Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Retour vers le passé

Retour vers le passé

C'était il y a 30 ans en France, jour pour jour...

Publié le par Nominoe
Samedi 5 février 1983

1. Le juge français Christian Riss obtient l’extradition vers la France du criminel de guerre Klaus Barbie : immédiatement sorti de prison et expulsé de Bolivie dans la nuit, il est d’abord transféré à Lima (Pérou), puis à Cayenne (Guyane française), avant d’arriver à bord d’un DC-8 militaire français vers 20 h sur un terrain militaire à Orange. Barbie a aussitôt été conduit à Lyon en hélicoptère pour être emprisonné dans la prison militaire de Montluc. Arrêté le mois dernier en Bolivie, où il vivait sous le nom de « Klaus Altmann », il était le chef de Gestapo de Lyon de 1942 à 1944.

2. Jean-Claude Madrenas, maire UDF de Bages (Pyrénées-Orientales) et candidat à la législative de mars, est gravement blessé (perte d'une jambe) dans l’explosion de sa voiture qui a été piégée.

3. Suite à un accord signé avec le gouvernement, les constructeurs automobiles français sont autorisés à relever immédiatement le prix de leur véhicule de 2 % en moyenne.

4. Annonce de la saisie à Nice d’une liste de 5 000 clients français ayant des comptes numérotés dans les banques suisses, résultat d’une escroquerie et de l’arrestation d’un malfaiteur. Les montants des fonds concernés seraient de plusieurs milliards de Francs. On trouverait sur cette liste les noms de personnalités du monde de l’industrie, du spectacle et de la télévision.

5. Après s’être rendu en Guyane et en Martinique, le Premier ministre Pierre Mauroy est arrivé en Guadeloupe.

Samedi 5 février 1983

6. Tournoi des Cinq Nations de rugby : la France remporte au Parc des Princes de Paris une seconde victoire dans la compétition en battant l’Ecosse 19 - 15. Patrick Estève (photo) a marqué deux essais, Serge Blanco une transformation et trois pénalités.

7. Emission spéciale de Champs-Elysées sur Antenne 2, avec Arthur Conte, Anémone, Karen Cheryl (avec les petits écoliers chantant de Bondy), Jean-Pierre Darras, Sylvie Joly, Daniel Prévost, Jean-Claude Carrière, Marie Laforêt et Guy Béart.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. A minuit trente, un attentat a été commis contre la préfecture régionale d’Ajaccio. Il est revendiqué par les Brigades révolutionnaires corses, un mouvement mal connu qui menace le commissaire Broussard.

Vendredi 4 février 1983

2. Le ministère de la Défense a annoncé que la France allait livrer vingt-neuf mirages F1 à l’Irak. Bagdad a également demandé à Paris de lui fournir cinq Super-Etendard équipés de missiles air-mer Exocet.

3. La France a présenté à la Bolivie une deuxième demande d’extradition du criminel de guerre Klaus Barbie. La première avait été rejetée par la Cour suprême bolivienne il y a neuf ans.

4. Signature de l’accord permettant le versement des retraites complémentaires à partir du 1er avril. Seule la CGC n’a pas signé, se donnant un délai de réflexion de quatre jours. Les salariés ayant soixante ans et 37,5 ans de cotisation pourront partir à la retraite s’ils le souhaitent (pas d’obligation) en touchant 70 % du salaire ; les cadres toucheront entre 5 et 10 % de moins par rapport à un départ à soixante-cinq ans. Aucune retraite ne peut être inférieure à 2 900 Francs par mois. Cet accord coûtera trente milliards de Francs par an à l’Etat : pour le financer, les caisses de retraite vont souscrire un emprunt de seize milliards sur cinq ans.

5. La direction de l’usine Citroën d’Aulnay a décidé la mise à pied de trente personnes ayant participé ou incité aux agressions d’il y a deux jours. Plutôt que de mettre encore plus d’huile sur le feu, la CGT a préféré appelé au calme. Le travail a repris en fin d’après-midi. La CSL exige des sanctions importantes. Chez Renault, l’usine de Flins a tourné au ralenti dans la matinée.

Vendredi 4 février 1983

6. Un tribunal de Chicago a confirmé la responsabilité partielle du constructeur du pétrolier Amoco Cadiz, dont le naufrage avait causé une importante marée noire en Bretagne il y a cinq ans.

7. Suite indirecte de l’affaire De Varga : le commissaire Aimé Blanc, chef du SRPJ de Lille, a été inculpé pour violation du secrété téléphonique et atteinte à l’intimité de la vie privée.

8. Selon le sondage mensuel Sofres/Figaro-Magazine, la cote du président Mitterrand s’est légèrement améliorée à 50 % de confiance (+ 2), contre 45 % de méfiance. Pierre Mauroy est à 41 % de méfiance pour 51 % de confiants.

9. Suspension de la publication du quotidien Toulouse-Matin, au lendemain de l’annonce d’un rapprochement avec l’opposition.

10. Le groupe britannique Yes, créé en 1968, sort son plus grand succès commercial en 1983, Owner of a Lonely Heart. Un son plus pop, plus dur et moins progressif que leurs précédents titres.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Jeudi 3 février 1983

1. Après avoir évoqué la veille des méthodes quasi « terroristes », le ministre délégué chargé du travail Jean Auroux (photo) accuse directement la CGT dans les incidents qui se sont produits la veille à l’usine Citroën d’Aulnay. Tous les syndicats s’en prennent également à la CGT et à ses méthodes. Cette dernière, par la voix de son secrétaire général Henri Krasucki, rejette toujours la responsabilité des incidents sur la direction et la CSL. Chez Renault, une grève est en cours à l’atelier de tôlerie de Flins, mais le travail a repris à l’atelier de sellerie de Billancourt.

Jeudi 3 février 1983

2. Le débat sur un éventuel deuxième plan de rigueur se poursuit dans les milieux politiques et syndicaux : Henri Krasucki (photo) affirme qu’il faut de la rigueur mais proclame son opposition à l’austérité dont seront victimes les travailleurs. Interrogé dans L’Expansion, le ministre du Plan Michel Rocard déclare que le pouvoir d’achat des Français ne peut que diminuer afin de rétablir la balance des paiements de la France.

3. Le ministre de la Sécurité publique Joseph Franceschi a annoncé un certain nombre de nouvelles mesures pour mieux assurer la sécurité des habitants de Paris : déplacement systématique des policiers en cas de cambriolage ou d’agression à domicile ; meilleur accueil dans les commissariats ; amélioration du matériel de la police (véhicules supplémentaires) ; stationnement permanent de postes mobiles de sécurité (cars de police) dans les différents points clé de la ville.

4. Un stock d’explosifs dérobés il y a un an et demi a été découvert par une entreprise de travaux publics dans le maquis corse, au sud de Bastia.

5. Selon un sondage de l’Express, les grandes villes de province les mieux gérées sont Grenoble, Lyon, Orléans et Bordeaux.

Jeudi 3 février 1983

6. Le maire de Paris Jacques Chirac a annoncé pour 1989 un projet d’équipement pour sa ville d’un réseau de soixante canaux de télévision par câble en fibre optique.

7. Annonce de l’envoi imminent de 350 soldats d’infanterie de marine pour renforcer le contingent français à Beyrouth après les récents attentats visant celui-ci.

Jeudi 3 février 1983

8. La femme politique française Simone Veil a refusé respectueusement mais catégoriquement la proposition d’un député travailliste qui souhaitait la voir se présenter à la présidence de la République d’Israël. Evoquant une offre « fantaisiste », elle a rajouté qu’elle était « Française avant tout, c’est ça qui compte ».

9. Le directeur de la publication du quotidien Toulouse-Matin, lancé en octobre dernier, a annoncé que le journal allait se rapprocher de l’opposition.

10. Deux ingénieurs français enlevés fin décembre au Mozambique ont été libérés. Ils se sont présentés à l’ambassade de France au Malawi, pays voisin.

Jeudi 3 février 1983

11. Le président français François Mitterrand a reçu à l’Elysée son homologue égyptien Hosni Moubarak.

12. Hier soir Rose Laurens passait chez Guy Lux

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. Création en Conseil des ministres du Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé. Ce nouvel organisme est chargé d’avoir un regard moral en matière scientifique, notamment dans les expériences humaines.

Mercredi 2 février 1983

2. Hausse inquiétante des statistique en matière d’affaires de drogue : 164 morts par overdose ont été recensés en 1982 (contre 142 en 1981), et 22 146 personnes ont été arrêtées la même année (contre 13 850 en 1981) ; augmentation significative des saisies de cannabis (+ 100 %), d’héroïne (+ 45 %) et de cocaïne. Pour le ministre de la Solidarité, Pierre Bérégovoy, interrogé dans le Monde, la répression ne suffit pas.

Mercredi 2 février 1983

3. Violents incidents à l’usine Citroën d’Aulnay-sous-Bois : alors que plusieurs milliers d’ouvriers d’origine immigrée manifestaient devant le siège social de l’entreprise à Neuilly-sur-Seine, des bagarres ont éclaté à l’atelier de montage et de retouche, faisant dix-sept blessés et entraînant la fermeture du site jusqu’à demain matin. La CGT parle d’un simple accrochage déclenché par les provocations de la maîtrise et de la CSL, cette dernière évoquant plutôt d’un commando d’ouvriers maghrébins qui a attaqué les ouvriers non grévistes à coups de barre de fer. La CGC accuse la CGT et la CFDT de manipuler les ouvriers immigrés dans l’automobile.

4. Fin des activités du directoire de l’Union de Reims. La CGT a remis officiellement tous les pouvoirs qu’elle s’était accordée aux responsables administratifs du journal.

5. Reçu à la Cour des comptes, le président Mitterrand a assisté à l’installation des vingt-quatre présidents des Chambres régionales des comptes.

6. Le Premier ministre Pierre Mauroy s’est envolé de Paris pour un voyage de quatre jours aux Antilles (Martinique, Guadeloupe, Guyane).

7. Nouveau rebondissement dans l’affaire des « Irlandais de Vincennes » : le juge d’instruction a autorisé la remise en liberté de l’un des trois accusés, Mary Reid. Mais le parquet a immédiatement fait appel.

8. Deux soldats français de la Force multinationale présente au Liban ont été blessés, dont l’un grièvement, dans la matinée à Beyrouth-Ouest par des tirs de pistolet provenant d’une voiture. Ils effectuaient avec une vingtaine d’autres fusiliers marins un jogging sans arme non loin du front de mer.

Mercredi 2 février 1983

9. L’archevêque de Paris Mgr Jean-Marie Lustiger et le théologien jésuite Henri de Lubac (photo), quatre-vingt-sept ans, font partie des dix-huit nouveaux cardinaux nommés par le pape Jean-Paul II au Vatican. Le maire de Paris et dirigeant de l’opposition Jacques Chirac était sur place pour assister à la cérémonie.

10. Rebondissement dans l’affaire Altaïr Recoing, ce petit garçon de dix ans qui avait disparu pendant seize jours en novembre 1982. Alors que lui-même évoquait jusque-là une fugue, il est révélé qu’il s’agissait en fait d’un enlèvement. Son ravisseur, Gérard Morlay, un homme de quarante-deux ans, vient d’avouer les faits (il avait déjà retenu pendant dix-huit mois le petit Paolo, libéré le 29 janvier dernier).

11. Guy Lux propose un nouveau concept de variétés, Cadence 3. Diffusée trois mercredis par mois à 20 h 30, l’émission est animée par Guy Lux depuis la Maison de la Radio, tandis que Pascal Danel tourne en province pour présenter trois nouveaux talents de la chanson, soumis à un vote des téléspectateurs appelant SVP et au choix du jury. Le vainqueur remportera 5 000 francs. Ce soir, les trois premiers candidats sont Rose Laurens, Jean-Luc Lahaye et le groupe britannique Cook da books.

12. Sorties cinématographiques :

Mercredi 2 février 1983

- A la recherche de la Panthère rose, de Blake Edwards, avec Peter Sellers, David Niven et Harold Berens.

Mercredi 2 février 1983

- Le Battant, d’Alain Delon, avec Alain Delon, François Périer et Pierre Mondy.

Mercredi 2 février 1983

- Le retour des bidasses en folie, de Michel Vocorett, avec Gérard Rinaldi, Jean Sarrus et Gérard Filipelli.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Mardi 1er février 1983

1. Donnant suite au rapport Le Grand sur la réforme des collèges, le ministre de l’Education nationale Alain Savary a annoncé au cours d’une conférence de presse la mise en place de tuteurs et d’ensembles remplaçant les anciennes classes : regroupement de cent élèves dans quatre divisions, ainsi qu’en groupes de niveau (fort, moyen, faible). Les enseignants devront travailler de façon collective et se concerter régulièrement dans le cadre d’équipes éducatives. Les matières seront rééquilibrées au profit des sciences, de la technologie, des disciplines artistiques et de l’éducation physique. Les collèges seront plus autonomes. Une orientation progressive et moins rigoureuse des élèves sera également établie.

2. Manifestation houleuse des enseignants et des étudiants de Paris-3 (Censier) devant le ministère de l’Education nationale. Ils protestent depuis deux semaines contre la suppression de crédits par le ministère. La moitié des professeurs de cette université sont des vacataires, ce qui rend impossible le maintien de tous les cours (notamment dans les départements d’anglais, d’études cinématographiques et de latin).

3. Les quatre Algériens proches d’Ahmed Ben Bella et expulsés de France ont tenu une conférence de presse pour rejeter toutes les accusations portées contre eux. L’épouse de l’ancien président algérien a par ailleurs affirmé qu’Alger avait fait pression sur Paris pour obtenir cette intervention de la police française.

4. Introduction d’un second marché boursier afin de permettre aux petites et moyennes entreprises d’avoir plus facilement accès à l’épargne public.

5. Annonce diverses et variées dans le domaine des assurances : à partir du 1er mars, les compagnies d’assurance n’auront plus le droit de résilier un contrat en cours après un sinistre sauf dans les cas graves (conduite en état d’ivresse, retrait du permis de conduire, etc.). Les assurés qui estiment payer une prime trop chère auront la possibilité de déposer une réclamation auprès du Bureau centrale de la tarification. Il est également envisagé dans un avenir plus ou moins proche une refonte complète du système des bonus-malus.

6. Annonce d’une légère baisse des prix du carburant pour le 10 février (de 2 à 3 centimes par litre).

7. Conflits de l’automobile : chez Citroën, reprise du travail à Nanterre mais grève aux Epinettes, en Seine-Saint-Denis.

8. Grève du personnel de l’Agence France-Presse, liée à la suppression des primes et des promotions dans le budget 1983.

9. Selon un sondage de Paris-Match, la cote de popularité du président Mitterrand est en baisse de six points, à 48 % et 36 % contre. Les satisfaits et insatisfaits de Pierre Mauroy sont à égalité, à 42 %.

10. Un pétrolier libérien en difficulté au large des côtes bretonnes suite à un problème de moteur est arrivé à Saint-Quay-Portrieux, près de Saint-Brieuc. Le navire, qui avait emprunté une route interdite aux pétroliers, est sous la surveillance d’hélicoptères et de deux remorqueurs.

Mardi 1er février 1983

11. Le président de la République a assisté avec son épouse au concert annuel des Demoiselles de la Maison d’éducation de la Légion d’honneur, à Saint-Germain-en-Laye.

12. Publication par le gouvernement de la liste des quatre-vingt huit radios privées, « libres » ou commerciales, de Paris et de la proche banlieue autorisées à émettre sur vingt-deux fréquences.

13. Sur ces nouvelles radios, on pourra notamment entendre du reggae, avec Jimmy Cliff et son « Reaggae Night ».

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Lundi 31 janvier 1983

1. François Mitterrand a reçu le secrétaire général de la CFDT Edmond Maire (photo), qui évoque la possibilité d’un deuxième plan de rigueur. Le chef de l’Etat a ensuite visité un lycée d’enseignement professionnel à Saint-Denis.

2. Le Premier ministre Pierre Mauroy était en visite à Laon, où il a du faire face à une manifestation en faveur de l’école libre. Il s’en est vivement pris à Jacques Chirac. Par ailleurs, L’Humanité a publié une lettre adressée à Georges Marchais dans laquelle le chef du gouvernement se déclare inquiet sur l’avenir financier des Charbonnages de France.

Lundi 31 janvier 1983

3. L’un des six cogérants de l’Union de Reims, l’ancien député UDF Jean-Louis Schneiter, a démissionné pour permettre à l’administrateur judiciaire de pouvoir mieux faire son travail.

Lundi 31 janvier 1983

4. L’arrivée dans le port de Cherbourg d’un convoi de matières nucléaires en provenance de Suède a donné lieu à quelques incidents. Quatre militants antinucléaire sont parvenus à grimper sur un wagon contenant du combustible irradié, qui a pu finalement être acheminé à Valognes.

5. Suite aux révélations du Monde, une polémique éclate à propos de l’arrestation des « Irlandais de Vincennes » par les « supergendarmes » du GIGN au mois d’août 1982. Les méthodes du capitaine Barril sont de plus en plus critiquées et il apparaît de plus en plus évident que les trois personnes arrêtées ce jour-là étaient loin d’être les dangereux terroristes alors présentés…

6. L’INC révèle que le taux de fécondité en France est de 1,96 %.

7. Le travail a repris progressivement à l’usine Renault de Flins. La grève se poursuit par contre à Billancourt. Chez Citroën, à Levallois, les ouvriers non-grévistes ont réclamé une intervention urgente du Premier ministre.

8. Le constructeur Peugeot a vendu à Matra sa participation dans le capital de Matra Automobile.

Lundi 31 janvier 1983

9. Le prince Rainier de Monaco et sa fille Caroline ont été reçus au palais de l’Elysée par le président François Mitterrand pour un déjeuner « de travail et d’amitié ».

Lundi 31 janvier 1983

10. Anthony Delon, le fils de l’acteur, a été présenté au parquet de Versailles après avoir été interpellé avec l’un de ses amis à bord d’une BMW volée et en possession d’une armée volée également dans une gendarmerie.

11. Cette année là, Patrick Bruel en a « Marre de cette nana là » :

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Dimanche 30 janvier 1983

1. Antenne 2 diffuse la première interview de Klaus Barbie dans sa prison bolivienne. Il ne nie plus être le responsable de la Gestapo de Lyon, mais affirme que c’était la guerre et que les maquisards allaient contre les conventions de Genève en refusant de respecter l’armistice. Concernant Jean Moulin, il reconnaît l’avoir capturé mais n’avoir par contre joué aucun rôle dans sa mort, qu’il n’a appris dans un journal français que vingt ans après les faits… Barbie s’offusque par ailleurs du peu de respect qu’ont les journalistes pour les propres deuils qu’il a subi.

2. Elections municipales : Interrogé au Club de la presse d’Europe 1, Jacques Chirac a évoqué les journées de grève en augmentation depuis 1981 et condamné la « régression sociale » imposée par le pouvoir. De son côté, Georges Sarre, président du groupe socialiste du Conseil de Paris, a dénoncé les campagnes de calomnie d’une droite de plus en plus fanatique. Sur RTL, Simone Veil s’est déclarée quant à elle opposée à des législatives anticipées en cas de victoire de l’opposition.

Dimanche 30 janvier 1983

3. Clôture du Congrès du Parti radical valoisien. Présent, Edgar Faure a fait savoir qu’il refuserait d’être membre du Conseil constitutionnel si on le lui proposait.

4. Etats généraux de la Santé, organisés par Solidarité médicale, un mouvement très opposé à la politique du ministre de la Santé Jack Ralite.

5. Un père lazariste français âgé de soixante-et-onze ans figure parmi les victimes de bombardements qui ont frappé Beyrouth.

6. Gros coup de vent en fin de journée sur l’ouest de la France : on déplore deux morts et deux disparus en Bretagne. Plusieurs villas côtières ont été endommagées en Normandie.

Dimanche 30 janvier 1983

7. Clôture du dixième Festival international de la bande dessinée d’Angoulême : le jury, présidé par Paul Gillon, attribue l’Alfred de la meilleure BD à Flic ou privé, de J. Muñoz et C. Sampayo. Les autres prix remis vont à L’Etalon noir de M. Faure et R. Genin (Alfred enfant), Ranxerox de T. Liberatore et S. Tamburini (Alfred presse), Dommage (Alfred fanzine) et Thierry Clavaud (Alfred avenir). Enfin, le Grand prix de la ville d’Angoulême est décerné à Jean-Claude Forest.

Dimanche 30 janvier 1983

8. L’épreuve reine du trot attelé, le Prix d’Amérique (doté de 1 800 000 Francs de prix), est disputée à Vincennes : seconde victoire d’Idéal du Gazeau, après 1981.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Samedi 29 janvier 1983

1. Le voyage officiel au Maroc du président Mitterrand a pris fin dans la soirée à Marrakech : coopération élargie et renforcée entre les deux pays. Une fantasia géante de 10 000 cavaliers a été organisée en l’honneur des deux chefs d’Etat, qui ont également donné le coup d’envoi des travaux d’un barrage près de Marrakech. Réaffirmant les positions de la France vis-à-vis du conflit du Sahara-Occidental, François Mitterrand s’est dit à la disposition du Maroc et de l’Algérie pour faciliter le règlement de leur contentieux.

2. Afin de couvrir une partie du déficit budgétaire, l’Etat lance un nouvel emprunt de dix milliards de Francs, sur huit ans, à 14,6 % d’intérêts (- 1 point par rapport au deux emprunts d’Etat de 1982).

Samedi 29 janvier 1983

3. 82e Congrès du Parti radical valoisien (opposition liée à l’UDF), organisé à Issy-les-Moulineaux : mise en place de la politique d’alliance avec l’UDF et le RPR en vue des élections municipales. Si la majorité du parti est opposée à une démarche de rapprochement avec la gauche, certains, comme Olivier Stirn (photo), au contraire sont favorables à celle-ci.

4. Le Parti républicain a réuni son conseil national à huis-clos pour élire une partie de son comité directeur et débattre des élections municipales.

5. Dans une interview accordée au Point, l’ancien Premier ministre Raymond Barre affirme qu’une cohabitation politique entre un président et un gouvernement d’un bord opposé n’est pas possible.

Samedi 29 janvier 1983

6. Selon un sondage de La Vie française, Michel Rocard est la personnalité socialiste la mieux placée pour assurer la relève au PS pour 66 % des personnes interrogées.

7. Premier attentat contre des soldats français de la Force multinationale à Beyrouth : un soldat a été légèrement blessé par l’explosion d’une grenade lancée contre un véhicule du contingent dans le centre de la capitale libanaise.

8. Radio Kaboul a officiellement confirmé la rumeur qui circulait depuis plusieurs jours sur la capture par les autorités afghanes du médecin français Philippe Augoyard.

9. D’importantes forces de l’ordre ont été déployées à Chooz, dans les Ardennes, afin de faire respecter l’interdiction de manifestation que les sidérurgistes de la Chiers et les antinucléaires organisent chaque dernier samedi du mois. Vingt-trois personnes ont été arrêtées.

10. Détente à L’Union de Reims. Le rédacteur en chef censuré il y a deux jours a pu publier son éditorial ce matin. L’administrateur judiciaire affirme que la sortie de crise est envisageable rapidement.

11. Plusieurs manifestations pour la défense de l’enseignement privé ont été organisées dans différentes villes de province, notamment à Arras, à Lille, à Lyon, à Laval, à Tours et à Poitiers.

12. Le parquet d’Ajaccio a ouvert une information contre X pour « reconstitution de ligue dissoute » au lendemain de la conférence de presse clandestine de l’ex-FLNC.

13. Double crime de Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne) à 20 h 30 : un chef d’entreprise et son fils ont été assassinés dans leur villa par quatre hommes. La police soupçonne un gang de voyous de la région intéressés par la paie de l’entreprise. Quatre autres agressions à main armées, probablement commises par les mêmes personnes, vont avoir lieu à Villiers-sur-Marne au cours du même week-end.

Samedi 29 janvier 1983

14. 3 000 personnes, parmi lesquelles diverses personnalités du monde du spectacle (Michel Galabru, Jean Carmet, etc.) et Mme Giscard d’Estaing, ont assisté aux obsèques de Louis de Funès au Cellier, près de Nantes.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Vendredi 28 janvier 1983

1. François Mitterrand s’est longuement entretenu en tête à tête avec le roi Hassan II du Maroc (photo) à l’occasion du trajet effectué entre Rabat et Marrakech, pour moitié en voiture et pour moitié en train. Comme dans la capitale, l’accueil dans la grande ville du sud a été grandiose.

Vendredi 28 janvier 1983

2. Campagne des élections municipales : en dépit des consignes d’union de la direction du PS, les socialistes du Mans ont décidé à l’unanimité de présenter une liste conduite par Jean-Claude Boulard contre celle du maire communiste sortant Robert Jarry (photo). A Lyon, sept membres du RPR, dont cinq figuraient sur la liste du candidat Michel Noir, ont décidé de rallier la liste du maire sortant UDF Francisque Collomb.

3. Selon un sondage de la Sofres pour des journaux des Français, 40 % des Français sont mécontents de la présence de ministres communistes dans le gouvernement, contre 36 % de satisfaits.

Vendredi 28 janvier 1983

4. Alors que les négociations sur le désarmement ont repris la veille à Genève entre Américains et Soviétiques, le ministre français de la Défense Charles Hernu a réaffirmé l’indépendance de notre défense nucléaire. Il a visité dans l’après-midi les nouvelles installations de missiles sur le plateau d’Albion (photo).

Vendredi 28 janvier 1983

5. Au cours d’une conférence de presse clandestine organisée près d’Ajaccio, les représentants du FLNC ont affirmé leur combat n’était plus destiné à revendiquer pour la Corse l’indépendance mais plutôt une autonomie très large.

6. Un accord global sur la politique salariale de Renault pour l’année 1983 a été conclu la nuit dernière par la direction et les syndicats : augmentation de 8 % pour l’ensemble du personnel, avec ajout d’un supplément mensuel de quarante francs. Cet accord a permis de débloquer la situation à la Régie Renault : la reprise du travail a ainsi été votée par les grévistes de l’atelier de peinture de l’usine de Flins (par 607 voix contre 29), tandis que des négociations se poursuivent à Billancourt. Evoquant la crise chez Renault, le Premier ministre a déclaré dans une interview à Nord-Eclair que les ouvriers d’origine immigrée étaient « agités par des groupes religieux et politiques en fonction de critères ayant peu à voir avec les réalités sociales françaises ». Chez Talbot par contre, quelques deux cents ouvriers ont manifesté dans l’usine de Poissy contre leur mise en chômage technique par la direction.

7. Réagissant enfin à la situation de l’Union de Reims, le gouvernement a condamné « les actions illégales du livre CGT ». Matignon réclame le retour à la liberté totale pour les journalistes et le respect de la décision de justice sur la nomination d’un administrateur judiciaire.

8. Elections pour le renouvellement complet des 94 chambres d’agriculture : 70 % des 3 500 000 électeurs potentiels se sont rendus dans les mairies pour désigner leurs représentants. Autrefois majoritaire, le scrutin est cette année proportionnel départemental de liste au plus fort reste, afin de permettre l’apparition de nouvelles sensibilités ; pour la FNSEA, il s’agit en fait d’un moyen d’affaiblir cette fédération. Néanmoins, le rapport de force reste stable entre la FNSEA et les autres syndicats agricoles : la liste FNSEA/CNJA/UFP obtient 63,9 % des voix, contre 8,8 % au MODEF (proche du Parti communiste ; - 8 % par rapport au précédent scrutin), 6 % pour la CNSTP, 5,95 % pour la FFA conservatrice (- 1) et 5,35 % pour la FNSP (proche du Parti socialiste, première participation).

Vendredi 28 janvier 1983

9. Ouverture du dixième Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Le ministre de la Culture a présenté quinze mesures en faveur de ce loisir, parmi lesquelles la fondation d’un Centre national de la bande dessinée et de l’image (CNBDI). Les dix ans du Festival sont marqués par une véritable professionnalisation de l’événement : les fanzines, parqués dans la cour de l’Hôtel de ville, se sentent exclus.

Vendredi 28 janvier 1983

10. Après plusieurs jours passés sur les routes de l’arrière-pays français, le 51e rallye de Monte-Carlo a été remporté dans la matinée à Monaco par le champion du monde, Walter Röhrl (photo), sur Lancia Rally 037, au terme d’une dernière nuit de course. C’est la troisième victoire du champion allemand dans cette compétition, la deuxième consécutive. Il a devancé le Finlandais Markku Alén et le Suédois Stig Blomqvist.

Vendredi 28 janvier 1983

11. L’ancien footballeur du SC Bastia Claude Papi a succombé à une rupture d’anévrisme au cours d’un match de tennis. Considéré comme le plus grand footballeur corse, il n’était âgé que de trente-trois ans. Il avait été sélectionné à trois reprises en équipe de France et avait participé à la Coupe du monde 1978.

Vendredi 28 janvier 1983

12. Diffusion à la télévision du premier épisode d’un nouveau feuilleton, mêlant amour et espionnage, Capitaine X, réalisé par Bruno Gantillon sur un scénario et une adaptation de Cécil Saint-Laurent, avec Pierre Malet, Térésa Ann Savoy et Jean-Pierre Sentier. En 1921, un jeune officier des services secrets cherche à contrer les agissements de l’espion allemand von Rauschnitz en Syrie et à obtenir les faveurs de la belle Clara. Le tournage a eu lieu presque exclusivement en Hongrie.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Jeudi 27 janvier 1983

1. La France a perdu l’homme qui la faisait rire depuis des décennies. L’acteur comique Louis de Funès est mort dans la soirée à Nantes. Il avait soixante-huit ans.

Jeudi 27 janvier 1983

2. Début du voyage officiel de trois jours au Maroc du président Mitterrand. Accompagné par six ministres, le chef de l’Etat français, accueilli à l’aéroport de Rabat par le roi Hassan II, a goûté à l’immense ferveur populaire du peuple marocain au cours du trajet menant au centre ville. Il a ensuite été reçu à la Chambre des représentants, où il a adressé son premier discours. Les discussions entre les deux pays vont porter surtout sur les relations bilatérales, la coopération et la question du Sahara-Occidental. Dans la soirée, le chef de l’Etat français a déclaré qu’il n’y avait pas d’objection de principe à la fourniture de centrales nucléaires au Maroc. Il s’agit du premier voyage officiel de François Mitterrand au Maroc.

Jeudi 27 janvier 1983

3. Réagissant à l’agitation dans les prisons, le ministre de la Justice Robert Badinter affirme qu’il n’y aura pas de réforme sous la menace ! Le ministère de la Justice contredit les rumeurs qui circulaient depuis quelques jours à propos d’une grève de la faim organisée par des détenus de la prison des Baumettes.

4. Campagne des élections municipales : interviewé par Nord-Eclair, le Premier ministre Pierre Mauroy affirme que le « programme économique et sociale de M. Chirac n’est pas sérieux ».

5. Les journalistes de L’Union de Reims ont décidé de cesser le travail à la suite de la censure exercée par la CGT à l’encontre de leur rédacteur en chef, Pascal Sellier. L’éditorial de celui-ci a été remplacé par un communiqué.

6. Quatre des cinq personnes arrêtées lors de la perquisition de la villa d’Ahmed Ben Bella ont été expulsées de France, avec le droit de choisir leur destination d’arrivée.

7. Libération des deux militants du FLNC corse arrêtés dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du vétérinaire de Corte le 31 décembre dernier. Deux autres militants nationalistes ont été arrêtés à Corte. Par ailleurs, cinq attentats à l’explosif se sont produits dans l’île la nuit dernière.

8. Un attentat a causé d’importants dégâts à la gendarmerie de Conques, dans l’Aveyron.

Jeudi 27 janvier 1983

9. A Paris, la célèbre bijouterie Cartier de l’avenue Montaigne a été dévalisée par deux hommes à 17 h 30 pour un montant d’au moins dix millions de francs, six jours après un autre braquage commis dans le VIIIe arrondissement.

10. Grève des professeurs d’éducation physique, qui réclament davantage de postes et d’heures de sport à l’école.

11. Création d’une émission de télévision dédiée aux droits de l’homme : Résistances, animée par le journaliste Bernard Langlois, sera diffusée une fois par mois. Pour cette première, il a du déplacer le reportage prévu sur le Maroc, le président Mitterrand s’y trouvant en visite officielle. (l’émission sera présentée par Langlois jusqu’en 1986, puis par Noël Mamère jusqu’en 1992).

12. Alors que des pluies record tombent sur l’ouest de la France, Perpignan enregistre un maximum de 22°6 !

Voir les commentaires

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog