Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Retour vers le passé

Retour vers le passé

C'était il y a 30 ans en France, jour pour jour...

Publié le par Nominoe
Jeudi 28 février 1985

1. Nouvel échec à Bruxelles dans les pourparlers des Dix afin de définir une position commune concernant l’entrée de l’Espagne et du Portugal dans la CEE. Les discussions bloquent toujours sur la question de la pêche espagnole.

Jeudi 28 février 1985

2. Le 45e Sommet franco-allemand a commencé avec trois heures de retard à cause du brouillard : le président Mitterrand et le chancelier Kohl se sont finalement entretenus à Paris pour discuter notamment de l’élargissement de la CEE à l’Espagne et au Portugal (qu’ils souhaitent au 1er janvier 1986) et préparer en particulier le prochain sommet européen du mois de mars. Remettant à plus tard les divergences (prix agricoles, rôle de la monnaie européenne, aides versées à la sidérurgie), les deux hommes se sont mis d’accord sur le budget de la Communauté économique européenne : ils sont favorables à une réduction budgétaire de la CEE au moyen d’avances faites par les Etats membres plutôt que par l’utilisation anticipée des ressources complémentaires.

3. Fin du dépôt légal des listes électorales autorisées à se présenter pour les élections cantonales du mois de mars.

Jeudi 28 février 1985

4. Selon plusieurs instituts de conjoncture qui se montrent plus pessimistes que l’Insee et que le gouvernement, la croissance française en 1985 ne devrait pas dépasser 1,7 %. Le ministre de l’Economie Pierre Bérégovoy table lui sur 3 % de croissance.

Jeudi 28 février 1985

5. A la veille de la rentrée scolaire, le FLNKS a appelé au boycott des écoles. Les indépendantistes ont également annoncé leur annoncé d’ouvrir leurs propres établissements scolaires kanaks qui feront une grande place à l’enseignement de la langue et de la culture mélanésienne : fini « la neige » et « nos ancêtres les Gaulois » a déclaré un responsable du mouvement.

6. Le juge d’instruction chargé de l’enquête sur la catastrophe du puits Simon à Forbach a fait poser des scellés sur la mine. Les équipes de nuit ne peuvent ainsi pas y prendre leur poste.

7. Légère remontée du dollar à la Bourse de Paris après la chute de la veille : plus un centime, à 10,18 francs.

Jeudi 28 février 1985

8. L’ordre des médecins a condamné les prêts d’utérus pour des raisons médicales, juridiques et morales.

Jeudi 28 février 1985

9. Numéro deux de l’entreprise, Daniel Toscan du Plantier démissionne de son poste de directeur délégué de la société Gaumont.

Jeudi 28 février 1985

10. Après l’énorme succès de Besoin de rien envie de toi l’année dernière, Peter et Sloane récidivent dans une moindre mesure en 1985 avec C’est la vie d’château avec toi :

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Mercredi 27 février 1985

1. Adoption en Conseil des ministres d’un projet de loi sur la pêche maritime afin d’adapter la législation française à celle des autres Etats de la CEE. En cas d’infraction, les peines seront aggravées.

Mercredi 27 février 1985

2. Le ton monte entre la France et Israël : jugeant « indignes » et « injustifiées » les insultes du ministre israélien de la Défense, le ministre français des Affaires étrangères Roland Dumas a convoqué l’ambassadeur d’Israël à Paris pour lui demander des explications.

3. Un attentat à la bombe a été commis la nuit dernière contre le palais des Congrès de Toulouse : déposé sur un balcon, l’engin explosif a explosé vers 5 h 45, faisant quelques dégâts matériels. Jean-Marie Le Pen doit tenir dans cette salle un meeting dans une semaine. Cette action a été revendiquée par un appel du groupe ACD (« assez déconné »)…

Mercredi 27 février 1985

4. Bons résultats pour l’inflation en France au mois de janvier : les prix n’ont augmenté que de 0,5 % (contre 0,7 % en 1984), alors que traditionnellement l’indice du premier mois est l’un des plus mauvais de l’année. Sur les douze derniers mois, l’inflation est de 6,5 %.

Mercredi 27 février 1985

5. Importante chute du dollar suite à l’intervention des banques centrales : le billet vert a perdu à la Bourse de Paris quarante-quatre centimes, soit 4 % de sa valeur, pour coter désormais 10,17 francs

Mercredi 27 février 1985

6. Une centaine de personnes ont manifesté à Paris pour réclamer l’arrestation d’un criminel contre l’humanité nazi en fuite, le docteur Josef Mengele, qui se cacherait au Paraguay.

Mercredi 27 février 1985

7. Le Comité français contre la faim a lancé nouvelle campagne sur le thème : « Donnez lui de l’eau il fera le reste ». L’organisation souhaite financer une centaine de puits en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

8. Sorties cinématographiques :

Mercredi 27 février 1985

- L’Amour braque, d’Andrzej Zulawski, librement inspiré de L’Idiot de Dostoïevski, avec Sophie Marceau, Tchéky Karyo, Francis Huster et Christian Jean.

Mercredi 27 février 1985

- Les Saisons du cœur, drame américain de Robert Benton, avec Sally Field, Lindsay Crouse et Ed Harris.

Mercredi 27 février 1985

- C.H.U.D., film d’horreur américain de Douglas Cheek, avec John Heard, Daniel Stern, Christopher Curry et Kim Greist.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Mardi 26 février 1985

1. Entre 30 000 et 35 000 anti-indépendantistes ont défié le couvre-feu et l’état d’urgence en Nouvelle-Calédonie en participant à un « défilé de la liberté » organisé par le RPCR dans les rues de Nouméa. Jacques Lafleur (photo) a appelé à l’organisation d’un référendum d’ici un mois sur la base des propositions de Dick Ukeiwé. Le secrétaire d’Etat Georges Lemoine a réagi en déclarant que celui-ci ne pourrait être organisé avant la fin du mois de septembre en raison d’ « obstacles juridiques ».

Mardi 26 février 1985

2. Accompagné de trois autres ministres, dont Edith Cresson et Roland Dumas, le ministre de l’Economie Pierre Bérégovoy (photo) a adopté un ton nouveau pour parler de la croissance devant une assemblée de deux cents industriels venus du monde entier à Paris à l’invitation de l’International Herald Tribune. Selon lui la France peut se permettre une croissance plus forte sans mettre en péril son commerce extérieur.

Mardi 26 février 1985

3. Suite et fin de la réunion à Bruxelles des ministres de l’Agriculture de la CEE : les Dix sont parvenus à un accord sur la question du vin, point essentiel à régler avant l’entrée dans la communauté de l’Espagne et du Portugal : une aide spéciale est accordée à la Grèce ; les excédents de vin seront obligatoirement distillés, à bas niveau de prix ; incitation à l’arrachage du vignoble jugé médiocre. Les ministres ont également obtenu de la Commission européenne un assouplissement du régime des quotas laitiers. Les viticulteurs et producteurs de lait français sont plutôt satisfaits.

Mardi 26 février 1985

4. Le dollar continue sa progression ; il a gagné sept centimes en une journée pour coter 10,61 francs à la Bourse de Paris.

Mardi 26 février 1985

5. Le Premier ministre Laurent Fabius s’est rendu dans la matinée sur le site de la mine Simon à Forbach avant de rencontrer à l’hôpital de Sainte-Barbe une cinquantaine de mineurs intoxiqués. Cinq corps se trouvent encore au fond du puits. Deux enquêtes officielles, l’une conduite par le service des Mines et l’autre par le parquet de Sarreguemines, ont été ouvertes pour déterminer les circonstances du drame et pour faire la lumière sur les conditions de sécurité au moment de la catastrophe.

Mardi 26 février 1985

6. Le groupe socialiste à l’Assemblée nationale a déposé un projet de loi de Georges Sarre (photo) visant à interdire et à sanctionner l’usage des termes de « franglais » ou anglo-américains. Sont surtout visés les journaux, les industriels et les commerçants.

Mardi 26 février 1985

7. Le ministre de la Défense israélien Yitzhak Rabin (photo) a insulté les casques bleus français présents au Sud-Liban, les traitant de « pire salauds ». Tsahal continue ses opérations de ratissage contre la résistance locale, auraient fait plus d’une quinzaine de morts et une cinquantaine de blessés. Mais pour mener ces actions dans les villages chiites (dynamitages de maisons de suspects, voitures détruites au bulldozer, etc.), l’armée israélienne doit forcer les barrages de la Finul, ce qui a entraîné plusieurs accrochages au cours du mois avec les casques bleus français.

Mardi 26 février 1985

8. Le préfet de police des Bouches-du-Rhône Bernard Patault a été condamné à 10 000 francs d’amende pour propagation de fausses nouvelles. Après un attentat qui avait fait deux morts (les poseurs de bombe) en mars 1983, il avait, en pleine campagne pour les municipales, accusé les milieux de droite, et notamment des colleurs d’affiche du Parti républicain de Jean-Claude Gaudin (photo), d’avoir voulu viser une synagogue toute proche. D’après les résultats de l’enquête, l’attentat aurait été en fait dirigé contre un établissement du vieux port dans une affaire de règlement de compte dans le milieu. Obtenant de la justice un franc symbolique de dommages et intérêts, M. Gaudin a déclaré que cette condamnation désavouait Gaston Defferre.

Mardi 26 février 1985

9. L’énergie solaire a-t-il du plomb de l’air : EDF envisage de fermer la centrale solaire de Thémis, inaugurée en 1983, qu’elle estime trop coûteuse. Cette annonce prend de court ses partenaires, le conseil régional du Languedoc-Roussillon, le département des Pyrénées-Orientales et l’Agence française de l’énergie. Cette dernière envisage maintenant une privatisation du site.

Mardi 26 février 1985

10. Mis aux enchères, l’immeuble abritant le fameux café littéraire parisien des Deux Magots a été acquis pour 15 600 000 francs par la famille Mathivat, qui possédait déjà le fonds de commerce. Situé place Saint-Germain-des-Prés, il abrite un café depuis 1887.

Mardi 26 février 1985

11. Burger King, seconde chaîne de restauration américaine, fête son millionième client parisien.

Mardi 26 février 1985

12. Il a manqué deux points aux basketteurs de Villeurbanne pour accéder à la finale de la Coupe des Coupes : devant 10 000 spectateurs, ils ont battu les Soviétiques de Kaunas 93 à 88 au palais des sports de Lyon, mais la défaite de six points à l’aller leur a coûté cher.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Lundi 25 février 1985

1. Réagissant dans l’émission Face au public de France-Inter aux propos de Lionel Jospin de la veille, le secrétaire général du Parti communiste Georges Marchais (photo) a refusé ce « chantage » concernant le désistement entre les deux tours des élections cantonales. Seule le premier tour compte a-t-il asséné, afin d’envoyer un message au gouvernement et à sa politique. Pour le deuxième tour, là où la question du désistement se posera, les communistes verront le moment venu.

Lundi 25 février 1985

2. A la veille d’une grande manifestation des anti-indépendantistes, les cinq « expulsés » n’ont pas quitté la Nouvelle-Calédonie. Ils ont disparu de leur domicile depuis deux jours et se trouvent désormais en infraction avec la loi.

Lundi 25 février 1985

3. Ouverture à Bruxelles d’une réunion des dix ministres de l’Agriculture de la Communauté économique européenne, qui doivent discuter du problème épineux du vin.

Lundi 25 février 1985

4. Le président Mitterrand a reçu à l’Elysée le ministre israélien des Affaires étrangères Yitzhak Shamir (photo). Ce dernier, tout comme la Syrie, condamne l’accord conclu entre Palestiniens et Jordaniens, et que la France, les Etats-Unis et l’Egypte approuvent au contraire.

Lundi 25 février 1985

5. A 7 h 21, un coup de grisou a tué vingt-deux mineurs et fait cent trois blessés ou intoxiqués dans le puits Simon, situé près de Forbach, en Moselle. L’accident est survenu à 1 050 mètres de profondeur. Les décès sont survenus dans la veine n°18. Tous les syndicats remettent en cause les mesures de sécurité, abandonnées selon au profit de la productivité : aucun des nombreux systèmes de détection n’a prévenu les mineurs. Tandis que la CFTC demande une commission d’enquête officielle et que FO se porte partie civile, la CGT a d’ores et déjà appelé à une grève de vingt-quatre heures au moment des obsèques des victimes. Il s’agit de la catastrophe minière la plus meurtrière qu’ait connue la France depuis dix ans.

Lundi 25 février 1985

6. Nouvelle hausse spectaculaire du dollar à la Bourse de Paris : le billet vert à gagner vingt centimes depuis la séance précédente, vendredi dernier, pour atteindre les 10,54 francs.

7. A Marseille, huit malfaiteurs ont pénétré dans la banque SA Bonnasse Frères Banquiers, situé dans le quartier résidentiel du Prado, retenant les employés et une vingtaine clients en otage pendant plus d’une heure, afin de fracturer 202 coffres-forts.

Lundi 25 février 1985

8. L’Anglais Chris Rea commence à se faire un nom à l’international en 1985 avec son septième album, Shamrock Diaries, un disque sur lequel on trouve notamment le titre Josephine :

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Dimanche 24 février 1985

1. Venu soutenir un candidat UDF à Colombey-les-Belles (Meurthe-et-Moselle), Valéry Giscard d’Estaing (photo) a appelé à une union de l’opposition pour l’avenir de la France, et pas seulement pour gagner les élections cantonales de mars ou les législatives de 1986 : « la division a apporté le malheur », a-t-il déclaré. Pour Lionel Jospin, interrogé au Club de la presse d’Europe 1, cette union est impossible du fait que les principaux responsables de la droite sont en concurrence pour l’élection présidentielle de 1988. Le numéro du Parti socialiste a également déclaré que le Parti communiste devrait appliquer la « discipline républicaine » de désistement au soir du premier tour des cantonales, sinon ça lui « coûterait cher ».

Dimanche 24 février 1985

2. Cachés quelque part dans l’île, les cinq militants d’extrême-droite menacés d’expulsion en Nouvelle-Calédonie ont réaffirmé dans un communiqué leur intention de rester sur le territoire ; ils demandent également à la population de les soutenir dans le sang-froid. Le député RPCR Jacques Lafleur a appelé à un défilé « de soutien » et « pour la liberté », dans le calme, suivie d’une journée « île morte » le 26 février, en dépit de l’état d’urgence qui interdit ce genre de manifestation.

Dimanche 24 février 1985

3. Député européen et ancien secrétaire d’Etat radical (1953 et 1955), Henri Caillavet est nommé président de la Commission pour la transparence et la pluralité de la presse.

Dimanche 24 février 1985

4. Ayant entamé une visite des capitales européennes afin de défendre l’agriculture de son pays, qu’il estime menacée par l’extension de la CEE à l’Espagne et au Portugal, le ministre israélien des Affaires étrangères Yitzhak Shamir est arrivé à Paris.

Dimanche 24 février 1985

5. Championnat de France de cross-country, disputé à Créteil : victoire de Pierre Levisse. Il s’agit de son troisième titre national.

Dimanche 24 février 1985

6. Première Coupe intercontinentale de judo de Paris-Bercy, marquée par la présence de cinq champions olympiques : l’Europe a battu l’Asie quatre victoires à trois, grâce notamment aux victoires des Français Marc Alexandre et Michel Nowak. Judoka le plus médaillé de France, Angelo Parisi (photo) a annoncé arrêter la compétition : né en Italie, il avait également combattu un temps pour la Grande-Bretagne.

7. Clôture des XIIe Universiades d’hiver à Belluno (Italie) : l’URSS se classe meilleur nation universitaire des sports d’hiver, devant le Canada et la Tchécoslovaquie. Les Français ne sont que douzièmes avec une médaille d’or et une de bronze.

Dimanche 24 février 1985

8. Les organisateurs de la foire exposition d’Alençon ont réalisé un record du monde en lâchant dans le ciel 400 000 ballons.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Samedi 23 février 1985

1. A Paris (rue des Maturins, IXe arrondissement), un attentat a frappé à 9 h 32 le magasin britannique Marks and Spencer, tuant un vigile (Léonard Rochas) et faisant quatorze blessés parmi les employés et les clients ; quatre ont été grièvement touchés. La bombe très puissante, qui se trouvait un sac, a explosé peu après l’ouverture des portes près des caisses du rayon alimentation. Cet acte sera revendiqué par l’Organisation Arabe du 15-Mai. Le magasin avait déjà été plastiqué à deux reprises, en 1976 et en 1981.

Samedi 23 février 1985

2. Le président de l’Assemblée de Nouvelle-Calédonie Dick Ukeiwé a été empêché d’atterrir dans son île natale de Lifou : débordant le cordon d’une douzaine de gendarmes, deux cents indépendantistes avaient envahi la piste de l’aérodrome local pour empêcher son avion de se poser. C’est la première fois depuis le début des événements que M. Ukeiwé tentait de retourner à Lifou, où sa maison a été incendiée à deux reprises. Par ailleurs, les cinq anti-indépendantistes qui doivent quitter le territoire le 25 février ont disparu de leurs domiciles, bien décidés à rester dans le territoire.

Samedi 23 février 1985

3. Ouverture de la campagne officielle des élections cantonales des 10 et 17 mars prochains.

Samedi 23 février 1985

4. Afin d’obtenir une augmentation de salaire et une promotion, un inspecteur de la sûreté générale libanaise, en uniforme et armé d’un pistolet et de grenades, a détourné un Boeing 707 de la Middle Eastern Airlines assurant la liaison quotidien Beyrouth-Paris. Avant d’être contraint de décoller, le pilote a eu le temps de faire sortir les toboggans d’évacuation pour les 104 passagers, mais le souffle d’air a projeté l’un d’eux contre un mur, le tuant sur le coup, tandis que treize autres ont été blessés. Touché par les soldats présents à l’aéroport, l’appareil a ensuite fait voler vers Larnaca, à Chypre, avant de revenir sur l’aéroport de Beyrouth, où le pirate de l’air s’est finalement rendu après deux heures de négociations.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Vendredi 22 février 1985

1. François Mitterrand a reçu à l’Elysée le président du conseil italien Bettino Craxi. Réaffirmant au cours de la conférence de presse commune les critères de la politique française en matière d’extradition, le président de la République a déclaré que seuls les coupables crimes de sang seront expulsés vers l’Italie. Rome a demandé à la France l’extradition de 120 personnes accusées de terrorisme.

Vendredi 22 février 1985

2. Le Premier ministre a fait savoir qu’il était hors de question que le gouvernement revienne sur les interdictions de séjour prises par Edgard Pisani à l’encontre de cinq militants d’extrême-droite. Laurent Fabius n’a pas l’intention de recevoir le député RPCR Jacques Lafleur à ce sujet.

3. Arrêtés l’automne dernier, des responsables basques du mouvement séparatiste ETA ont été expulsés par la France vers le Cap-Vert dans la soirée.

Vendredi 22 février 1985

4. Après la CGT la veille, d’autres dirigeants syndicaux attaquent la politique gouvernementale, notamment les mesures sur le travail à temps partiel. Intervenant dans France-Soir, André Bergeron de Force ouvrière (photo) affirme que le temps partiel et les TUC ne sont pas de vraies réponses au problème du chômage. Selon lui la modernisation ne crée pas d’emploi, bien au contraire. De son côté, Paul Marchelli (CFR-CGC) dénonce l’impuissance du gouvernement. Pour la CFTC, Jean Bornard se déclare favorable à la modernisation « au service des hommes », mais « sans faire n’importe quoi » : « la liberté ce n’est pas l’anarchie ».

Vendredi 22 février 1985

5. Au lendemain d’une conférence de presse au cours de laquelle le président Reagan a affirmé que la hausse du dollar n’était pas la faute du gouvernement américain, le billet vert a encore pris dix centimes à la Bourse de Paris, cotant désormais 10,34 francs.

Vendredi 22 février 1985

6. Sur TF1, Guy Bedos est l’invité du Jeu de la Vérité de Patrick Sabatier.

Vendredi 22 février 1985

7. Les Allemands de Propaganda sortent en 1985 leur premier album, A Secret Wish, aux accents new wave. On y trouve des titres comme Duel, Dream Within a Dream et surtout P. Machinery, souvent repris dans des publicités, ou comme jingle d’émission de télévision et de radio.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Jeudi 21 février 1985

1. Les premières sanctions ont été prises par Edgard Pisani dans le cadre de l’enquête sur les récents incidents de Thio : cinq interdictions de séjour en Nouvelle-Calédonie pour troubles à l’ordre public ont été prononcées contre des militants d’extrême-droite, dont le chef du Front calédonien Claude Sarran. Sommés de quitter le territoire le 25 février, ils refusent tous les cinq de partir. Le major-général de la gendarmerie française vient par ailleurs d’arriver en Nouvelle-Calédonie.

Jeudi 21 février 1985

2. L’Irak et la France ont signé un protocole pour la formation des cadres techniques irakiens dans des sociétés françaises de télécommunication.

3. Annonce de mauvais résultats pour le commerce extérieur français : le déficit a atteint 3,8 milliards de francs en janvier. L’explication principale provient d’une baisse de 8 % des exportations françaises.

Jeudi 21 février 1985

4. Pour Henri Krasucki, interviewé par la revue Usine nouvelle, le CNPF se croit en position de force pour imposer une régression sociale visant à supprimer des milliers d’emplois au nom de la modernisation. Il espère qu’un mouvement de grève générale se lève.

Jeudi 21 février 1985

5. Le dollar a battu un nouveau record à la Bourse de Paris, en cotant plus de 10,24 francs.

Jeudi 21 février 1985

6. Après plus d’un an et demi de vacance du siège, le diocèse de La Rochelle retrouve un évêque en la personne de Jacques David, cinquante-quatre ans.

7. Décès à Perpignan de Jean Rous. Militant de la décolonisation, cet ancien secrétaire de Léon Trotski était âgé de soixante-et-onze ans.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Mercredi 20 février 1985

1. Le Conseil des ministres a décidé deux mesures en faveur du travail à temps partiel afin de lutter contre le chômage : une aide financière sera versée aux entreprises qui embaucheront des chômeurs de longue durée et une indemnité compensatoire sera accordée pour les chômeurs en cas de salaire inférieur à leur allocation de chômage. Le CNPF juge ces mesures inadaptées, tandis que le syndicat FO émet des réserves. Afin d’adapter le droit à la réalité des PME, le gouvernement a également adopté le projet de loi créant les entreprises unipersonnelles à responsabilité limitée (EURL) : les entrepreneurs pourront désormais séparer les biens de leur entreprise et de leur patrimoine personnel.

Mercredi 20 février 1985

2. Le président du RPR Jacques Chirac ne s’oppose pas à la cohabitation : il a déclaré qu’après la victoire de la droite aux élections législatives de 1986, l’opposition devra gouverner la France, y compris si le président Mitterrand décide de rester à la tête de l’Etat.

Mercredi 20 février 1985

3. Le capitaine de gendarmerie de La Foa impliqué dans les violences entre forces de l’ordre, caldoches et indépendantistes kanaks lors du « pique-nique » de Thio a été rappelé en urgence en métropole, mais sans être sanctionné. Près de Thio, une voiture a été la cible de jets de pierre de la part de membres de la tribu Saint-Philippo : victime d’une fracture du crâne, une fillette a du être héliportée en urgence à Nouméa. L’enfant était membre de la même tribu mais les agresseurs ne l’ont pas vu et ont juste constaté que l’automobile était conduite par une femme blanche…

Mercredi 20 février 1985

4. Troisième assassinat d’un observateur français au Liban : le commandant Paul Rhodes, chef d’une poste d’observation de Choueïfate, une petite chapelle abandonnée dans le Chouf (à huit kilomètres au sud-est de Beyrouth), a été tué la nuit dernière d’une balle dans le dos par un commando de cinq armés. Pas de revendication mais des soupçons pèsent sur les Palestiniens. Les casques blancs évacueront le poste de Choueïfate dans la journée qui suit.

Mercredi 20 février 1985

5. Le dollar ne s’arrête vraiment plus : le billet vert a atteint les 10,16 francs à la Bourse de Paris, un nouveau record.

Mercredi 20 février 1985

6. Conduits par Harlem Désir, les militants de SOS-Racisme commencent à vendre des badges « Touche-pas à mon pote » à la sortie des lycées.

Mercredi 20 février 1985

7. Création à l’Opéra de Paris, sous la direction de Janos Kulka, du Docteur Faustus, de Konrad Boehmer (photo), compositeur néerlandais d’origine allemande. La mise en scène est due à Charles Hamilton.

Mercredi 20 février 1985

8. Sur Canal +, l’émission jeunesse Cabou Cadin diffuse le premier épisode du manga japonais Cobra. Pour le personnage principal, les auteurs se sont inspirés de Jean-Paul Belmondo. Interprété par Olivier Constantin, le générique a été écrit par Paul Persavon, alias Antoine de Caunes.

9. Sorties cinématographiques :

Mercredi 20 février 1985

- Brazil, film d’anticipation britannique de Terry Gilliam, avec Jonathan Pryce, Robert De Niro, Kim Greist, Katherine Helmond, Ian Richardson, Michael Palin, Bob Hoskins et Ian Holm.

Mercredi 20 février 1985

- A la recherche de Garbo, film américain de Sydney Lumet, avec Ron Silver, Anne Bancroft et Carrie Fisher.

Mercredi 20 février 1985

- Body Double, thriller de Brian De Palma, avec Craig Wasson, Melanie Griffith, Gregg Henry.

Mercredi 20 février 1985

- Signé Charlotte, de Caroline Huppert, avec Isabelle Huppert, Niels Arestrup et Christine Pascal.

Mercredi 20 février 1985

10. Groupe de new wave belge formé à Gand, 2 Belgen sort le titre Lena en 1985 :

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Mardi 19 février 1985

1. Le Premier ministre Laurent Fabius (photo) a annoncé que les élections régionales de 1986 auront lieu en même temps que les législatives. Les conseillers régionaux seront élus au suffrage universel et à la proportionnelle. Dans l’opposition, Jacques Chirac parle d’une « manœuvre du gouvernement ».

Mardi 19 février 1985

2. Poursuite à Bruxelles des difficiles négociations sur l’entrée de l’Espagne et de la Portugal dans la Communauté économique européenne, avec la présence des ministres des Affaires étrangères des deux pays demandeurs de l’adhésion à la CEE. Les discussions du jour ont confirmé le pessimisme de la veille, à tel point que les Espagnols eux-mêmes ne font plus de la date du 1er janvier 1986 un impératif.

Mardi 19 février 1985

3. Edgard Pisani a effectué une visite surprise à Thio, où il a été reçu fraîchement par les Kanaks. Par ailleurs, l’un des auteurs présumés du sabotage de la mine de Thio, un caldoche, a été arrêté et écroué, et un autre, en fuite, a été identifié.

Mardi 19 février 1985

4. Au lendemain d’un jour férié aux Etats-Unis, le dollar est reparti à la hausse à la Bourse de Paris : + 1 %, soit dix centimes, en une journée. Le dollar vaut désormais 10,14 francs.

Mardi 19 février 1985

5. Ouverture devant la Cour d’assises de Créteil du procès des trois Arméniens présumés auteurs de l’attentat d’Orly, qui avait fait huit morts et une cinquantaine de blessé le 15 juillet 1983. Cette première journée a été marquée par une bataille de procédure, les avocats des accusés souhaitant un report du procès.

Mardi 19 février 1985

6. Alors que les Américains viennent de procéder à la troisième implantation d’un cœur artificiel (photo) sur un homme, des médecins français ont annoncé avoir terminé avec succès l’installation d’un cœur artificiel sur une… génisse nommée Denise. Plus petit, plus léger (300 grammes) et utilisant un meilleur matériau (carbone-carbone) que le cœur américain, il a été mis au point par Aérospatiale en collaboration avec l’Arabie Saoudite.

Mardi 19 février 1985

7. Fondée quatre mois plus tôt, l’association SOS Racisme a tenu une conférence de presse dans la matinée à Paris, en présence de plusieurs personnalités (Coluche, Bernard-Henri Lévy, Marek Halter, Valérie Kaprisky, Arielle Dombasle, etc.). L’organisation a fixé quatre objectifs pour l’année 1985 : création d’un comité d’éthique antiraciste, d’une agence de presse, d’un festival musical et d’états généraux des jeunes.

Mardi 19 février 1985

8. Le prêtre Jacques Gellard, cinquante-quatre ans, est nommé à la tête des Jésuites de France.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog