Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Retour vers le passé

Retour vers le passé

C'était il y a 30 ans en France, jour pour jour...

Publié le par Nominoe
Mardi 18 décembre 1984

1. Dans une allocution radiotélévisée, le président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie Dick Ukeiwé (photo) a appelé les habitants du territoire à tenir bon et à faire preuve d’esprit de résistance. De son côté, le FLNKS dénonce dans un communiqué « la campagne de calomnie et de désinformation » orchestrée ces derniers jours par le RPCR. Au lendemain du tir contre une ambulance à Bourail, des médecins et représentants des professions paramédicales ont manifesté à Nouméa. En métropole, le RPR poursuit la polémique sur le rôle des gendarmes : Claude Labbé, président du groupe à l’Assemblée nationale, a déclaré que le gouvernement a empêché les forces de l’ordre de faire leur travail dans l’île. Par ailleurs, l’Australie a formellement protesté contre les récentes critiques, jugées « offensantes » et « déplacées », du président Mitterrand contre la position du gouvernement de Canberra sur la Nouvelle-Calédonie.

Mardi 18 décembre 1984

2. Présenté par le ministre de la Justice, le projet de loi visant à améliorer l’indemnisation des piétons, cyclistes et passagers victimes d’un accident de la circulation - même en cas de faute de leur part (sauf si celle-ci est « inexcusable ») - a été adopté la nuit dernière par les députés. Jusqu’alors 30 % des victimes n’étaient pas indemnisées. Désormais, l’indemnisation sera automatique pour les moins de seize ans et les plus de soixante-dix ans. Socialistes et communistes ont voté pour, l’UDF s’est présenté divisé et dans sa majorité le RPR n’a pas pris part au vote.

Mardi 18 décembre 1984

3. Assemblée générale à Paris des 565 délégués du CNPF : reconduit à la tête du syndicat des patrons, Yvon Gattaz (photo) garde à ses côtes Yvon Chotard pour la politique sociale et Guy Brana pour l’économie. Les priorités affichées du syndicat patronal pour 1985 sont l’emploi et la productivité.

Mardi 18 décembre 1984

4. Le président du Centre national des indépendants et paysans (CNIP), Philippe Malaud (photo), et l’ancien président du Crédit commercial de France, Jean-Maxime Lévêque, ont annoncé la création d’une confédération des républicains libéraux dans l’optique des législatives de 1986. Se présentant comme le trait d’union entre l’opposition et le Front national, Philippe Malaud a lancé un appel à Jean-Marie le Pen pour qu’il s’associe à cette confédération.

Mardi 18 décembre 1984

5. L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing a achevé sa tournée politique dans le nord de la France. Il a régulièrement prêché l’union de l’opposition pour les prochaines élections législatives.

Mardi 18 décembre 1984

6. Le tribunal administratif de Pau a annulé pour vice de procédure treize décisions d’assignation à résidence ou d’expulsion de Basques espagnols réfugiés en France. Trois autres recours ont été rejetés.

7. Manifestation nationale la nuit dernière de 25 000 producteurs de lait contre les modalités d’application des quotas laitiers, contre la baisse de leurs revenus et contre la politique du gouvernement dans les secteurs du lait de l’élevage. Quelques incidents se sont produits devant certaines préfectures : les forces de l’ordre ont du intervenir à Saint-Brieuc, Rouen et Alençon. Dans la journée, plusieurs milliers de producteurs de lait et de viande ont manifesté à Lorient contre le « gâchis de la production agricole française ».

8. Accusés d’espionnage et d’avoir voulu renverser le régime communiste vietnamien, cinq hommes, dont un de nationalité française (Van Hanh), ont été condamnés à mort dans le théâtre municipal d’Hô-Chi-Minh-Ville (ex-Saïgon). Trois autres personnes ont été condamnées à la prison à perpétuité.

Mardi 18 décembre 1984

9. Après douze jours et vingt-et-une heures de course, le catamaran Fleury-Michon de Philippe Poupon a remporté la première Transat espagnole, la Route de la Découverte (Cadix - saint-Domingue), avec seulement vingt-cinq minutes d’avance sur Charente-Maritime de Pierre Follenfant.

10. Après une certaine traversée du désert, le groupe Kiss retrouve le succès en 1984 avec notamment le titre Heaven’s On Fire :

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Lundi 17 décembre 1984

1. Ayant achevé ses consultations en Nouvelle-Calédonie, Edgard Pisani s’apprête à rentrer à Paris. Sur la côte ouest de l’île, à Bourail, un incendie, probablement d’origine criminelle, a grièvement blessé six personnes (trois succomberont à leurs blessures). Dans la même localité, un coup de feu a tiré contre une ambulance : deux personnes ont été légèrement blessées.

Lundi 17 décembre 1984

2. Raymond Barre et Jacques Chirac ont catégoriquement rejeté la proposition d’un face-à-face télévisé évoqué la veille par le Premier ministre Laurent Fabius.

Lundi 17 décembre 1984

3. Le Parti socialiste unifié (PSU) d’Huguette Bouchardeau (photo) a désigné un nouveau secrétaire national, Jean-Claude Le Scornet.

4. Mettant fin à plus de trois ans de négociations, le gouvernement a donné son accord à la reprise de la société textile Boussac par le groupe Ferinel (PDG Bernard Arnault), plus connu pourtant pour ses investissements dans l’immobilier de loisir. Le plan Ferinel a été préféré à celui de Biderman en raison d’un plus grand nombre d’emplois conservés (12 200 contre 11 100, sur un total de 15 000 et aucun licenciement sec) et bien que le second groupe offrait six cents millions de francs (contre quatre cents pour Ferinel).

Lundi 17 décembre 1984

5. Reprise des négociations salariales dans la fonction publique : face au ministre Jean Le Garrec (photo) les sept syndicats concernés refusent désormais la rigueur. Les prochaines discussions reprendront en janvier, un syndicat face au ministre.

6. La CGC a déjà déclaré qu’il signera l’accord sur la flexibilité conclu la veille avec le CNPF.

Lundi 17 décembre 1984

7. En visite dans le nord de la France, Valéry Giscard d’Estaing (photo) a répondu aux propos tenus la veille par François Mitterrand sur TF1. L’ancien président de la République a resitué ses responsabilités dans l’affaire tchadienne, reprochant notamment à son successeur d’avoir faussé les faits ; il a rappelé que si la France avait quitté le Tchad en 1979 c’était à la demande de dix pays africains réunis à Lagos et qu’il n’y avait pas un seul Libyen dans le pays.

8. Les routiers français bloquent les postes-frontières suisses, empêchant le passage des camions. Ils protestent contre la vignette imposée à partir du 1er janvier 1985 pour l’utilisation des autoroutes helvétiques. Réagissant les autorités françaises ont interdit la vente en France de la vignette suisse et prévoient la mise en place d’une taxe sur l’essieu pour les camions suisses.

Lundi 17 décembre 1984

9. Jean-Jacques Servan-Schreiber, président du Centre mondial informatique, a présenté un le plan interministériel visant à augmenter le nombre de micro-ordinateurs d’usage public : 250 000 d’ici la fin 1985 dans tous établissements scolaires. Ce projet cependant déjà en difficulté du fait des problèmes de budget (cinq milliards de francs à dégager) et de la concurrence entre fabricants américains et français. La machine choisie serait le Macintosh du constructeur américain Apple, ce qui irrite fortement le leader français, Bull, associé à Thomson. Pour le ministère du Plan, cette annonce est prématurée.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Dimanche 16 décembre 1984

1. Invité sur TF1, François Mitterrand s’est exprimé pendant une heure dans une émission consacrée à la politique étrangère de la France depuis le début de son mandat, il y a trois ans et demie. Il a rappelé l’histoire des interventions françaises au Tchad et, tout en dénonçant la présence libyenne qui se poursuit, a exclu toute intervention française dans le nord de ce pays ; il a cependant affirmé qu’en cas d’agression directe libyenne ou d’aide trop importante apportée par Tripoli aux rebelles tchadiens, l’armée française basée en Centrafrique pourrait être de retour au Tchad en quelques heures. Sans vouloir faire de la France le « gendarme de l’Afrique », il assurait que Paris n’accepterait jamais une agression contre l’un de ses alliés africains. Concernant la Nouvelle-Calédonie, il faut tenir compte de l’avis des populations d’origine européenne mais également de l’exaspération des Kanaks, le chef de l’Etat estimant finalement que ce territoire est « appelé à l’émancipation sous une forme d’autonomie ou d’indépendance qu’il doit définir lui-même ». Evoquant enfin les relations Est-Ouest, il a insisté sur le « dialogue » et « l’équilibre ». Le président de la République a clôturé l’émission en déclarant qu’il souhaitait intervenir en janvier à la télévision sur les problèmes économiques, sociaux et politiques.

Dimanche 16 décembre 1984

2. Suite et fin de la Convention nationale du Parti socialiste à Ivry. Laurent Fabius (photo) est intervenu pour répondre aux critiques entendues depuis la veille sur sa politique sociale. Dans un discours mobilisateur de combat, il a appelé les socialistes à passer à l’offensive pour les prochaines élections et a dénoncé le comportement « flou » et « irresponsable » des dirigeants de l’opposition, dont les propos alimentent l’extrême-droite. Le Premier ministre a proposé un grand débat à Jacques Chirac et Raymond Barre.

3. Second tour de l'élection cantonale partielle de Perpignan : victoire du candidat de l’UDF et du RPR avec un peu plus de 56 % des voix, devant le Front national (plus de 43 %). L’abstention a été très élevée (68 %).

Dimanche 16 décembre 1984

4. Deux avions d’Air Calédonie ainsi que le bimoteur d’Edgard Pisani ont été gravement endommagés la nuit dernière par des inconnus sur l’aéroport de Nouméa. Les appareils, percutés par des camionnettes, ne pourront pas voler avant plusieurs semaines, voir plusieurs mois. Le trafic aérien local est suspendu jusqu’à la vérification de tous les autres avions. Dans la journée, le délégué du gouvernement a reçu trois délégations d’indépendantistes modérés. Trois barrages ont été levés sans incident sur la côte orientale de Nouvelle-Calédonie au cours de la journée.

5. Après vingt-et-une heures d’une discussion marathon, le CNPF et quatre des cinq syndicats - à l’exception de la CGT - sont parvenus à un semblant d’accord sur la flexibilité du travail. Le texte remanié par le patronat prévoit : une réduction du temps de travail si la durée de celui-ci est fixée annuellement et non par semaine ; aucun concernant les procédures de licenciement ; amélioration du temps partiel (CDD prolongés) ; toute mutation technologique devra faire l’objet de négociations dans les entreprises. La base syndicale devra maintenant se prononcer sur le texte.

Dimanche 16 décembre 1984

6. Maxi Cross du Figaro (quatorze kilomètres) : victoire de Francis Gonzalez (photo) devant Alex Gonzalez et Jacky Boxberger.

7. Le Grand prix du Festival du film d’aventure de La Plagne a été décerné au film néo-zélandais The Longest Row. Celui-ci raconte l’exploit réalisé en 1983 par le Britannique Peter Bird, qui a effectué la traversée du Pacifique à la rame.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Samedi 15 décembre 1984

1. Ouverture à Evry de la Convention nationale du Parti socialiste, sur le thème de la modernisation et du progrès social des entreprises. Pour la direction du PS, la modernisation ne doit pas se faire sur le dos des salariés. Dans un souci d’ancrer le parti à gauche, il a également été question de mobiliser l’électorat socialiste pour les scrutins de 1985 (cantonales) et de 1986 (législatives). Les luttes de courant n’ont pu être évitées et Michel Rocard, pourtant ministre de l’Agriculture, notamment a lancé quelques piques à l’adresse de la politique du président Mitterrand.

Samedi 15 décembre 1984

2. Début en Nouvelle-Calédonie des consultations d’Edgard Pisani (photo) avec les différentes forces politiques du territoire : le délégué du gouvernement a d’abord rencontré une délégation conduite par le député RPCR Jacques Lafleur avant de s’entretenir pendant près de deux heures avec le leader indépendantiste Jean-Marie Tjibaou. Au même moment, les barrages faisaient leur réapparition dans l’île à la suite de l’arrestation et l’inculpation de dix Mélanésiens impliqués dans des vols.

3. Dernière séance prévue de négociations, au siège du CNPF, entre le patronat et les syndicats sur la flexibilité de l’emploi. Le climat est moins tendu que cinq jours plus tôt. Les problèmes de fonds ont enfin pu être débattus sereinement et, dans leur ensemble, les leaders syndicaux ont noté des progrès significatifs, mais lents... Seule la CGT a fait rapidement savoir qu’elle ne signerait pas d’accord. Si celui-ci n’est pas trouvé le gouvernement devra trancher.

Samedi 15 décembre 1984

4. Réagissant aux propositions formulées la veille par le colonel Kadhafi, le gouvernement tchadien s’est déclaré favorable à la création de cette Commission d’inspection, mais à condition que celle-ci dispose de l’aval de toutes les parties concernées. N’Djaména affirme craindre une nouvelle manœuvre de diversion libyenne.

Samedi 15 décembre 1984

5. Coopération spatiale franco-soviétique : lancement de la base de Baïkonour d’une fusée SuperProton, qui emporte avec elle la sonde spatiale Vega 1 (photo). Celle-ci est destinée, après un détour par Vénus (juin 1985), à rejoindre la comète de Halley (mars 1986). Pour la première fois, la télévision soviétique a fourni à l’Occident les images du décollage.

6. A la veille de la course des licenciés et des professionnels, plus de 29 000 amateurs ont parcouru les seize kilomètres du maxi Cross du Figaro : victoire d’un Djiboutien.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Vendredi 14 décembre 1984

1. Conseil des ministres, exceptionnellement organisé un vendredi. Adoption d’un projet de loi réglementant la publicité pour les ventes d’armes à feu aux particuliers : la publicité devrait disparaître des catalogue pour être proposée dans un fascicule à part et les grandes surfaces devront à l’avenir disposer d’un comptoir réservé à ce produit particulier. Celui-ci ne devra ainsi plus être mélangé avec d’autres objets tels que les appareils photo (d’autres mesures, notamment sur la limitation des ventes d’armes à certains magasins précis, devraient y être rajoutées).

Vendredi 14 décembre 1984

2. Le ministère du Travail a annoncé une hausse du chômage au mois de novembre de 0,6 %. Au 30 novembre, la France comptait 2 380 900 demandeurs d’emploi, en données corrigées des variations saisonnières. Sur un an, la progression du nombre de chômeurs est de 13 %.

Vendredi 14 décembre 1984

3. Le président du gouvernement local, Dick Ukeiwé (photo), a fait savoir qu’il refusait de participer aux consultations générales, mises en place à partir du 15 décembre avec tous les mouvements politiques de Nouvelle-Calédonie, parce que l’ordre n’est pas entièrement rétabli. Pour Edgard Pisani, il s’agit d’un faux-fuyant car le RPCR refuse en fait toute négociation.

Vendredi 14 décembre 1984

4. François Mitterrand a reçu à l’Elysée deux chefs d’Etat africains, le président sénégalais Abdou Diouf (photo), présent à Bujumbura, et, trois heures plus tard, le chef d’Etat nigérien Seyni Kountché, absent du Sommet franco-africain.

Vendredi 14 décembre 1984

5. Le colonel Kadhafi a proposé la création d’une Commission d’inspection qui aurait pour mission d’établir qu’il n’y a plus de troupes libyennes au Tchad. Elle serait composée d’observateurs français, libyens, grecs et, éventuellement, syriens.

6. Relevé de ses fonctions à la Brigade criminelle en mars dernier, le commissaire Gential a été nommé en Conseil des ministres à la tête de la police scientifique.

7. Estimant une journée trop lourde pour les enfants, la Fédération de Jean-Marie Schleret, la deuxième fédération française de parents d’élèves, formule ses propositions pour l’avenir de l’école, en particulier sur l’aménagement du temps scolaire : modification des périodes des vacances en prévoyant un étalement des horaires différents du système actuel ; passage du bac au mois de décembre.

Vendredi 14 décembre 1984

8. Jugeant les présomptions pesant sur l’inculpé trop lourdes, les juges de la Chambre d’accusation de Nancy ont décidé après huit jours de réflexion de rejeter les multiples demandes des avocats, qui estiment le dossier trop faible, et de maintenir en détention le principal accusé dans l’affaire Grégory, Bernard Laroche (photo). Les magistrats répètent cependant qu’à ce stade de la procédure sa culpabilité n’est pas démontrée.

9. La police et la gendarmerie révèlent avoir démantelé le « gang des Renault » : les responsables des forces de l’ordre révèlent avoir arrêté ces derniers jours trente-quatre personnes, dont les deux principaux chefs, impliquées dans le vol et la revente de près de quatre cents voitures neuves (pour un montant évalué quarante millions de francs). Ils écumaient le sud-est de la France depuis deux ans.

10. Près de Vienne (Isère), un déséquilibré s’est retranché dans sa maison d’où il tire sur tout ce qui bouge. Environ deux cents coups de feu ont été tirés, mais sans blesser personne. Il sera arrêté dans la journée.

11. Le conseil d’administration du Festival de Cannes choisit Pierre Viot, ancien directeur général du CNC, comme président du Festival. Il succède à Robert Favre Le Bret.

12. Tirage au sort à Zurich des quarts de finale des Coupes d’Europe de football : en Coupe des Clubs champions, Bordeaux affrontera les Soviétiques du Dniepr Dniepropetrovsk.

13. C’est la fin pour Wham! en cette année 1984, mais George Michael et Andrew Ridgeley ont encore le temps de nous offrir quelques titres, comme Freedom, Wake Me Up Before You Go Go ou ce kitchissime Last Christmas.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Jeudi 13 décembre 1984

1. Les ministres de l’Education nationale, Jean-Pierre Chevènement, et de la Jeunesse et des Sports, Alain Calmat, ont annoncé un nouvel aménagement du temps scolaire : sans modifier la durée du temps passé à l’école, les établissements seront incités à améliorer leurs emplois du temps, en laissant de la place aux sports et aux loisirs soit à partir de 15 h 30 soit lors de la coupure de la mi-journée.

Jeudi 13 décembre 1984

2. Dans la soirée, Raymond Barre (photo) était l’invité d’honneur d’un meeting du Parti républicain, qui a rassemblé plus de 10 0000 personnes à Toulouse. Ce parti est pourtant plus giscardien que barriste. Se défendant de faire de la politique politicienne, l’ancien Premier ministre a jugé très sévèrement la politique étrangère du président Mitterrand. Visant également certains ténors de l’opposition, il s’en est pris aussi à l’idée de cohabitation avec le chef de l’Etat : si la droite gagne les législatives de 1986, doit-on mettre « l’armée vainqueur au service du général vaincu » ?

Jeudi 13 décembre 1984

3. Annonce d’un bon indice des prix pour le mois de novembre : + 0,3 %. Depuis le 1er janvier, l’inflation n’est que de 6,5 % en France (contre 9,8 % à la même époque en 1983) et l’objectif de 7 % fixé l’été dernier par le gouvernement devrait être atteint. Cependant, nos six principaux partenaires ne connaissent en moyenne qu’une hausse de 4,4 % et l’Allemagne seulement 2,1.

Jeudi 13 décembre 1984

4. Symbole de la lutte qui oppose les députés européens au Conseil des ministres de la Communauté, le Parlement européen a rejeté à la quasi-unanimité (319 voix contre 5, et 16 abstentions) le budget de la CEE pour l’année 1985.

5. Inauguration à Milan de la première banque dont le capital est libellé en ECU.

6. Au terme d’un voyage de six jours, François Mitterrand a quitté l’Afrique pour rentrer à Paris.

Jeudi 13 décembre 1984

7. Manifestation à Paris de 1 500 ambulanciers privés, qui protestent contre leurs conditions de rémunération et de travail. Après avoir embouteillé le sud-ouest de la capitale avec leurs véhicules, ils ont manifesté leur colère devant l’hôtel Matignon. Les syndicats de cette profession demandent notamment que soient remboursés tous les transports prescrits par les médecins, ce qui n’est actuellement pas toujours le cas. Reçus à Matignon, au ministère des Affaires sociales et à celui de l’Intérieur, ils ont obtenu l’abrogation d’une circulaire de Georgina Dufoix qui leur imposait de réduire leurs tarifs quand il était prévu des transports à répétition pour un même malade ; ils ont également reçu l’assurance que les pompiers limiteraient leur activité en matière de transport sanitaire.

Jeudi 13 décembre 1984

8. Le Premier ministre Laurent Fabius a effectué à Paris une visite au Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ).

9. Le gouvernement a entériné les quatre réformes proposées par la direction de la Seita et contestées par les syndicats.

10. Six personnes considérées comme proches du mouvement Action directe ont été arrêtées (treize autres l’avaient été au début de la semaine)..

Jeudi 13 décembre 1984

11. Après six semaines de détention, les deux médecins anesthésistes de Poitiers incarcérés pour le « meurtre » d’une patiente à la fin du mois d’octobre ont été libérés sous contrôle judiciaire strict (interdiction d’exercer la médecine, de se rendre à l’hôpital de Poitiers et de rencontrer les témoins de l’affaire). A leur sortie, les docteurs Diallo et Archambeau ont tous les deux clamé leur innocence. Ils demeurent cependant inculpés d’assassinat.

12. Ayant répondu à l’appel de leurs organisations syndicales, entre trois cents et quatre cents taxis ont suivi à Paris les obsèques de l’un des leurs, assassiné le 3 décembre dernier à Nanterre.

Jeudi 13 décembre 1984

13. Le prix Louis-Delluc a été décerné à Richard Dembo pour son premier film, La Diagonale du fou.

Jeudi 13 décembre 1984

14. Selon le dernier sondage du CESP, la télévision n’a jamais été autant regardée qu’aujourd’hui : trente-trois millions de téléspectateurs sont présents en moyenne chaque jour devant leur petit écran. La chaîne Antenne 2 reste leader (vingt-quatre millions).

Jeudi 13 décembre 1984

15. L’équipe de France de rugby perd l’un de ses plus grande joueurs : affaibli par des blessures à l’épaule, Jean-Pierre Rives a annoncé qu’il mettait fin à sa carrière internationale. « Casque d’or » entend cependant continuer à jouer avec son club du Racing. Ayant rejoint la sélection nationale en 1975, il a joué 59 matchs sous les couleurs bleues, dont 33 fois en tant que capitaine, et compte trois titres dans le tournoi des Cinq Nations (1977, 1981, 1983)

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Mercredi 12 décembre 1984

1. Suite et fin du sommet franco-africain à Bujumbura. Inquiets sur l’engagement français en Afrique, les chefs d’Etat du continent ont semble-t-il été rassurés par les propos de François Mitterrand. Ce dernier a confirmé que la France s’opposerait à toute agression contre l’un de ses partenaires. Dans la matinée, le chef d’Etat français a eu un entretien avec le président tchadien Hissène Habré (photo). M. Mitterrand refuse tout partage du Tchad mais veut que la guerre civile s’arrête.

Mercredi 12 décembre 1984

2. La situation en Nouvelle-Calédonie est au cœur des débats à l’Assemblée nationale : lors des questions d’actualité, le RPR a interpellé le gouvernement sur ce sujet, l’accusant d’avoir déjà choisi sa solution au problème, c’est-à-dire l’indépendance. De son côté, Edgard Pisani poursuit ses consultations dans l’île, où le calme est totalement revenu. Les discussions préparatoires étant achevées, le délégué du gouvernement estime que le véritable dialogue peut maintenant commencer. Afin de préciser les positions de chacun, il a rédigé deux questionnaires qui s’adressent aux indépendantistes et à leurs adversaires.

Mercredi 12 décembre 1984

3. Le tribunal de commerce de Paris a prononcé la mise en liquidation du groupe Creusot-Loire (30 000 salariés et douze milliards de francs de chiffre d’affaires). Les juges ont choisi le projet présenté par Usinor et Framatome pour redresser la société, mais le prix d’achat reste encore à négocier. Usine reprendra les secteurs de la métallurgie et de l’armement, Framatome la division énergie et chaudronnerie. Le plan des deux partenaires prévoit 2 600 suppressions d’emploi dont la moitié de licenciements secs. Pour palier ces pertes, les pouvoirs publics doivent susciter la création de nouvelles entreprises dans le bassin du Creusot.

4. Un emprunt de quatre milliards de francs devrait être lancé afin de renflouer les fonds des caisses de retraite et combler le déficit, causé par la dénatalité, à l’allongement de la durée de vie et à la retraite à soixante ans.

Mercredi 12 décembre 1984

5. Baisse des prix des carburants : - 3 centimes pour l’ordinaire, - 4 cts pour le super, - 5 cts pour le gasoil et - 5,2 cts pour le fioul domestique.

6. Suite à la découverte d’un stock d’armes et de munitions il y a deux jours, les forces de l’ordre ont arrêté en Corse Antoine Vicenzini et dix autres personnes. Six ont été écrouées. Les gendarmes les soupçonnent d’être liées à l’ex-FLNC.

7. Peu après vingt-deux heures, un petit d’avion-taxi Piper-Cheyenne s’est écrasé contre un pylône à Garges-lès-Gonesse alors qu’il se préparait à atterrir sur l’aéroport du Bourget. Les sept passagers, dont quatre journalistes revenant d’un voyage en Italie, sont morts. Le brouillard est probablement à l’origine du drame.

Mercredi 12 décembre 1984

8. Une sculpture du Hollandais Adrien de Vries (1560-1626), le Cheval cabré, a été vendue pour la somme de 10 172 012 francs.

9. Sorties cinématographiques :

Mercredi 12 décembre 1984

- SOS fantômes, d’Ivan Reitman, avec Bill Murray, Dan Aykroyd, Sigourney Weaver, Harold Ramis et Rick Moranis.

Mercredi 12 décembre 1984

- Un été d’enfer, de Michael Schock, avec Thierry Lhermitte, Véronique Jannot et Daniel Duval.

Mercredi 12 décembre 1984

- Réveillon chez les Bob, de Denys Granier-Defferre, avec Jean Rochefort, Guy Bedos, Agnès Soral, Michel Galabru, Bernard Fresson et Mireille Darc.

Mercredi 12 décembre 1984

- Sauvage et beau, documentaire de Frédéric Rossif sur la faune en liberté en différents points du monde, sur une musique de Vangelis.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Mardi 11 décembre 1984

1. Ouverture du onzième Sommet franco-africain, à Bujumbura, au Burundi, en présence du président Mitterrand et de nombreux chefs d’Etat africains. Mais des absences notables sont à signaler et en particulier celle du président ivoirien Houphouët-Boigny. La situation au Tchad, les problèmes de développement et la famine qui touche de nombreux pays du continent sont au cœur des discussions. Le chef d’Etat français a réaffirmé sa détermination à ne tolérer aucune agression en Afrique. Aujourd’hui, des chasseurs français Jaguar ont survolé l’est du Tchad.

Mardi 11 décembre 1984

2. Tenant une conférence de presse, les responsables du FLNKS ont réaffirmé souhaiter une indépendance kanake, ce qui exclut tout partage de la Nouvelle-Calédonie. Envoyé de Jacques Chirac, Bernard Pons (photo) est arrivé dans l’île pour vérifier si les déclarations du Premier ministre étaient suivies d’effet : le député RPR affirme que l’ordre public n’est pas encore rétabli. Par ailleurs, six personnes impliquées dans le massacre de Hienghène, cinq Métis et un Mélanésien, se sont rendues au juge d’instruction dans l’ouest du territoire.

Mardi 11 décembre 1984

3. Question scolaire : les responsables de l’école privée ont créé des comités des vigilances pour faire échec au projet de loi sur les rapports de l’Etat et de l’enseignement privé, actuellement en discussion au Sénat. De son côté, le secrétaire général du CNAL (laïc) considère que ce projet constitue un recul idéologique de la gauche.

Mardi 11 décembre 1984

4. L’UDF Jean-Claude Gaudin (photo) a déclaré que l’opposition devra limiter le nombre de primaires pour les cantonales de 1985 en raison de la menace que fait peser le Front national. Comme l’ont montré les dernières élections partielles, le parti de Jean-Marie Le Pen continue en effet à récupérer des électeurs des partis de droite traditionnels.

5. Tout en demeurant dans le rouge, la SNCF a présenté de meilleurs résultats qui devraient lui permettre de réduire son déficit de moitié d’ici à 1985.

6. Le secrétaire général du groupe Besnier et le directeur d’une société de gardiennage ont été condamnés à six mois de prison avec sursis pour avoir organisé en 1982 une opération de commando d’une centaine d’hommes masqués et armés pour récupérer 750 000 camemberts (d’une valeur totale de trois millions de francs) dans l’usine d’Isigny-sur-Mer, dans le Calvados. Des grévistes qui occupaient les lieux avaient été séquestrés.

7. L’ex-FLNC a revendiqué le meurtre d’un CRS et le mitraillage de trois gendarmeries commis dans la nuit du 1er au décembre dernier.

Mardi 11 décembre 1984

8. La question de l’euthanasie fait son retour sur le devant la scène. Dans un hôpital de la Région parisienne, un homme de trente ans a tué, à sa demande, son père, condamné à mourir dans d’atroces souffrances. Le « meurtrier » a été inculpé de parricide et écroué.

9. Porté disparu depuis sa condamnation à cinq ans de prison par le tribunal de Rennes il y a quatre jours, Daniel Debrielle s’est présenté de lui-même au commissariat de police du Mans.

10. Le comité d’organisation du Tour de France cycliste a signé avec la chaîne de télévision Antenne 2 un accord d’exclusivité pour la diffusion de l’épreuve pour les trois prochaines années. C’en est fini de l’alternance entre les deux premières chaînes. Cet accord concerne également trois autres grandes courses : Paris-Roubaix, le Grand Prix des Nations et le Tour de l’Avenir.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Lundi 10 décembre 1984

1. Arrestation et inculpation en Nouvelle-Calédonie d’un Métis qui a participé à la fusillade de Hienghène. Les derniers barrages qui interdisaient encore l’accès à Thio, village assiégé depuis trois semaines, ont été levés, mais Eloi Machoro (photo) assure que ses hommes restent mobilisés et que les fusils sont à portée de main.

Lundi 10 décembre 1984

2. A la veille du Sommet franco-africain de Bujumbura (Burundi), le président Mitterrand est arrivé au Rwanda en provenance du Zaïre. Dans la soirée, il a quitté Kigali pour la capitale burundaise.

3. Les ministres de l’Agriculture des Dix se sont réunis à Bruxelles pour finaliser l’accord obtenu lors du Sommet de Dublin.

Lundi 10 décembre 1984

4. Visite en Israël du maire de Paris Jacques Chirac. Première personnalité gaulliste à être reçu officiellement dans ce pays, le président du RPR a eu de longs entretiens avec le Premier ministre israélien travailliste Shimon Peres ainsi qu’avec le vice-Premier ministre David Lévy (Likoud). Il a également longuement visité la vieille ville de Jérusalem, en particulier le mur des Lamentations (photo), et rencontré le maire de Bethléem.

Lundi 10 décembre 1984

5. A Paris, un attentat à la bombe a dévasté la nuit dernière le hall de l’immeuble abritant le siège de la société Elf Aquitaine : des dégâts matériels importants (l’acte sera revendiqué par Action directe).

6. Un attentat revendiqué par l’ex-FLNC a détruit la nuit dernière une voiture en stationnement devant un commissariat de police de Marseille : le policier de faction et un habitant ont été légèrement blessés.

7. Surveillant depuis le début du mois Antoine Vicenzini, les gendarmes du nord de la Corse ont découvert à son domicile un grand nombre d’armes (fusils, révolvers, fusils-mitrailleurs, etc.), ainsi que des munitions, cinq de kilos d’explosifs, des détonateurs et même un obus de mortier.

8. Le patronat et les syndicats se sont à nouveau réunis à Paris, au siège du CNPF, pour parler, dans une ambiance houleuse, de la flexibilité du travail. Tous les responsables syndicaux ont rejeté les dernières propositions des patrons.

Lundi 10 décembre 1984

9. Une semaine après la catastrophe de Bhopal en Inde, la ministre de l’Environnement Huguette Bouchardeau a annoncé l’interdiction provisoire d’importer en France de l’isocyanate de méthyle, dont la fuite dans une usine d’Union Carbide a causé la mort de milliers de personnes. Elle visitait à Béziers la seule usine française qui stocke ce produit mortel.

Lundi 10 décembre 1984

10. Après l’embellie du mois d’octobre, les ventes de voitures neuves ont baissé de 14 % en novembre par rapport au même mois de l’année 1983. La chute la plus importante concerne Renault (- 30 %). Les marques étrangères occupent 35 % du marché, devant PSA (un peu moins de 35 %) et Renault (environ 30 %). La Peugeot 205 reste la voiture la plus vendue en France avec un peu plus de 12 % des immatriculations, suivie par la Super 5 et sa version Lauréate (11 %) et la R 25 (6 %).

Lundi 10 décembre 1984

11. Demi-finale mondiale des poids super-mi-moyens : le boxeur français Louis Acariès (photo) a battu par disqualification à Bercy son adversaire américain Davey Moore, qui avait donné un coup après le gong de fin de neuvième reprise. L’Américain, qui menait jusqu’alors légèrement aux points, conteste sa victoire. Accariès doit maintenant combattre au printemps prochain contre le champion du monde, le Jamaïcain Mike McCallum.

12. Le groupe italo-dance Valerie Dore interprète The Night en 1984 :

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
dimanche 9 décembre 1984

1. Premier tour de cinq élections cantonales partielles : l’opposition garde les cantons de Saint-Cyr-sur-Loire et de La Celle-Saint-Cloud, enlève au PS celui de Montceau-les-Mines et se retrouve en ballotage favorable dans celui de Perpignan-1 (où le Front national a recueilli 21 % des voix et se retrouve au second tour). Le PCF conserve le canton de Bourges-3. L’abstention a été forte un peu partout.

dimanche 9 décembre 1984

2. Un attentat à la bombe a frappé à 5 h 30 le siège du RPR, situé dans le VIIe arrondissement à Paris : les dégâts sont importants (standard téléphonique ravagé, une demi-douzaine de voitures détruites, vitres soufflées) mais il n’y a pas de victime. Selon Jacques Toubon (photo), cet acte illustre la montée de l’insécurité (cet attentat sera revendiqué par Action directe comme une réponse à l’assassinat des dix Kanaks en Nouvelle-Calédonie).

3. La première rencontre officielle entre les dirigeants du FLNKS et le délégué du gouvernement Edgard Pisani s’est déroulée dans la soirée.

4. Au deuxième jour de sa visite officielle au Zaïre, le président Mitterrand est parvenu à convaincre Mobutu de participer au Sommet franco-africain du 11 décembre. Au cours de cette journée, le chef d’Etat zaïrois a offert une croisière sur le fleuve Zaïre à son homologue français.

dimanche 9 décembre 1984

5. Assistant au palais de l’UNESCO à la clôture du congrès de la Fédération nationale Léo-Lagrange, Laurent Fabius (photo) a appelé les partis de la gauche à la vigilance en déclarant qu’il n’y avait plus de « frontière étanche » entre l’extrême-droite et les partis de droite. Le Premier ministre a par ailleurs annoncé la création en 1985 d’un Fonds national de développement de la vie associative (alimenté par un prélèvement sur les enjeux du PMU).

dimanche 9 décembre 1984

6. Invité du Forum de Radio Monte-Carlo, le président socialiste de l’Assemblée nationale Louis Mermaz pense que la loi électorale pour les législatives devrait s’inspirer du système appliqué pour les dernières municipales. Il estime également qu’un redécoupage électoral s’impose, notamment en Région parisienne.

7. Malgré l’accord intervenu à Dublin, la Grèce continue à faire obstacle à l’élargissement de la CEE à l’Espagne et au Portugal. Athènes réclame plus d’argent pour le développement des zones méditerranéennes.

8. Selon N’Djaména, des avions de chasse libyens ont survolé ces derniers jours des positions gouvernementales dans le nord-est du Tchad.

9. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Paris pour apporter leur soutien aux Juifs soviétiques interdits d’émigration.

10. Publication au Journal officiel des décisions de la Haute Autorité de l’audiovisuel sur la suspension provisoire des programmes de six radios locales parisiennes.

11. Lancement de l’émission Le Grand Raid, une coproduction de cinq chaînes de télévision francophones (Antenne 2 en France, TSR en Suisse, TMC à Monaco Radio-Canada Télévision et RTL télévision au Luxembourg) créée par Jacques Antoine et présentée par Noël Mamère et Didier Regnier. Cinq équipages de deux jeunes journalistes amateurs (deux par chaîne de télévision) se sont embarqués à bord de voitures Citroën Visa pour relier Le Cap à la Terre de Feu, via la Chine, en réalisant des mini reportages que des jurés représentant les chaînes de télévision vont noter en studio.

dimanche 9 décembre 1984

12. A Davos (Suisse), la skieuse française Christelle Guignard (photo) a enlevé le slalom. Sa compatriote Hélène Barbier s’est classée troisième, derrière la Suissesse Erika Hess.

dimanche 9 décembre 1984

13. Le cavalier britannique John Whitaker (photo) a remporté le Grand Prix de Bordeaux (saut d’obstacles), devant le Français Pierre Durand sur Jappeloup.

Voir les commentaires

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog