles britanniques dans le décompte des forces nucléaires de l’Otan.

Lundi 30 septembre 1983

3. La ministre Georgina Dufoix a annoncé trois mesures en faveur des familles : création d’une allocation au jeune enfant, versée depuis la grossesse jusqu’à trois ans et remplaçant les autres aides ; création d’un congé parental d’une durée maximale de deux ans et rémunérée sur une base de 1 000 Francs à partir du troisième enfant ; création d’un contrat destiné à faire baisser le coût des crèches.

4. Selon un sondage de la Sofres pour Le Figaro-Magazine, la cote de popularité du président Mitterrand est en baisse de cinq points, à 38 %. Le chef de l’Etat a perdu seize points depuis le mois d’avril. C’est la première fois que la Sofres enregistre un aussi bas niveau pour un président de la Ve République.

5. L’enterrement de Tino Rossi dans sa Corse natale n’a pu avoir lieu aujourd’hui comme prévu. La tempête a contraint l’avion qui transportait sa dépouille à se poser à Bastia et non à Ajaccio. Un cortège a du prendre ensuite la route de montagne pour traverser l’île du nord au sud. A Ajaccio, le catafalque a été dressé à la mairie pour être veillé durant la nuit dans une chapelle ardente.

Lundi 30 septembre 1983

6. Début des demi-finales de la Coupe Davis de tennis, opposant à Sydney, sur herbe, la France à l’Australie : les deux équipes sont à égalité à l’issue des deux premiers matchs. Yannick Noah a battu Pat Cash (photo) en trois sets (6-4, 10-8, 6-3), mais Henri Leconte a perdu face à John Fitzgerald en quatre manches (4-6, 10-8, 9-7, 6-2).

Lundi 30 septembre 1983

7. Tirage au sort des matchs du second tour des Coupes d’Europe de football (19 octobre et 2 novembre) : en UEFA, Lens rencontrera les Belges d’Antwerp et Laval les Autrichiens de l’Austria Vienne ; en Coupe des Coupes, le PSG a tiré le gros lot en se retrouvant opposé à la Juventus Turin, le club de Michel Platini.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Jeudi 29 septembre 1983

1. Suite à la polémique déclenchée la veille par le vice-président George Bush, Washington a fermement réaffirmé qu’il n’était pas question de prendre en compte les forces nucléaires françaises et britanniques dans les négociations de Genève sur le désarmement.

Jeudi 29 septembre 1983

2. Le président tchadien Hissène Habré effectue sa première visite officielle en France : il a été accueilli à l’aéroport par le ministre de la Défense Charles Hernu. La situation au Tchad est toujours des plus délicates.

Jeudi 29 septembre 1983

3. Les parlementaires du RPR se réunissent pour trois jours en Avignon. Les différents intervenants de cette première journée, parmi lesquels Maurice Couve de Murville, s’en sont pris violemment au gouvernement.

Jeudi 29 septembre 1983

4. Clôture des journées parlementaires de l’UDF à Divonne-les-Bains, avec pour dernier orateur l’ancien président Giscard d’Estaing qui a proposé à son mouvement de choisir la voie de l’opposition libérale plutôt qu’une simple opposition au socialisme. A la différence des autres responsables, il a refusé de s’attarder sur le débat concernant la cohabitation.

Jeudi 29 septembre 1983

5. Selon un sondage Ifres pour La Vie française, 81 % des personnes interrogées estiment que la majorité s’est affaiblie durant ces deux derniers mois. Pour 68 % des Français c’est Michel Rocard le mieux placé pour assurer la relève à la tête du PS.

6. Action Directe commet un attentat à la bombe contre le Cercle militaire Interallié, à Paris. Pas de victime.

7. Le mouvement de grève et de blocage des centres de tris postaux commence à se débloquer.

Jeudi 29 septembre 1983

8. Après plusieurs mois de compétition acharnée, la compagnie Japan Airlines a annoncé l’achat de Boeing 767 plutôt que des Airbus A310 (photo).

9. Aux termes de son voyage aux Etats-Unis, le président Mitterrand est rentré dans la soirée à Paris.

Jeudi 29 septembre 1983

10. Obsèques religieuses de Tino Rossi dans la matinée à Paris, en l’église de la Madeleine et en présence de nombreuses personnalités de la chanson, de la télévision et du cinéma (Sheila, Dalida, Mireille Mathieu, Thierry Le Luron, Annie Cordy, etc.). Durant la cérémonie, Maurice André a interprété l’Ave Maria de Gounod. A l’intérieur et à l’extérieur de l’édifice, la foule des Parisiens est venue en nombre dire adieu à l’artiste corse.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Mercredi 28 septembre 1983

1. Discours du président Mitterrand devant l’Assemblée des Nations Unies, à New York. Avec pour principaux thèmes le désarmement (négociations de Genève sur les euromissiles) et le développement, il a dévoilé les grandes orientations de la politique étrangère française face à l’état du monde, se déclarant favorable à un réel équilibre est-ouest, mais également nord-sud. Il a fermement réaffirmé l’indépendance de la France et exclu à nouveau toute prise en compte de l’arsenal nucléaire français dans le décompte des missiles des Blocs de l’Ouest et de l’Est. Dans la soirée pourtant, le vice-président américain George Bush a tenu des propos ambigus sur les euromissiles : revenant sur la ligne conduite par Washington, il a créé la surprise en évoquant qu’un jour les missiles nucléaires français et britanniques puissent être pris en compte dans le total des armements nucléaires occidentaux dans de futures négociations avec Moscou…

Mercredi 28 septembre 1983

2. Réagissant à la dissolution du CCN, les nationalistes corses ont occupé le siège de l’Assemblée de Corse à Ajaccio. Le président de celle-ci, Prosper Alfonsi (photo), a été brièvement retenu.

Mercredi 28 septembre 1983

3. Extension de la grève des tris postaux. Le ministre Louis Mexandeau a reçu des représentants des syndicats au ministère des PTT.

4. D’après les chiffres de l’INC, le nombre de faillites a augmenté de 13,7 % au cours des huit premiers mois de l’année.

5. Le Mark ouest-allemand a atteint un nouveau record face au Franc français : 3,03 F pour 1 DM.

6. Selon un sondage, 46 % des Français sont défavorables à une cohabitation à la tête de l’Etat, estimant que le président Mitterrand devrait démissionner si l’opposition emportait les prochaines élections législatives de 1986. A l’inverse, 42 % sont pour la cohabitation.

7. 71 % des personnes interrogées par BVA pour Paris-Match sont favorables à l’enseignement privé et 59 % voient une atteinte aux libertés en cas d’intégration au secteur public.

8. Le représentant de la Syrie aux Nations unies a réclamé à la tribune de l’ONU le retrait de la force multinationale d’interposition au Liban, où, sur le terrain, les accrochages se multiplient dans la montagne et dans la banlieue sud de Beyrouth malgré le cessez-le-feu.

9. Arrestation du meurtrier présumé de la petite Géraldine. Ouvrier âgé de trente-sept ans, l’homme - qui avouera le crime dès le lendemain -, est un récidiviste ayant passé huit ans en prison pour un viol (1974-1982).

10. Match retour du premier tour des Coupes d’Europe de football : en Coupe des Clubs champions, le FC Nantes est déjà éliminé malgré sa nette victoire trois buts à un à domicile contre les Autrichiens du Rapid Vienne (défaite à l’aller 3-1). En Coupe des vainqueurs de Coupes, le PSG a confirmé sa victoire de l’aller en s’imposant deux buts à un contre les Nord-Irlandais de Glentoran FC. En Coupe UEFA, le Stade lavallois se qualifie pour le second tour grâce à sa victoire un but à zéro sur le Dynamo Kiev. Même chose pour le RC Lens, victorieux deux buts à un, après prolongation, des Belges de La gantoise, mais Bordeaux est éliminé après avoir été écrasé quatre à zéro sur le terrain du Lokomotive Leipzig.

11. Première diffusion, dans l’émission Récré A2 d’Antenne 2, du dessin animé franco-nippo-luxembourgeois les Mystérieuses cités d’or, créée en théorie (peu en pratique) d’après le roman The King’s Fifth (La route de l’or) de Scott O’Dell. Chaque épisode est suivi d’un mini-documentaire (en prises de vue réelles) sur la culture précolombienne, donnant un éclairage historique et géographique sur le contexte de la fiction.

12. Sorties cinématographiques :

Mercredi 28 septembre 1983

- L’ami de Vincent, de Pierre Granier-Deferre, avec Philippe Noiret, Jean Rochefort, Françoise Fabian, Fanny Cottençon, Marie Dubois, Marie-France Pisier, Anna Karina et Jane Birkin.

Mercredi 28 septembre 1983

- La ballade de Narayama, de Shohei Imamura, avec Ken Ogata, Sumiko Sakamoto et Takejo Aki.

Mercredi 28 septembre 1983

- Un jeu brutal, de Jean-Claude Brisseau, avec Bruno Cremer, Emmanuelle Debever et Lisa Hérédia.

Mercredi 28 septembre 1983

- Les branchés à Saint-Tropez, de Max Pécas, avec Olivia Dutron, Xavier Deluc et Yves Thuillier.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. Le président Mitterrand devant s’envoler pour New York, le Conseil des ministres a exceptionnellement eu lieu ce mardi exceptionnellement et non le mercredi comme de coutume. Le gouvernement a dissous la Consulte des comités nationalistes (CCN), un mouvement indépendantiste corse considéré comme la vitrine légale de l’ex-FLNC. Le reste du Conseil a surtout été consacré aux projets gouvernementaux dans le domaine de l’informatique et de l’électronique. Le chef de l’Etat a ensuite décollé de Paris pour arriver dans la soirée à New York.

Mardi 27 septembre 1983

2. Le Canard Enchaîné révèle que l’ancien responsable du GIGN, le capitaine Paul Barril (photo), a rencontré secrètement le dirigeant nationaliste corse Alain Orsoni le 12 janvier dernier. Barril était mandaté par les plus hauts niveaux de l’Etat et qu’un sommet à l’Elysée pouvait être envisagé. Des informations qui font aussitôt polémique dans l’île et à Paris.

3. Selon l’INC, l’indice des prix du détail a augmenté de 0,6 % au mois d’août. Même s’il annonce un ralentissement de l’inflation, le gouvernement ne peut plus tenir son pari de maintenir celle-ci en dessous de 8 % sur un an, espérant maintenant un taux de 8,5 % pour 1983.

Mardi 27 septembre 1983

4. Ouverture à Divonne-les-Bains (Ain) des journées parlementaires de l’UDF. Simone Veil (photo) a du se justifier après avoir été prise à partie pour sa critique de l’alliance de l’opposition avec le Front national et avoir appelé à l’abstention lors de l’élection municipale de Dreux. Intervenu ensuite à la tribune, Raymond Barre s’est déclaré hostile à une cohabitation à la tête de l’Etat.

5. La CFDT s’engage dans le pacifisme en décidant de rejoindre le Comité pour le désarmement nucléaire en Europe, qui regroupe des organisations indépendantes du Parti communiste.

6. Les ministres des Affaires étrangères des quatre pays participant à la force multinationale d’interposition au Liban (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Italie) se sont réunis à New York pour examiner la situation dans le pays au lendemain d’un cessez-le-feu conclu sur le terrain.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Lundi 26 septembre 1983

1. Le cardinal Lustiger, archevêque de Paris, s’est engagé dans la querelle scolaire : il a déclaré au journal Libération être étonné des récentes déclarations du Premier ministre, alors même que les conditions du débat ne sont pas encore posées.

2. Attentat contre un bâtiment de l’armée, revendiqué par Action directe : légers dégâts matériels.

Lundi 26 septembre 1983

3. Pour la deuxième fois de l’année, le président Mitterrand a reçu à l’Elysée son homologue égyptien, Hosni Moubarak. Le Proche-Orient était au cœur des discussions, notamment la guerre au Liban et la question palestinienne.

4. Après les élus corses la veille, c’est au tour des principaux responsables de l’Etat dans l’île, dont le commissaire Broussard, d’être reçus à Paris par le ministre de l’Intérieur Gaston Defferre.

5. Le ministère de la Défense a annoncé une réorganisation du GIGN, dont les effectifs seront portés de 73 à 210 hommes.

6. Des milliers de jeunes Européens se sont réunis à Versailles pour la Journée européenne de l’apprentissage. Le président Mitterrand a prononcé un discours mettant en valeur l’artisanat pour l’avenir de l’Europe.

7. Onze jours après avoir été placé dans un foyer de l’Assistance sociale, le petit Thierry Loriot, quatre ans, a été confié par un juge à sa grand-mère maternelle, qui en aura la garde pendant deux mois, en attendant que les parents du petit garçon aient une situation plus stable et un logement plus décent.

Lundi 26 septembre 1983

8. Le maire de Paris Jacques Chirac a remis au chanteur Julio Iglesias (photo) la médaille de Vermeil de la Ville de Paris, en présence de nombreuses personnalités (Mireille Mathieu, Ursula Andress, etc.). Le chanteur, qui a vendu plus de cent millions de disques dans le monde, a également reçu un Disque d’Or à cette occasion.

9. Le chanteur Tino Rossi est mort à Neuilly-sur-Seine d’un cancer du pancréas, à l’âge de soixante-seize ans. En cinquante ans de carrière, le célèbre artiste corse a vendu 250 millions de disques et tourné dans vingt-cinq films. Nombre d’anonymes et de personnalités lui rendent hommage.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Dimanche 25 septembre 1983

1. Victoire sensible aux élections sénatoriales de l’opposition qui renforce ainsi son emprise sur la Chambre haute du Parlement (avec 75 sièges contre 23 à la majorité). 98 sièges, soit un tiers de l’assemblée (un département sur trois), étaient à pourvoir en deux tours par 46 000 grands électeurs. L’UDF et le RPR ont gagné chacun huit sièges, le Parti socialiste trois ; le nombre de communistes et de radicaux de gauche n’a pas bougé ; les indépendants et divers droite ont perdu cinq élus, les divers gauche un. Les deux ministres candidats ont été élus : le secrétaire d’Etat à la Défense François Autain (Loire-Atlantique), le ministre de l’Urbanisme et du Logement Roger Quilliot (réélu dans le Puy-de-Dôme). Election également des anciens ministres André Delelis (Pas-de-Calais) et Maurice Faure (Lot). Même chose pour le conseiller de l’Elysée Michel Charasse, réélu dans le Puy-de-Dôme. Pour l’opposition, plusieurs anciens ministres sont élus ou réélus : Christian Bonnet (UDF, Morbihan), Maurice Schumann (RPR, réélu dans le Nord), Jean-François Poncet (UDF), Michel Durafour (Loire) ; le député RPR Lucien Neuwirth passe de l’Assemblée au Sénat.

Dimanche 25 septembre 1983

2. Gaston Defferre (photo) a reçu les élus corses à Paris. Le ministre de l’Intérieur a assuré que les autorités, et notamment Pierre-Jean Massimi, n’avaient rien à voir avec la disparition du militant nationaliste Guy Orsini.

3. Enquête sur le massacre du Sofitel d’Avignon : le père du braqueur Jean Roussel a été inculpé de recel de malfaiteur à son tour dans la soirée. Ce gitan de soixante-trois ans, ferrailleur, a connu son heure de gloire comme champion de France de boxe amateur. C’est dans sa maison de Barbentane, près d’Avignon, qu’aurait été préparé le braquage.

Dimanche 25 septembre 1983

4. Grand Prix de Formule 1 d’Europe, disputé sur le circuit anglais de Brands Hatch : victoire du Brésilien Nelson Piquet devant le Français Alain Prost. Grand perdant, René Arnoux (photo) n’a terminé que neuvième, gâchant ainsi toute chance de remporter le titre de champion du monde, qui se jouera entre Prost et Piquet. Mais le Français ne dispose plus que de deux petits points d’avance sur le Brésilien. Tambay et Jarier ont abandonné et Laffite ne s’était pas qualifié pour la course.

Dimanche 25 septembre 1983

5. Alors qu’il annonçait lui-même ces derniers jours un possible exil sportif en Italie, Bernard Hinault a finalement décidé de rester en France : il a trouvé comme nouveau partenaire l’industriel Bernard Tapie, un spécialiste du sauvetage des entreprises en difficulté.

6. Passage à l’heure d’hiver, à trois heures du matin. Chaque réveil, horloge, montre doit être retardé d’une heure.

7. Le thermomètre atteint des sommets : il fait 36°6 à Perpignan !

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. 469 soldats ont quitté la France pour rejoindre le contingent français au Liban.

Samedi 24 septembre 1983

2. Poursuite du mouvement de grève dans les centres de tri des PTT. Il est surtout actif dans la région parisienne, en particulier à Nanterre, Issy-les-Moulineaux et Créteil.

3. Dans la matinée, sept cents ambulanciers du secteur privé, au volant de quatre cents ambulances, ont bloqué la place de la Concorde à Paris pour protester contre la concurrence des services publics de secours.

4. Libération de dix des douze personnes arrêtées le 22 septembre dans le cadre de l’enquête sur le massacre du Sofitel d’Avignon. Les deux autres, Gérard Rolland et François Arpineau, ont été inculpé de recel de malfaiteurs. Les investigations de policiers se concentrent de plus en plus sur la famille Roussel.

Samedi 24 septembre 1983

5. Ouverture à Paris du Sicob, le Salon de l’informatique et de l’organisation de bureau, avec en vedette les micro-ordinateurs. Parmi les nouveautés, outre la télécopie ou le traitement de texte, figure notamment un ordinateur possédant déjà un écran tactile…

6. Ouverture à Paris de la Fiac, au Grand Palais ; 5 000 œuvres sont exposées par 179 galeries.

Samedi 24 septembre 1983

7. Création à Paris, au Théâtre de l’Atelier, de la pièce Le Nombril, de Jean Anouilh, dans une mise en scène de l’auteur et de Roland Piétri, avec des décors de Jean-Denis Malcles. Bernard Blier est Léon, Anne-Marie Jabraud la femme de ménage et Gabriel Gobin le vieux déménageur.

Samedi 24 septembre 1983

8. C’est l’été indien sur la France : il a fait 33° à Biarritz et 31° à Paris (où le record est de 32,5 en 1895).

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Vendredi 23 septembre 1983

1. La question du Liban provoque une fracture au sein de la gauche gouvernementale : le parti communiste a évoqué pour la première fois le retrait français. Georges Marchais a ainsi demandé que l’ONU se saisisse de l’affaire libanaise et, en cas d’échec, il réclame le retour au pays des soldats français.

2. Violences en Nouvelle-Calédonie entre Kanaks et les populations d’origine européenne.

3. Une vingtaine de personnalités ont lancé un appel aux chrétiens pour la paix scolaire. Pour eux, un dialogue sur la question de l’école est possible et nécessaire. De son côté, le père Guiberteau, secrétaire général de l’enseignement catholique, considère que plusieurs points ne sont pas négociables : choix libre des parents, autonomie des écoles dans leur vie associative, projet confessionnel (choix du directeur et des enseignants). Tout en rajoutant : « Ce n’est pas encore la guerre, mais… » La CFDT de l’enseignement privé a appelé à une grève nationale pour réclamer un service public unifié de l’éducation nationale au service de tous les jeunes.

4. Plan de réorganisation des Postes : la grève des PTT déclenchée depuis plusieurs jours à Paris pour protester contre la suppression de certains avantages acquis s’est étendue à la province. Elle est quasi-totale à Marseille, Nice, Rouen et Rennes (où 270 000 lettres ou colis sont en attente). Ailleurs le trafic est peu ou pas perturbé. Les grévistes protestent notamment contre la suppression du travail de nuit pendant le week-end.

Vendredi 23 septembre 1983

5. Le président Mitterrand, accompagné du ministre de la Culture Jack Lang (photo), a effectué une visite éclair au nouveau local du Centre national des lettres, à Paris. Cet établissement public est chargé d’aider la création littéraire.

6. Disparue il y a une semaine près de Douai, la petite Géraldine a été retrouvée morte dans la matinée. Son corps a été repêché dans le canal de la Sensée, près de l’endroit où son cartable avait été découvert. Selon l’autopsie, elle a été violée et étranglée.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Jeudi 22 septembre 1983

1. Pour la première fois depuis l’arrivée du contingent français au Liban, l’aviation française est entrée en action : en état de légitime défense (six soldats ont été blessés dans des incidents différents) et sur autorisation du ministre Charles Hernu, des Super-Etendard, embarqués à bord du Foch, ont attaqué dans la soirée des batteries d’artillerie, probablement syriennes, qui visaient des objectifs français. Paris a lancé un nouvel avertissement à Damas.

Jeudi 22 septembre 1983

2. A Tripoli, le chef rebelle tchadien Goukouni Oueddeï, protégé des Libyens, propose des négociations directes au président Hissène Habré, sans retrait préalable des troupes françaises. N’Djaména a répliqué qu’il n’y aura des négociations qu’avec la Libye et après le retrait de ses troupes du Tchad.

Jeudi 22 septembre 1983

3. L’ayatollah Khomeiny a lancé un nouvel avertissement à la France : si Paris livre des avions de chasse à l’Irak, les Iraniens fermeront le détroit d’Ormuz, par où transite 40 % du pétrole mondial.

Jeudi 22 septembre 1983

4. Affaire des comptes en Suisse : le secrétaire d’Etat au Budget Henri Emmanuelli a confirmé que les douanes françaises ont bien identifié un certains nombre de Français détenteurs de comptes secrets en Suisse, pour un montant de 175 millions de Francs.

Jeudi 22 septembre 1983

5. Le conseil national de l’UDF a reconduit Jean Lecanuet (photo) à la tête du parti et nommé quatre vice-présidents (Didier Bariani, François Léotard, Pierre Méhaignerie et Georges Donnez).

6. Le président du RPR Jacques Chirac a appelé à l’union de l’opposition pour le premier tour des élections sénatoriales.

7. Enquête sur le massacre du Sofitel d’Avignon (nuit du 4 au 5 août dernier) : la police à arrêté à Valras-Plage, dans l’Hérault, Gérard Rolland, vingt-cinq ans, qui nie toute participation à la tuerie. Onze présumés complices ont également été interpellés.

8. Jugement de l’affaire de la place des Ternes, où six policiers avaient été pris dans une fusillade d’Action directe le 15 avril 1981 et un gardien de la paix de vingt-deux ans avait été tué : Philippe Gaubin, vingt-huit ans, a été acquitté par la Cour d’assises de Paris, qui a estimé que le dossier d’accusation était étrangement creux.

Jeudi 22 septembre 1983

9. Inauguration du dernier tronçon de ligne de chemin de fer à grande vitesse qui permet désormais de relier Paris à Lyon (423 kilomètres) en deux heures.

10. Après la province la veille, c’est à Paris et dans sa région que les pharmaciens sont en grève. 4 000 d’entre eux ont manifesté sans incident dans les rues de la capitale.

Jeudi 22 septembre 1983

11. Selon un rapport remis par René Girault, professeur à l’université Paris X Nanterre, le niveau de l’enseignement de l’Histoire en France est inquiétant, voire catastrophique. Les élèves et étudiants français mélangent allégrement les dates et les personnages de notre Histoire. Les programmes devraient être changés.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. Dans un communiqué adressé à plusieurs journaux, le FLNC a revendiqué le meurtre de Pierre-Jean Massimi, le 13 septembre dernier, commis en représailles avec la disparition du militant Guy Orsini. Le mouvement a également déclaré être responsable de l’assassinat d’un restaurateur de Corse-du-Sud, Félix Rosso.

2. Adoption définitive en Conseil des ministres du projet de budget pour 1984. Le gouvernement a par ailleurs décidé de créer une délégation à l’insertion professionnelle et sociale des jeux en difficulté. A l’issue de ce conseil, le président Mitterrand a réuni un groupe restreint de ministres sur les dossiers de politique étrangère et de défense.

Mercredi 21 septembre 1983

3. Grève largement suivie des pharmaciens de province qui protestent contre la baisse du prix de vente des médicaments. La seule véritable manifestation a été organisée à Lille.

4. Une importante manifestation a été organisée à Quimper par les partisans de l’école privée. Ils soutiennent la grève de la faim d’un directeur d’établissement.

5. Fin des travaux du comité central du PC : les communistes resteront dans un gouvernement qui peut encore réussir… grâce à eux. Ils critiquent cependant un budget qui frappe trop les faibles revenus.

6. La mairie communiste d’Antony, dont l’élection a déjà été invalidée, est rattrapée par une nouvelle affaire de fausses cartes de la sécurité sociale trouvées à la mairie et dans une imprimerie municipale (et cela alors que les élections à la Sécu auront lieu le 19 octobre).

7. Après les pilotes de ligne, c’est au tour des hôtesses et des stewards de se joindre au boycott des vols Paris-Moscou vers l’URSS.

Mercredi 21 septembre 1983

8. L’équipe cycliste Wolber (créée en 1981) a annoncé son retrait de la compétition pour des raisons financières.

9. Ouverture à Paris (8, boulevard de Strasbourg) de la première discothèque à durée limitée, les « 120 Nuits », fondée et dirigée par Arnaud-Louis Chevallier en collaboration avec la radio locale Cité 96. Seule boîte de nuit grand public de la capitale avec une programmation musicale punk, elle existera pendant quarante semaines (jusqu’en juin 1984), à raison de trois soirs par semaine (d’où son nom).

10. Sorties cinématographiques :

Mercredi 21 septembre 1983

- La fiancée qui venait du froid, de Charles Némès, avec Thierry Lhermitte, Barbara Nielsen et Gérard Jugnot.

Mercredi 21 septembre 1983

- Attention ! Une femme peut en cacher une autre, de Georges Lautner, avec Miou-Miou, Roger Hanin, Eddy Mitchell, Dominique Lavanant et Charlotte de Turckheim.

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog