Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Retour vers le passé

Retour vers le passé

C'était il y a 30 ans en France, jour pour jour...

Publié le par Nominoe
Jeudi 6 janvier 1983

1. La rumeur était bien fondée : Jacques Delors a confirmé la baisse de 1 % des taux d’intérêt des Caisses d’épargne (qui passent de 8,5 à 7,5 %), sauf pour le livret Rose (maintenu à 8,5 %), avec un plafond des dépôts qui passe à 20 000 Francs. Le ministre a également annoncé une diminution d’un point du coût du crédit pour les entreprises.

2. Certains Corses osent se dresser contre le terrorisme qui gangrène leur île : une manifestation contre la violence a été organisée à Corte, une localité symbolisant pourtant la résistance corse. Près de mille personnes (pour une ville de 5 000 habitants) ont défilé dans la matinée afin de manifester leur soutien au docteur Lafay, blessé par balles le 31 décembre pour avoir refusé de payer l’ « impôt révolutionnaire ». De nombreux commerces et administrations avaient fermé leurs portes. Deux militants proches du FLNC ont été écroués à Bastia pour extorsion de fonds.

3. Remise au gouvernement du rapport Legrand sur la réforme des collèges : cinq ans après la mise en place du collège unique, il prévoit notamment la disparition des classes actuelles au profit de regroupements par niveaux dans certaines matières pour une douzaine d’élèves qui choisiraient un tuteur parmi les professeurs. Le rapport réclame également un rééquilibrage des matières en faveur de la technologie moderne.

4. Les syndicats et le patronat se sont réunis pour discuter du problème des retraites complémentaires à soixante ans. Aucun accord n’a lieu au sujet du plan proposé par le CNPF. La CGT est le principal opposant. Une nouvelle rencontre est prévue le 11 janvier.

5. Manifestation des ouvriers de l’usine de La Cellulose à Strasbourg : le chef-lieu de la région Alsace a été paralysé entièrement pendant plusieurs heures par 150 poids-lourds et 1 500 manifestants. Le syndic de l’entreprise a annoncé en fin de journée au comité d’entreprise le licenciement de l’ensemble du personnel.

6. Des peintres et des ponceurs bloquent la production à l’usine Renault de Flins pour obtenir une prime uniforme et un temps de douche supérieur.

Jeudi 6 janvier 1983

7. La gendarmerie maritime a arraisonné le Sirius. Menacé par le mauvais temps, le navire de l’organisation écologiste Greenpeace avait trouvé refuge dans le port de Cherbourg, où il a été la cible de grenades lacrymogènes avant d’être intercepté, sans résistance de l’équipage, et remorqué à l’intérieur du port militaire.

8. Une annonce permettant d’accueillir en France 5 500 réfugiés indochinois, au rythme de 300 par mois, a été rendue publique par Paris. Actuellement, ces réfugiés, majoritairement des femmes et des enfants vietnamiens et cambodgiens, s’entassent dans des camps à la frontière thaïlandaise.

9. Début de la visite en France du vice-président irakien, Tarek Aziz, reçu par le président Mitterrand. La France achètera plus de pétrole irakien.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Mercredi 5 janvier 1983

1. Conseil des ministres consacré en grande partie à la Corse : bien décidé à en finir avec le terrorisme dans l’île, le gouvernement a annoncé la dissolution du FLNC, en vertu de la loi de 1936 sur les groupes de combat, ainsi que la nomination de Robert Broussard en tant que commissaire de la République délégué pour la police en Corse. Par ailleurs, le ministre communiste de la Formation professionnelle Marcel Rigout a exposé son plan pour l’emploi des jeunes de 16 à 18 ans. Enfin, il a également été décidé la nomination du nouveau président et du nouveau directeur général de TDF.

Mercredi 5 janvier 1983

2. Un rapport accusateur sur le mal de vivre des banlieusards a été dévoilé devant le Conseil économique et social.

3. Le Journal officiel annonce la création d’un second marché à la Bourse de Paris.

4. Selon un sondage Sofres/Le Parisien libéré, 46 % des personnes interrogées sont mécontents de l’action du président de la République, contre 36 % de satisfaits. 54 % des français se déclarent favorables à un vote de sanction lors des prochaines élections municipales.

Mercredi 5 janvier 1983

5. Les socialistes et les communistes sont tombés d’accord pour une union des listes à Nice pour les élections municipales à venir : l’écrivain et député socialiste Max Gallo sera la tête de liste de l’Union de la gauche contre le maire sortant Jacques Médecin.

Mercredi 5 janvier 1983

6. Le Vatican vient d’annoncer la création d’une nouvelle fournée de cardinaux. Parmi ceux-ci figure un prélat français, l’archevêque de Paris Mgr Lustiger. L’entrée en fonction de ces nouveaux cardinaux est prévue pour le 2 février.

7. Le quotidien Le Matin met en cause la Fédération nationale des travaux publics. L’organisme patronal continuerait à percevoir, sous forme de cotisation versée par les entreprises adhérentes, une taxe sur les salaires qui aurait du disparaître depuis 1949.

8. 150 ouvriers de l’usine La Cellulose ont occupé la gare de Strasbourg.

9. Le plan Orsec a été levé en Charente-Maritime, où il avait été mis en place le 20 décembre à la suite d’inondations.

10. Poursuite des vœux du président Mitterrand à l’Elysée.

Mercredi 5 janvier 1983

11. La Renault Alliance, de fabrication française, a été élue voiture de l’année aux Etats-Unis. Plus de 30 000 exemplaires ont déjà été vendus depuis la mise sur le marché américain le 1er septembre dernier. En Europe, elle est connue sous le nom de R9.

12. Mercredi, jour des sorties cinéma. On peut découvrir aujourd’hui sur nos écrans :

Mercredi 5 janvier 1983

- Le Braconnier de Dieu, de Jean-Pierre Darras, avec Pierre Mondy, Annie Cordy, Jean Lefebvre, Michel Galabru, Daniel Ceccaldi, J.-P. Darras et Catherine Allégret.

Mercredi 5 janvier 1983

- Amityville 2 : le Possédé, de Damiano Damiani, avec James Olson, Burt Young, Rutanya Alda et Jack Magner (cette « suite » est en fait un prologue au premier film).

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. Nouvel acte de violence en Corse : vers 2 h 20, une gendarmerie a été mitraillée dans la plaine de Peri, à quinze kilomètres d’Ajaccio. Avant de quitter les lieux, les agresseurs ont fait exploser une charge de plastic contre deux véhicules en stationnement. Cette attaque est revendiquée par une organisation inconnue, les Brigades révolutionnaires corses. La même nuit, des inconnus ont réussi à pénétrer dans le palais de justice de Bastia, en faisant un trou dans le toit, pour s’emparer d’armes récupérées par la police… L’attentat de la nuit est l’attaque de trop pour le gouvernement : le président Mitterrand s’est entretenu dans la matinée avec le ministre de l’Intérieur Gaston Defferre et le secrétaire d’Etat à la Sécurité publique Joseph Franceschi sur les mesures à prendre. D’ores et déjà deux des principaux responsables policiers locaux de l’île, le directeur régional des renseignements généraux et le commissaire central d’Ajaccio, sont mutés ; d’origine corses, ils seront remplacés par des continentaux… Quelques heures plus tard, deux suspects ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête sur l’ « impôt révolutionnaire ».

Mardi 4 janvier 1983

2. Malgré les rumeurs qui se multiplient au sujet d’une baisse des taux d’intérêts des Caisses d’épargne, le gouvernement, et en particulier le ministre de l’Economie et des Finances Jacques Delors, se refuse à tout commentaire pour l’instant. Les médias annoncent un assouplissement à venir du crédit pour les entreprises et pour le logement neuf des particuliers ; les dettes des entreprises investissant seront allégées et les banques devraient également moins investir dans la pierre et plus dans l’industrie.

3. Le tiers-payant sera généralisé dans six mois à tous les assurés sociaux, qui n’auront plus qu’à payer le ticket modérateur.

4. Cérémonies des vœux du président Mitterrand : toute la journée des délégations (gouvernement au grand complet, corps constitués, armée, conseil municipal de Paris, Bureaux des Assemblées, autorités religieuses et corps diplomatiques) se sont succédées à l’Elysée.

5. Conséquences de l’ajournement au 2 janvier de l’interview du président Mitterrand sur Antenne 2, à cause de l’absence d’une grue, le président de TDF (Maurice Rémy) a démissionné et le directeur général (Jean Guillermin) a été démis de ses fonctions.

6. Selon un sondage Sofres/Le Parisien libéré, 46 % des personnes interrogées jugent négativement le bilan de l’action du président Mitterrand depuis son action, contre 36 % qui l’estiment positive.

Mardi 4 janvier 1983

7. La Haute Autorité de l’Audiovisuel a reçu une délégation du Parti communiste, conduite par André Lajoinie, qui se plaint de l’image des communistes renvoyée par le service public de la radiotélévision et des critiques à l’égard de la politique gouvernementale. La Haute Autorité n’y voit elle aucun manquement.

Mardi 4 janvier 1983

8. Le gouvernement et le Parti communiste accompagne le deuil du ministre des Transports Charles Fiterman, dont la fille s’est suicidée à l’âge de vingt ans.

9. Ouverture du procès de l’euthanasie : un homme, Jacques Buquet, est jugé pour avoir tué en 1980 d’un coup de carabine son épouse Jeanine atteinte d’un cancer.

10. Opération de Greenpeace devant Cherbourg : le navire Cyrus a été interdit d’accès au port par les autorités. Sur les quais, les deux militants antinucléaires grimpés depuis la veille au soir sur une grue sont toujours en place.

11. Arrivé en Algérie, le rallye Paris-Dakar prend la route du Sahara.

12. Des records de chaleur ont été enregistrés en divers points de France : à Paris, la minimale, dans la nuit, était 10,6° C et la maximale de 13,1° C ; à Biarritz, il a fait 17° C.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. Des informations circulent sur la prochaine baisse des taux d’intérêt des Caisses d’épargne. Assouplissement du crédit pour les entreprises et pour le logement neuf des particuliers.

Lundi 3 janvier 1983

2. L’usine de cellulose de Strasbourg, où 360 salariés sont menacés de licenciement, a été occupée pendant trois heures dans la matinée et le trafic routier sur le pont de l’Europe (photo), entre la France et l’Allemagne, a été entièrement coupé.

Lundi 3 janvier 1983

3. Dans la soirée, deux militants antinucléaires sont montés sur une grue qui doit décharger dans quelques jours de l’uranium irradié d’un navire japonais dans le port de Cherbourg. Bien équipés en matériel et en vivres, ils sont prêts à passer plusieurs jours ainsi perchés.

Lundi 3 janvier 1983

4. Diffusion sur TF1 du premier épisode (sur cinq) du feuilleton les Poneys sauvages, tiré du roman de Michel Déon, et interprété par Michel Duchaussoy, Jacques Weber, Yves Beneyton et Jean-François Balmer.

5. Le footballeur Alain Giresse a rassuré ses supporters en signant un contrat de trois ans avec les Girondins de Bordeaux.

6. Ce début d'année 1983 étant plutôt calme, laissons un peu de musique nous emporter.

Avec ce titre d'Alan Parsons Project, Eye in the Sky, sorti en France fin 1982 et toujours très présent à la radio en ce début d'année.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. La nuit dernière a une nouvelle fois été marquée par la violence en Corse. Quatre attentats ont été perpétrés dans l’île. L’un d’entre eux visait un pharmacien de Petreto-Bicchisano, dans la montagne, qui refuse de payer l’impôt révolutionnaire. A Bastelicaccia, près d’Ajaccio, c’est un hôtel qui a été frappé ; une cliente âgée, choquée, a du être hospitalisée.

2. Le président François Mitterrand est enfin parvenu à intervenir dans le journal télévisé de Treize heures, sur Antenne 2, depuis sa résidence landaise de Latche. Interrogé par quatre journalistes (Hervé Chabalier, Pierre Lescure, Paul Amar et Aldert Du Roy), il a notamment déclaré que la loi républicaine devait être appliquée en Corse. Concernant l’école, il a précisé que l’éducation devait être pluraliste, décentralisée et qu’une école privée devait exister en France. Il a également tenté de rassurer les chefs d’entreprise à propos de la pression fiscale. Par ailleurs, concernant les rapports est-ouest, le chef de l’Etat a répété qu’il n’était pas question que la France réduise le nombre de ses missiles.

3. Le siège du Parti socialiste à Agen a été visé par un attentat à la bombe.

Dimanche 2 janvier 1983

4. Dernière apparition sur scène, au Casino de Paris, de Tino Rossi, soixante-quinze ans (il disparaîtra dans l’année).

5. A l’issue de la deuxième étape du Rallye Paris-Dakar, la caravane des pilotes a embarqué à Sète dans la soirée pour l’Algérie.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Samedi 1er janvier 1983

1. Comme tous les six mois, la présidence tournante de la Communauté économique européenne (CEE) est passée d'un pays à un autre. En ce 1er janvier, le Danemark du Premier ministre Poul Schlüter laisse ainsi la place à l'Allemagne fédérale du chancelier Helmut Kohl (photo).

Samedi 1er janvier 1983

2. Le premier jour de l'année est traditionnellement celui de la présentation des voeux du président de la République à la Nation. Mais celui de ce 1er janvier 1983 est l'occasion d'un incident télévisuel !

François Mitterrand devait s'adresser au pays à midi sur Antenne 2 depuis sa résidence de Latché, sur la commune de Soustons. Pour permettre ce duplex il était prévu de faire venir dans les Landes une grue de quarante-trois mètres de haut pour servir d'antenne. Mais celle-ci n'est pas arrivée à temps et l'intervention télévisée à du être remise au 2 janvier.

Le chef de l'Etat est furieux et tient personnellement pour responsables TDF et la deuxième chaîne !

3. Après TF1 et Antenne 2, c'est au tour de la troisième chaîne de télévision de connaître la révolution de la publicité. Annoncés à l'automne dernier, les premiers écrans publicitaires apparaissent ainsi sur FR3.

Pour cette première année, un plafond à 10 % des recettes cumulées des deux premières chaînes a été fixé, soit 250 millions de francs. La minute de publicité est vendue 256 500 francs (39 103 Euros) sur FR 3 contre 340 100 francs (51 848 E) sur TF1.

Samedi 1er janvier 1983

4. Récompensé par Francis Cabrel lors de l’émission des Trophées d’Antenne 2, le capitaine des Girondins de Bordeaux Alain Giresse, interrogé par Thierry Roland, a laissé entendre qu’il ne porterait peut-être plus les couleurs de cette équipe l’année prochaine. Un départ à l’étranger, et en particulier en Italie, est envisagé.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Publié dans : #Bienvenue
Bienvenue sur mon blog!

Je vous parle d'un temps que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître...

Chaque jour nous évoquions au bureau, dans la cour de récré, chez le coiffeur et en bien d'autres endroits ce qui faisait l'actualité d'alors.

Nous nous passionnions pour les victoires.... et les défaites de notre équipe préférée. Nous nous lamentions de tel ou tel fait divers. Nous nous surprenions à aimer cette chanson, à détester ce film ou à regarder cette série sans bien comprendre pourquoi.

C'était notre quotidien - ou celui de nos parents et grands-parents -, notre vie. Et pourtant, trente ans après, que saurions nous dire en tentant de se remémorer ces moments là. Bien peu de chose, il faut l'avouer.

Ce blog est là pour faire naître en nous ce "ah oui maintenant je me rappelle" qui fait vibrer notre fibre nostalgique, et en évitant autant que possible l'écueil du "c'était mieux avant".

Suivez-nous au jour le jour d'il y a trente ans...

Bienvenue

Voir les commentaires

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog