Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Retour vers le passé

Retour vers le passé

C'était il y a 30 ans en France, jour pour jour...

Publié le par Nominoe
Lundi 12 novembre 1984

1. Les députés ont discuté à l’Assemblée nationale du budget de l’Education nationale pour 1985, présenté par le ministre Jean-Pierre Chevènement. Représentant près de 18 % du budget total de l’Etat (pour un total de 178 milliards de francs), il est le plus important de France. 3 650 emplois d’enseignants doivent être créés, mais 1 300 autres seront supprimés : moins d’instituteurs mais plus d’enseignants du second degré. 335 millions de F sont consacrés au développement des nouvelles technologies et de l’informatique, tandis que 429 millions sont destinés à améliorer la situation des personnels. Le budget d’investissement est en diminution de 10 %, tout comme celui de fonctionnement (- 2 %). Les crédits destinés aux écoles privées augmentent de 8 % (contre 12 à 14 % pour les années précédentes).

2. Les élus de l’opposition du Bas-Rhin, majoritaires dans ce département, ont fait connaître leur intention de boycotter la visite du président Mitterrand en Alsace prévue pour les 22 et 23 novembre prochains. Ils souhaitent ainsi protester contre la décision gouvernementale d’implanter le synchrotron européen à Grenoble et non à Strasbourg.

Lundi 12 novembre 1984

3. Un journal turc a publié une interview de Jean-Marie Le Pen, dans lequel il déclare être prêt à prendre les armes pour empêcher la destruction de la France par les vagues migratoires. Le leader du Front national dénonce l’exploitation faite de cet entretien, vieux de quatre mois, et affirme que ses propos ont été tronqués.

4. La découverte de deux nouveaux meurtres, commis probablement il y a plusieurs jours, porte à neuf le nombre de vieilles dames seules assassinées depuis le 4 octobre à Paris. Le premier crime s’est produit dans le XVIIe arrondissement, le second dans le XVIIIe, principal lieu des violences. Le sentiment d’insécurité grandit dans les quartiers touchés et déjà certains déménagements ont été signalés. La police a décidé d’augmenter le nombre de patrouilles dans les rues les plus sensibles. Le ministre de l’Intérieur Pierre Joxe ainsi que plusieurs élus de la majorité et de l’opposition se sont rendus sur place. Le maire de Paris Jacques Chirac a fait demander au gouvernement de prendre des mesures immédiates pour faire cesser ces « meurtres odieux et la peur qu’ils inspirent ». S’inclinant devant le corps de l’une des deux victimes du jour, ainsi que devant celui du militant de la CGT tué il y a deux jours à Epône, le président Mitterrand a dénoncé la violence qui gagne du terrain en France.

5. Deux jours après le meurtre d’un militant CGT à Epône, une manifestation de protestation a rassemblé environ 2 000 personnes à Mantes-la-Jolie. La CGT est le seul syndicat à s’en prendre dans son ensemble au patronat, les autres organisations syndicales refusant l’amalgame.

6. La population de Châteaubriant s’unit à la douleur des familles des victimes du crime raciste de la veille : six cents personnes dans la matinée, puis mille dans l’après-midi, ont défilé dans les rues de la ville pour rendre hommage aux deux Turcs assassinés.

Lundi 12 novembre 1984

7. Le prix Goncourt a été décerné à Marguerite Duras pour L’Amant. Le Renaudot est revenu à Annie Ernaux pour son roman La Place.

8. Nouvelle formule de publication pour Le Courrier picard.

9. Groupe originaire de Boston, The Cars interprètent Drive en 1984 :

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Dimanche 11 novembre 1984

1. Selon un sondage IFOP/Le Journal du Dimanche, la cote de popularité du président Mitterrand (photo) est en baisse de cinq points par rapport au mois d’octobre, 26 % seulement des personnes interrogées se déclarant satisfaites du chef de l’Etat. De son côté, Laurent Fabius perd deux points (29 %). Dans l’opposition, Raymond Barre progresse de quatre points avec 47 % de bonnes opinions.

2. Réagissant au drame d’Epône la veille, la CGT a appelé à arrêt de travail national d’un quart d’heure pour le 13 novembre.

3. Crime raciste à Châteaubriant, en Loire-Atlantique. A 18 h 30, un chômeur de vingt-deux ans a ouvert le feu au gros calibre, depuis la rue, sur un salon de thé fréquenté par des Turcs : deux clients ont été tués et cinq autres blessés, dont quatre grièvement. Arrêté quelques minutes plus tard, le meurtrier, résidant à Martigné-Ferchaud (Ille-et-Vilaine), a déclaré avoir tiré parce qu’il « n’aimait pas les étrangers ».

Dimanche 11 novembre 1984

4. Des cérémonies ont célébré dans toute la France le 66e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale. A Paris, le président Mitterrand a remonté les Champs-Elysées et passé les troupes en revue avant de déposer une gerbe devant la Flamme du Souvenir, sous l’Arc de Triomphe. Après avoir admiré la réplique d’un avion Blériot XI, le chef de l’Etat a achevé les commémorations devant la statue de Georges Clemenceau, près du Jardin des Champs-Elysées.

5. Fermeture à Paris du Salon du bricolage, qui a connu un beau succès.

6. Un cabinet en placage d'acajou et ébène ayant appartenu à Louis XVI a été vendu pour la somme de quinze millions de francs.

7. Clôture des championnats du monde de judo féminin à Vienne : la France termine deuxième nation, derrière la Belgique, avec six médailles, dont une d’or (Brigitte Deydier a conservé son titre en - 66 kg), une d’argent (Marie-France Colignon en - 48 kg, qui a perdu son titre) et quatre de bronze (Catherine Arnaud en - 56 kg, Martine Rottier en - 61 kg, Véronique Vigneron en - 72 kg et Natalina Lupino en toutes catégories).

8. Le thermomètre atteint 24°4 à Marseille !

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Samedi 10 novembre 1984

1. Réunion à Paris du Comité directeur du Parti socialiste, sans grands débats et sans grande passion. Les dirigeants du PS cherchent les moyens de reprendre l’initiative à l’opposition avant les élections cantonales de 1985. Les tentatives d’ouverture vers le centre droit (comme celle proposée par Christian Roux) ont été dénoncées : l’ennemi c’est la droite dans son ensemble ! Lionel Jospin appelle au maintien de l’union de la gauche avec le Parti communiste.

Samedi 10 novembre 1984

2. Fin de l’opération Manta : les derniers soldats français, des bérets rouges, ont quitté le Tchad pour le Cameroun après quinze mois de présence. Au même moment, Paris et Tripoli ont annoncé en même temps la fin du retrait français et libyen du pays. Treize militaires français ont été tués au cours de cette période.

3. Un conflit social a tourné au drame vers 18 h à Epône, dans les Yvelines : un ouvrier militant turc de la CGT, Kemal Ozgul, âgé de vingt ans, a été tué par balles et trois de ses camarades blessés, dont un grièvement, alors qu’ils se présentaient avec une quarantaine de collègues à la porte de leur entreprise, Pirault et Fils, pour obtenir l’application d’un accord signé et occuper les locaux en y menant une grève de la faim. Le directeur, deux de ses fils et trois membres du personnel ont été arrêtés. La police soupçonne un vigile d’être l’auteur des tirs. Deux fusils à pompe et une carabine ont été saisis. Les ouvriers de la société, majoritairement immigrés, n’avaient pas été payés depuis des mois.

Samedi 10 novembre 1984

4. La grève à la SEITA commence à poser de sérieux problèmes aux fumeurs, qui dévalisent certains bureaux de tabac de province dont les stocks fondent à vue d’œil.

Samedi 10 novembre 1984

5. Lancement réussi la nuit dernière à Kourou du onzième tir de la fusée Ariane, le troisième commercial, qui réussit le placement en orbite de deux satellites, MARECS 2 et l’Américain Spacenet 2.

6. Suite à l’envoi d’un courrier anonyme, 2 000 personnes, dont une centaine de jeunes Belges, ont organisé une battue dans la région de Macon pour tenter de retrouver les deux jeunes femmes belges portées disparues depuis le 22 août alors qu’elles tentaient de descendre dans le sud de la France en auto-stop. Selon la lettre envoyée au Progrès de Lyon, elles auraient été séquestrées et enterrées dans une forêt.

7. L’équipe de France de rugby a facilement battu la Roumanie 18 à 3 à Bucarest. C’est la première victoire française en territoire roumain depuis 1978.

Samedi 10 novembre 1984

8. La judokate Brigitte Deydier est sacrée championne du monde des - 66 kg à Vienne (un titre qu’elle avait déjà acquis en 1982).

9. Il fait encore 29° C à Ajaccio.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. La semaine de trente-cinq heures ne sera pas mise en place dans un avenir plus ou moins lointain. Contestant ses vertus présumées, le Commissariat général au Plan a publié un rapport dans lequel il lui préfère la flexibilité des horaires de travail.

Vendredi 9 novembre 1984

2. Intervenant devant les députés pour présenter son budget, le ministre de la Défense Charles Hernu a déclaré que la France s’intéressait à la « guerre des étoiles » : 550 millions de francs devraient être affectés à l’étude de systèmes défensifs (missiles) destinés à être déployés dans l’espace. Avec 150,2 milliards de francs (en hausse de 5,7 %), le budget de la Défense sera le deuxième de France mais il manquera cependant 1,3 milliards de F par rapport à la loi de programmation et les militaires devront se serrer la ceinture : plus de 9 000 emplois devront être supprimés et la gestion quotidienne des corps des troupes sera en baisse de 3 % ; les grandes manœuvres seront limitées. 71,7 milliards de F seront consacrés aux équipements, dont plus de 32 % affectés aux forces nucléaires.

Vendredi 9 novembre 1984

3. Les éditions Olivier Orban publient Kremlin-PCF, conversations secrètes, un ouvrage anonyme qui reproduit les notes de Jean Kanapa, un des cadres supérieurs du Parti communiste français mort en 1978. Le livre évoque les liens étroits entre les communistes soviétiques et français, ainsi que les conversations entre Leonid Brejnev et Waldeck Rochet. Les communistes français y manifestent leurs critiques à l’égard de Moscou à l’occasion de la crise tchécoslovaque en 1968. L’Humanité dénonce la parution de ce livre comme « une entreprise de déstabilisation de la direction du PCF ».

Vendredi 9 novembre 1984

4. Grève des professeurs d’éducation physique. Ils reprochent au ministre Alain Calmat un manque de moyens, en terme d’effectifs et de budgets, pour permettre la pratique sereine du sport à l’école.

Vendredi 9 novembre 1984

5. Le dollar a gagné neuf centimes à la Bourse de Paris, cotant 9,11 F.

Vendredi 9 novembre 1984

6. L’assassin présumé du petit Grégory, Bernard Laroche, a été confronté au palais de justice d’Epinal pendant près de six heures à sa belle-sœur de quinze ans, Muriel, et à d’autres témoins. L’alibi de l’accusé, qui proteste toujours de son innocence, semble confirmé et ses avocats ont demandé sa remise en liberté.

7. A Paris, le corps sans vie d’une personne âgée de soixante-quinze ans, retrouvée poings et pieds liés, a été retrouvé à son appartement de la rue des Trois Frères, dans le XVIIIe arrondissement. Il s’agit de la septième vieille dame assassinée en un mois à Paris et la cinquième dans le seul quartier de Montmartre.

Vendredi 9 novembre 1984

8. Le Nouvel Observateur recense les plus grosses fortunes de France : Marcel Dassault ([photo]aéronautique) et Liliane Bettencourt (actionnaire principal de l’Oréal) sont en tête avec une fortune évaluée pour chacun plus de cinq milliards de francs. Anne Gruner-Schlumberger, le baron Edmond de Rothschild et Georgette Deutsch de la Meurthe suivent à plus d’un milliard.

Vendredi 9 novembre 1984

9. Champion d’Europe des poids lourds depuis 1981, le boxeur français Lucien Rodriguez a été battu à Copenhague par le Norvégien Steffen Tangstad.

Vendredi 9 novembre 1984

10. Premier match de football retransmis sur Canal + : Nantes-Monaco. La chaîne propose cinq caméras sur le terrain.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Jeudi 8 novembre 1984

1. Le Sénat, dominé par l’opposition, s’oppose au gouvernement à propos du calendrier de la discussion du projet de loi sur la décentralisation de l’enseignement, public et privé. Matignon souhaite deux jours de débats alors que les sénateurs veulent plus de temps.

2. Clôture de la conférence bovine au ministère de l’Agriculture. Quatre cents millions de francs ont été débloqués pour alléger la trésorerie des éleveurs et pour soutenir le marché. Mais certaines de ces aides aux éleveurs français sont interdites par le règlement communautaire européen… Les syndicats agricoles français sont perplexes et des producteurs de viande ont manifesté aujourd’hui en Corrèze, dans la Nièvre et en Haute-Vienne.

Jeudi 8 novembre 1984

3. En signant un protocole visant à améliorer la formation et l’insertion professionnelle des 250 000 jeunes qui effectuent chaque année leur service militaire, les ministres Charles Hernu (photo) et Michel Delebarre ont souhaité que la Défense et le Travail fasse désormais meilleur ménage.

Jeudi 8 novembre 1984

4. Le président socialiste de l’Assemblée nationale Louis Mermaz a affirmé à des journalistes que la gauche pouvait gagner les législatives de 1986 mais à condition que l’union de la gauche continue.

5. Grève des employés de Télévision de France. Les programmes de télévision ont été quelque peu perturbés au cours de la journée.

Jeudi 8 novembre 1984

6. Un tiers des établissements de la SEITA sont touchés par des arrêts de travail. Les syndicats protestent contre le projet de nouveau statut du personnel de l’entreprise : l’avancement privilégie désormais l’efficacité et non plus l’ancienneté, une remise en cause des avantages acquis pour les employés de la société.

Jeudi 8 novembre 1984

7. Le dollar est repassé au-dessus de la barre des neuf francs à Paris, cotant 9,02 F.

8. Arrestation à Biarritz d’un responsable présumé des Commandos autonomes basques, interdits de séjour en France.

Jeudi 8 novembre 1984

9. Le ravisseur en 1983 de la fille de l’écrivain français Frédéric Dard a été condamné à dix-huit ans de prison par le tribunal de Genève.

10. La Cour d’appel de Paris a donné raison à Pierre Bordas : la maison Bordas, qu’il a fondée, est condamnée à changer de nom. Son président rejette cette décision, qui le conduirait à détruire cinq millions de livres scolaires d’ici le 1er mars (il se pourvoira en cassation le 12 novembre).

Jeudi 8 novembre 1984

11. L’Académie française a décerné son prix Paul-Morand à Christine de Rivoyre (photo) pour l’ensemble de son œuvre. Le Grand Prix du Roman de l’Académie française a de son côté été attribué à Jacques-Francis Rolland pour Un dimanche inoubliable près des casernes.

Jeudi 8 novembre 1984

12. Sortie du premier numéro de l’hebdomadaire L’Evénement du Jeudi, lancé par Jean-François Kahn.

Jeudi 8 novembre 1984

13. Le secrétaire d’Etat à la Santé a inauguré à l’hôpital Lapeyronie de Montpellier du premier appareil français d’imagerie par résonance magnétique nucléaire (RMN).

Jeudi 8 novembre 1984

14. Fin du rêve européen pour le Paris-Saint-Germain : annulé la veille pour cause de brouillard, le match de Coupe de l’UEFA entre le PSG et le Videoton FC a vu la victoire des Hongrois un but à zéro à Budapest.

15. Mark Hollis et son groupe Talk Talk sortent en 1984 le tube It’s My Life, extrait de l’album du même nom (le second du groupe). Le titre sera repris par le groupe No Doubt de Gwen Stefani en 2003.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Mercredi 7 novembre 1984

1. Ouverture au ministère de l’Agriculture de la conférence bovine : le ministre Michel Rocard y discute avec les professionnels des éleveurs bovins et les grands syndicats agricoles des excès de production de viande en France et en Europe.

Mercredi 7 novembre 1984

2. Visite de Laurent Fabius à Ottawa, première étape d’une tournée canadienne. Le nouveau Premier ministre français déclare naturel que Paris maintienne des relations spéciales avec le Québec.

Mercredi 7 novembre 1984

3. Au lendemain de la réélection de Ronald Reagan comme président des Etats-Unis, le cours du dollar est repassé sous la barre des neuf francs : le billet vert a coté 8,95 F à la Bourse de Paris.

Mercredi 7 novembre 1984

4. Rebondissement dans l’affaire du petit Grégory : le principal témoin à charge contre Bernard Laroche (photo), sa belle-sœur Muriel, est revenue sur ses déclarations devant les journalistes, innocentant ainsi l’accusé principal. Le juge d’instruction déclare ne pas prendre en compte ce revirement.

Mercredi 7 novembre 1984

5. Inculpés d’assassinat, deux médecins anesthésistes ont été écroués à Poitiers. Ils seraient impliqués dans la mort, en salle de réveil le 30 octobre, d’une mère de famille de trente-trois ans qui avait subi une opération bénigne des glandes salivaires. Le meurtrier aurait interverti deux tuyaux d’oxygène et de protoxyde d’azote sur l’appareil respiratoire, ce qui aurait causé une asphyxie de la victime. La famille et la direction de l’hôpital soupçonnent une basse affaire de vengeance des deux hommes qui voulaient régler leurs comptes avec leur chef de service, le professeur Meriel. Mais les enquêteurs s’interrogent encore sur de nombreux points de cette affaire mystérieuse (meurtre ou dramatique accident ?).

Mercredi 7 novembre 1984

6. Match retour des Coupes d’Europe de football. Seuls les Girondins de Bordeaux (photo) gagnent le droit de poursuivre l’aventure, en Coupe des clubs champions : vainqueurs à l’aller (1-0), ils sont allés chercher le match nul un à un sur le terrain du Dynamo Bucarest, après prolongations. Vaincu dans le premier match, le FC Metz n’est pas parvenu à renverser la vapeur en Coupe des Coupe : les Lorrains n’ont pu faire mieux que 0-0 sur leur terrain face au Dynamo de Dresde. En Coupe de l’UEFA, le PSG, mené deux buts à zéro, peut remercier le brouillard qui a contraint les officiels à annuler le match disputé à Budapest contre Videoton FC ; il devra être rejoué.

Mercredi 7 novembre 1984

7. Sortie du film Cal, de Pat O’Connor, avec Helen Mirren, John Lynch, Donal McCann, John Kavanagh et Ray McAnally.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Mardi 6 novembre 1984

1. Les députés ont discuté à l’Assemblée nationale le budget de l’Agriculture présenté par Michel Rocard (photo). Vivement critiqué par l’opposition, ce budget est placé selon le ministre sous le signe de la « modernisation », notamment en matière de quotas laitiers et de la retraite à soixante ans. Les députés communistes ont annoncé leur intention de s’abstenir lors du vote de ce budget.

Mardi 6 novembre 1984

2. Le gouvernement a décidé d’installer le futur synchrotron (accélérateur de particules) européen à Grenoble et non à Strasbourg comme il était initialement prévu. Un choix également contesté par l’Italie et le Danemark. Les élus alsaciens sont furieux. Recevant trois sénateurs UDF, le Premier ministre a affirmé qu’il s’agissait d’une décision « irrévocable ».

Mardi 6 novembre 1984

3. Selon un sondage Louis Harris/Le Parisien, 79 % des femmes estiment qu’il n’est pas très important d’être beau et séduisant en politique. 37 % des femmes interrogées aimeraient avoir Lionel Jospin (photo) pour gendre et 26 % pour mari. Valéry Giscard d’Estaing est le favori dans le rôle du père, suivi de près par Raymond Barre. Selon ce même sondage, Jean-Marie Le Pen et Georges Marchais auraient peu de chances d’être pris en auto-stop…

Mardi 6 novembre 1984

4. Selon un rapport publié par le Centre d’études des revenus et des coûts (CERC), le salaire moyen des PDG des plus grandes sociétés françaises est de 80 000 francs. Mais, selon la même étude, une grande partie des PDG de petites entreprises gagnent moins de 8 500 par mois.

Mardi 6 novembre 1984

5. Le tribunal de commerce de Paris a retenu le plan de reprise de Bernard Tapie qui devient ainsi le nouveau patron des piles Wonder, en règlement judiciaire depuis la fin septembre. Sur 2 300 emplois, 680 licenciements et 200 mutations sont prévus par ce plan, mais aucune fermeture d’usine n’est envisagée.

6. Dans l’Ariège, les gendarmes de Saint-Girons ont arrêté deux frères néonazis, les Faci, dans l’ancien presbytère de Tourtouse. Les forces de l’ordre ont découvert des objets provenant de plusieurs cambriolages mais également des disques, des insignes, des chemises brunes et des livres nazis. Dans des carnets saisis, les enquêteurs ont trouvé les noms de militants d’extrême-droite connus et les traces de nombreux voyages des deux hommes en Amérique latine. L’un des deux frères est un ancien membre de l’organisation FANE, dissoute, également rédacteur de la revue Notre Europe.

7. L’équipe franco-danoise formée par Bernard Vallet et Gert Frank a remporté la nuit dernière les Six Jours cyclistes de Grenoble.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Lundi 5 novembre 1984

1. L’Assemblée nationale a débattu de la criminalité, les problèmes de la police et du budget de l’Intérieur, présenté par le ministre Pierre Joxe. Le ministère avait auparavant publié les statistiques des crimes et délits pour le premier semestre 1984 : la criminalité est en augmentation de 3,59 % pour les six premiers mois de l’année. Si la hausse parait devoir être supérieur en 1984 qu’en 1983 (+ 4,4 % pour l’ensemble de l’année), ces chiffres restent cependant bien en dessous de l’augmentation moyenne annuelle des dix années précédentes (+ 10 %). Les résultats sont cependant mauvais pour le trafic de stupéfiants (+ 27,59 %), les hold-up (+ 16,06 %), les vols avec violence (+ 14,33 %), la toxicomanie (+ 12,59 %) et les cambriolages (+ 11,47 %), la palme revenant à la délinquance économique (+ 70,55 %).

Lundi 5 novembre 1984

2. Jacques Chirac a présenté à la presse le projet politique du RPR pour la France, et « non un programme de gouvernement ». Son parti veut libérer la France, les travailleurs et les entreprises des multiples contraintes qui les paralysent. Il a proposé aux autres leaders de l’opposition de réunir en commun quelques experts pour dresser un « bilan du socialisme ». Roland Dumas, porte-parole du gouvernement, a qualifié ce projet d’être celui « de l’ordre moral et de la régression sociale ».

Lundi 5 novembre 1984

3. Raymond Barre est l’invité de l’Heure de vérité sur Antenne 2.

Lundi 5 novembre 1984

4. Le président de la République fédérale allemande Richard von Weiszäcker est arrivé à Paris pour une visite d’Etat de cinq jours en France. Il a été accueilli à l’aéroport par son homologue français François Mitterrand.

Lundi 5 novembre 1984

5. Alors que les élections présidentielles aux Etats-Unis doivent se dérouler le lendemain, selon un sondage Antenne 2/Le Monde sur l’image de l’Amérique en France, les Français sont majoritairement favorables à Ronald Reagan (photo) : 38 % des Français voteraient pour président sortant contre 25 % seulement pour le candidat démocrate Walter Mondale. 40 % des Français trouvent la politique américaine bonne (contre 30 % en 1983) et 38 % mauvaise (51 % il y a un an). Mais paradoxalement, 41 % des sondés ne souhaitent pas voir cette politique appliquer en France (contre 29 %). La composition multiraciale de la société américaine est un atout pour 50 % des personnes interrogées, un handicap pour 25 %. Les sondés estiment que les relations franco-américaines depuis 1981 sont les mêmes à 62 % (moins bonnes à 17 % et meilleures à 10 %). 47 % des Français sont favorables à une nette diminution de l’intervention de l’Etat même au détriment de la solidarité (contre 27 %). Enfin, ils pensent à 79 % qu’en cas d’attaque soviétique, les Etats-Unis viendraient en aide à l’Europe (9 % seulement ne l’imaginent pas).

Lundi 5 novembre 1984

6. Disparition du titre papier à la Bourse de Paris par soucis de simplification et gains de temps et de productivité : actions et obligations sont désormais informatisées.

Lundi 5 novembre 1984

7. Dans l’attente de l’élection présidentielle américaine, le cours du dollar continue à baisser à Paris, cotant 9 F.

Lundi 5 novembre 1984

8. Le capitaine de gendarmerie Paul Barril règle ses comptes avec la police : l’ancien chef du GIGN, écarté et aujourd’hui en disponibilité après plusieurs affaires (notamment celle des Irlandais de Vincennes), sort le livre Missions très spéciales aux Presses de la Cité.

Lundi 5 novembre 1984

9. Arrêté sur son lieu de travail, Bernard Laroche, cousin de Jean-Marie Villemin, a été inculpé de l’assassinat du petit Grégory par le juge d’instruction d’Epinal Jean-Michel Lambert sur foi d’une expertise graphologique. Sa belle-sœur de quinze ans, Muriel Bolle, est également revenue sur son alibi. Une semaine après une première garde à vue, Bernard Laroche proclame toujours son innocence.

10. Gérard Toth a été nommé comme le nouveau patron de la Formule 1 chez Renault, en remplacement de Gérard Larousse.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Dimanche 4 novembre 1984

1. D’après un sondage IFOP/Le Point, si l’élection présidentielle avait lieu aujourd’hui François Mitterrand serait battu dans tous les cas de figure. Jacques Chirac serait le meilleur candidat de l’opposition au premier tour et Valéry Giscard d’Estaing ferait le meilleur score au second.

2. Selon un sondage IFOP/Le Journal du Dimanche, 62 % des Français sont favorables au régime actuel de la loi sur l’interruption volontaire de grossesse, que Jacques Chirac veut remettre en question ; 26 % sont contre. Invité du Club de la Presse d’Europe 1, le président du RPR a tenu à préciser qu’il ne demandait à ce que l’on revienne sur la loi autorisant l’avortement mais, craignant sa banalisation, il souhaite la mise en place d’une politique qui dissuaderait les femmes d’y recourir.

Dimanche 4 novembre 1984

3. A l’occasion d’une prise d’armes organisée à N’Djaména en présence du chef d’état-major des armées (le général Lacaze), le général Béchu, chef des forces françaises au Tchad, a déclaré, que l’opération « Manta » était quasiment terminée.

Dimanche 4 novembre 1984

4. Laurent Fabius s’est entretenu dans la journée avec le nouveau Premier ministre indien, Rajiv Gandhi (photo).

Dimanche 4 novembre 1984

5. A Avignon, la ministre Georgina Dufoix s’est retrouvée seule à la tribune du congrès des médecins de l’Union syndicale de la médecine, auquel le ministère des Affaires sociales refuse le droit de négocier la future convention médicale. Les congressistes avaient quitté la salle en signe de protestation.

Dimanche 4 novembre 1984

6. Le dollar est coté à 9,06 francs.

Dimanche 4 novembre 1984

7. Lancement de la quatrième chaîne de télévision française : Canal +. Il s’agit de la première chaîne privée à péage, réservée aux abonnés (186 000 à cette date, pour un objectif de 750 000 à la fin 1985) pour 120 francs par mois (et une caution pour le décodeur). Les programmes seront diffusés 24 h sur 24 et le même film sera projeté à six reprises dans le mois. La publicité est absente mais le parrainage (sponsoring) d’émission est autorisé. Certains magasins sont en rupture de stock de la prise Péritel obligatoire pour relier le décodeur à la télévision. Au niveau programme, la partie cinéma commence avec le film L’as des as. Création de l’émission Top 50, adaptée de la radio (Europe 1) par Philippe Gildas ; les meilleures ventes discographiques de la semaine sont présentées par Marc Toesca (le premier numéro un des ventes est le duo Stone et Charden avec la chanson Besoin de rien, envie de toi). Alain Chabat présente la météo, Michel Denisot le 7-9, Antoine de Caunes Surtout l’après-midi.

8. Les golfeuses françaises ont terminé à la deuxième place du championnat du monde amateur, disputé à Tokyo et remporté par les Américaines.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Samedi 3 novembre 1984

1. Le Premier ministre Laurent Fabius représente la France à New Delhi, aux funérailles du Premier ministre Indira Gandhi, assassinée trois jours plus tôt par ses gardes du corps sikhs.

Samedi 3 novembre 1984

2. Un an après leur grande marche sur Paris, des beurs de la deuxième génération ont lancé l’opération « Convergence 84 » contre le racisme : Ces jeunes issus de l’immigration sont partis en mobylette de Roubaix, Brest, Marseille et Toulouse pour un voyage vers Paris d’une durée d’un mois (arrivée prévue dans la capitale le 1er décembre).

3. Protestant contre la dégradation de leur marché, environ 150 producteurs de bovins et d’ovins ont manifesté à Guéret. Ils ont bloqué les accès à la ville avant d’égorger une quinzaine d’animaux devant la préfecture et l’hôtel de ville. Le ministre de l’Economie et des Finances Pierre Bérégovoy a reçu plus tard dans la journée une délégation dans sa ville de Nevers.

Samedi 3 novembre 1984

4. A Paris, une fusillade a éclaté en fin d’après-midi lors de l’attaque de convoyeurs de fonds de la Brinks dans le grand magasin de la Samaritaine, rempli de monde : l’un des deux malfaiteurs a été tué et un autre blessé, tandis qu’un convoyeur a été mortellement touché (il succombera dans la nuit). Le troisième gangster est parvenu à prendre la fuite.

5. Un convoyeur de fonds a été tué et un autre grièvement blessé lors d’une attaque dans un supermarché de Besançon. Les bandits ont réussi à fuir avec leur butin.

6. L’année 1984 marque le début d’une longue histoire pur Mylène Farmer, avec Maman a tort :

Voir les commentaires

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog