Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Retour vers le passé

Retour vers le passé

C'était il y a 30 ans en France, jour pour jour...

Publié le par Nominoe
Mardi 28 février 1984

1. En confirmant les résultats du 32e bureau litigieux, le tribunal administratif de Nice a proclamé la victoire de l’opposition, avec seulement vingt-huit voix d’avance, dans l’élection municipale de La Seyne-sur-Mer : Charles Scaglia (UDF-PR [photo]) devient officiellement le nouveau maire de la ville, bastion communiste depuis des décennies. Le candidat communiste Maurice Blanc a contesté la compétence du juge à recompter les voix de l’urne en cause. Il a introduit un recours en annulation et annoncé son intention de saisir la justice.

2. Progression à Bruxelles des négociations entre les ministres de l’Agriculture sur les prix agricoles. Selon le ministre français Michel Rocard, qui présidait ce conseil, les Dix ne se trouvent plus dans une position de blocage absolu. Une solution financière doit cependant encore être trouvée pour régler le problème des montants compensatoires monétaires et des excédents laitiers.

3. Réunis à Bruxelles, les ministres de la Recherche de la CEE ont donné le feu vert au lancement du programme « Esprit », qui a pour objectif de rattraper en dix ans le retard pris par l’Europe sur le Japon et les Etats-Unis dans les domaines de la microélectronique de pointe, des logiciel et de tout ce qui touche au traitement avancé des technologies de l’information

4. Les projets fiscaux du ministre de l’Economie et des Finances Jacques Delors et la querelle de l’enseignement privé alimentent les dissensions au sein du Parti socialiste. Evoquant l’annonce faite la veille par Jacques Delors sur l’existence d’un plan de réduction des prélèvements fiscaux, Jacques Chirac a dénoncé de la « poudre aux yeux ».

5. Nouveau rebondissement dans l’affaire des « grâces médicales de Marseille » : de façon exceptionnelle le Parquet général de Versailles s’est pourvu en cassation contre l’arrêt de relaxe prononcé par la Cour d’appel la semaine dernière.

6. Le Jihad islamique, responsable de nombreux attentats meurtriers en 1983, a donné une semaine au contingent français pour quitter le Liban.

Mardi 28 février 1984

7. Les vingt réfugiés basques espagnols qui suivaient une grève de la faim depuis quarante jours dans l’église d’Arbonne (Pyrénées-Atlantiques) ont annoncé la fin de leur mouvement et la reprise des négociations avec les autorités françaises. Ils avaient entamé cette épreuve de force pour protester contre les mesures d’éloignement prises à l’encontre de plusieurs des leurs par l’administration française.

Mardi 28 février 1984

8. Obsèques de Roger Couderc à Mauvezin, dans le Gers, en présence de 2 000 personnes dont deux ministres (Edwige Avice et Georges Fillioud) et des grands noms du rugby français (dont le président de la FFR) et du journalisme

9. Bien connu aux Etats-Unis et dans les milieux rocks, Bruce Springsteen, alias « the Boss », se fait un nom dans le monde entier en 1984 grâce au titre Born in The USA. A la grande colère de son interprète, cette dénonciation de la guerre du Viêtnam sera reprise par le président républicain Reagan pour sa campagne de réélection.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. Réunion à Bruxelles des ministres de l’Agriculture de la CEE pour tenter de fixer les prix des produits agricoles pour la campagne 1984-1985. Le Royaume-Uni, l’Allemagne fédérale et les Pays-Bas ont réaffirmé leur opposition à toute augmentation des prix.

Lundi 27 février 1984

2. La hausse des prix en France en janvier est de 0,7 %. Le gouvernement note qu’il s’agit du meilleur résultat depuis quatre ans pour un mois de janvier (0,9 % en 1983), mais l’objectif de 5 % d’inflation sur un an reste désormais difficile à tenir.

Lundi 27 février 1984

3. Interrogé sur France-Inter dans la soirée, le ministre de l’Economie et des Finances Jacques Delors a révélé l’existence d’un plan de réduction d’un point des prélèvements obligatoires, dans la ligne des engagements pris en septembre dernier par le président Mitterrand.

Lundi 27 février 1984

4. Réagissant aux énormes manifestations des partisans de l’enseignement privé, le premier secrétaire du Parti socialiste Lionel Jospin a prôné la souplesse au sujet de la querelle scolaire : « one ne doit pas imposer ». Des propos qui font réagir vivement les défenseurs de l’école laïque.

5. S’estimant diffamés, les 1 100 fonctionnaires de la municipalité de La Seyne-sur-Mer se sont mis en grève suite aux propos d’Arthur Paecht (Parti républicain), président du 32e bureau, qui s’est défaussé de toute responsabilité en mettant mis en cause un oubli d’une employée municipale dans la polémique sur les résultats électoraux de la veille. Mobilisant ses partisans, la gauche a demandé l’annulation du scrutin.

6. Pour la première fois au Pays basque français, deux manifestations contre le terrorisme ont été organisées à Bayonne : la première, à l’appel des maires basques (généralement membres de l’opposition), a réuni un millier de personnes, la seconde, à l’appel des syndicats CGT, CFDT et FEN, a fait défiler cinq cents personnes.

7. Réunis à Paris, les ministres des Affaires étrangères de la Communauté européenne ont appelé à la mise en place d’une force des Nations unies à Beyrouth. Le Conseil de sécurité de l’ONU, saisi en ce sens, a une nouvelle fois reporté sa session.

Lundi 27 février 1984

8. Arrivée à Paris du numéro deux du régime irakien, le premier vice-président du Conseil Taha Yassin Ramadan, pour des discussions avec les ministres français de la Défense et des Relations extérieures. Sur le terrain, la guerre Iran-Irak a repris de plus belle.

Lundi 27 février 1984

9. Le permis de construire de la Grande Arche de la Défense est accordée.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. Second tour des élections municipales dans deux communes du Var : à Draguignan, la victoire de l’opposition conduite par le RPR Jean-Paul Claustres (avec 51,03 % des suffrages et 316 voix d’avance) met fin à dix-huit ans de gestion socialiste. L’opposition a profité d’un bon report des voix de l’extrême-droite. La confusion règne par contre à La Seyne-sur-Mer : en cause, l’urne du 32e bureau - favorable à la droite - dont le procès verbal incorrectement rédigé a empêché la proclamation des résultats. Le tribunal administratif de Nice devra trancher. Enfin, l’élection partielle de Blénod-lès-Pont-à-Mousson a été remportée dès le premier tour par l’Union de la gauche conduite par le maire communiste sortant.

Dimanche 26 février 1984

2. Invité du Forum de RMC, le président du RPR Jacques Chirac a ouvertement apporté son soutien aux manifestations organisées par les partisans de l’école privée. Il a également critiqué une nouvelle fois l’attitude du gouvernement dans le conflit des routiers, tout en considérant comme inacceptable « la prise des Français en otage ».

3. La Sofinco promet à partir du 15 mars un crédit moins cher pour les jeunes couples et les familles de trois enfants. Les taux seront abaissés à cette date à 17 ou 18 % (contre 19 à 27 % pour les autres établissements de prêts).

4. Vers dix-neuf heures, un soldat français a été tué par des éclats d’obus à Beyrouth ; des tirs d’artillerie ont atteint le poste français de Tayyouneh, à la limite des quartiers est et ouest de la banlieue de la capitale libanaise, où de violents duels d’artillerie ont opposé l’armée libanaise aux milices. Il s’agit du 87e soldat français tué au Liban.

5. Le GAL a fait savoir par un communiqué qu’il continuera à répliquer au Pays basque français à toute action de l’ETA militaire.

Dimanche 26 février 1984

6. A l’occasion d’une cérémonie organisée au Mont-Valérien, le gouvernement a rendu un hommage officiel à la mémoire des vingt-trois résistants étrangers du groupe Manouchian fusillés par les Allemands il y a quarante ans ainsi qu’à tous les Arméniens tombés pour la France au cours des deux conflits mondiaux.

7. Premier tour de la Coupe Davis de tennis : tout logiquement, la France a éliminé l’Inde quatre victoires à une.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. Un militant basque espagnol, Eugenio Guttierrez Salazar, membre présumé de l’ETA, a été abattu dans la matinée par le GAL à Idaux-Mendy, près de Mauléon-Licharre, dans les Pyrénées-Atlantiques. La victime enseignait la langue basque à une vingtaine de réfugiés basques espagnols dans une colonie de vacances. Cinq cents personnes ont par ailleurs manifesté à Bayonne pour réclamer la libération du chef présumé de l’ETA militaire, détenu depuis juin 1982.

2. Entre 230 000 (selon la police) et 400 000 (selon les organisateurs) partisans de l’enseignement privé ont manifesté à Lille, le fief du Premier ministre Pierre Mauroy.

3. Conséquence du mouvement des routiers, le Premier ministre a décidé de reporter du 29 février au 5 mars la date limite prévue pour remettre la déclaration de revenus.

Samedi 25 février 1984

4. Le président du RPR et maire de Paris Jacques Chirac s’est rendu en Savoie pour inaugurer la place Pompidou de Saint-Julien-en-Genevois. Il en a profité pour attaquer durement le ministre communiste des Transports Charles Fiterman dans sa gestion du conflit des routiers.

5. Le dernier marine américain a quitté le Liban : le contingent français (1 200 hommes) est désormais le dernier de la Force multinationale encore en place à Beyrouth.

Samedi 25 février 1984

6. Victime d’une hémorragie cérébrale il y a deux jours, le journaliste sportif Roger Couderc est décédé à Lyon. Ce passionné de rugby était âgé de soixante-six ans.

Samedi 25 février 1984

7. Le boxeur français Louis Acariès (photo) a perdu son titre de champion d’Europe des poids moyen : au Palais de Sports de Paris-Bercy, il a été battu aux points par le Britannique Tony Sibson.

8. Cinq skieurs partis en randonnée ont été tués par une avalanche dans le massif de Belledonne, près de Chamrousse.

9. Iron Maiden : 2 minutes to Midnight

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. Fin du conflit des routiers : les barrages sont levés partout dans le pays, conformément à la demande des deux syndicats. Souvent dans la confusion, parfois dans la colère : pour les camionneurs les plus irréductibles, c’est la rage au cœur et avec un fort sentiment de trahison qu’ils ont quitté les sites. A dix-huit heures, les deux derniers barrages (Quimper et Brest) avaient disparu. Les négociations avec le gouvernement reprendront le 1er mars. Dans la journée, les embouteillages ont remplacé les barrages. De retour de son voyage officiel en Autriche, le Premier ministre Pierre Mauroy a réuni en fin d’après-midi à Matignon les ministres qui ont suivi ce dossier. Les pouvoirs publics ont d’ores et déjà demandé aux préfets de venir en aide aux entreprises durement touchées par le conflit.

2. Le Conseil d’Etat a annulé les résultats de l’élection municipale de 1983 à Sète, dans l’Hérault, et a confirmé l’inversion des résultats à Noisy-le-Grand. Dans cette dernière commune, l’opposition, désormais majoritaire au conseil municipal, doit faire face à un maire communiste qui reste en place (comme à Limeil-Brévannes).

Vendredi 24 février 1984

3. Le président Mitterrand a reçu le chancelier Helmut Kohl (photo) pour discuter des problèmes de l’Europe, et notamment des questions agricoles. Le chef du gouvernement ouest-allemand est arrivé en emmenant des propositions sur le démantèlement des montants compensatoires européens.

4. Devant le succès qu’il rencontre, l’emprunt d’Etat lancé il y a seulement une semaine a été relevé de douze à dix-huit milliards de Francs.

5. Le département du Commerce américain a annoncé l’arrestation à New York, pour espionnage, d’un Français, Gilles Gouzène, qui travaille pour une firme d’exportation dirigé par son père. Il est accusé d’avoir tenté de faire parvenir au bloc soviétique de l’équipement de haute technologie ayant des implications militaires

Vendredi 24 février 1984

6. Le dollar poursuit sa baisse : perdant huit centimes, il atteint 8,128 francs.

Vendredi 24 février 1984

7. Début du premier tour de la Coupe Davis de tennis, disputé à New Delhi. Au terme des deux premières rencontres, la France mène logiquement deux à zéro face à l’Inde : Yannick Noah, cinquième joueur mondial, a facilement battu Ramesh Krishnan (photo), 70e mondial, en trois sets ; Henri Leconte a mis quatre sets pour venir à bout d’Anan Amritraj.

Vendredi 24 février 1984

8. Absente des Jeux de Sarajevo, Marie-Cécile Gros-Gaudenier (photo) est devenue championne de France de descente, un titre qu’elle avait déjà remportée en 1982. Chez les hommes, Didier Bouvet a conservé son titre en slalom spécial.

9. Tirage au sort à Paris des huitièmes de finale de la Coupe de France de football : Cannes (D2) - Sochaux (D1) ; Monaco (D1) - Nancy (D1) ; Lens (D1) - Strasbourg (D1) ; Metz (D1) - Besançon (D2) ; Rouen (D1) - Laval (D1) ; Nantes (D1) - Lyon (D2) ; Toulon (D1) - Guingamp (D2) ; Bordeaux (D1) - Mulhouse (D2). Les matchs se joueront les 17 et 21 mars.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Jeudi 23 février 1984

1. Si deux cents barrages filtrants environ sont toujours en place sur de nombreuses routes du pays (Seine-Maritime, Picardie, Nord-Pas-de-Calais, Lorraine, Savoie, Provence et Languedoc-Roussillon), des signes de détente commencent également à apparaître au septième jour du conflit. Certains points de blocage ont disparu. Au nord de Paris, des camions ont commencé à abandonner le barrage mis en place à Garonor, sur l’autoroute A1. Le gouvernement a réaffirmé son intention de ne pas reprendre les négociations sous la pression. Le ministre de l’Economie et des Finances a présidé dans la journée deux conseils interministériels pour tenter de trouver une solution à la crise. Enfin, le président Mitterrand a reçu à l’Elysée le ministre des Transports Charles Fiterman. Le président du groupe communiste à l’Assemblée nationale dénonce la « surenchère » des organisations patronales des transporteurs et condamne la poursuite du mouvement, tandis que le RPR Bernard Pons (photo) estime que le gouvernement devrait entendre l’appel à négocier des routiers pour ne pas laisser la situation se dégrader encore plus.

Jeudi 23 février 1984

2. Claude Poperen a fait savoir que le Parti communiste s’oppose vigoureusement à toute réduction d’effectifs dans le groupe Renault.

3. Le comité central d’entreprise du groupe Boussac s’est tenu dans une ambiance tendue à Lille. Plusieurs centaines de manifestants ont envahi le siège de l’entreprise pour y déménager les meubles. Le président du groupe René Mayer a été obligé de présenter debout le plan social qui prévoit de 1 250 à 1 500 suppressions d’emploi en 1984 (4 000 salariés sont déjà partis en deux ans). La direction envisage également de se séparer de certaines activités.

4. La direction du journal France-Soir s’apprête à licencier pour des raisons économiques 139 de ses 610 salariés, dont plusieurs journalistes.

5. Campagne des municipales à Draguignan : le candidat de l’opposition Jean-Paul Claustres, arrivé en deuxième position au premier tour, demande au président Mitterrand de reporter l’élection en raison du climat dans lequel il se déroule.

6. Le Conseil de sécurité de l’ONU examine à New York la résolution française d’envoi de Casques bleus pour remplacer la Force multinationale au Liban.

7. Championnat de France de ski à Auron : Yves Tavernier a remporté le slalom géant, devant Franck Piccard.

Jeudi 23 février 1984

8. Diffusion à la télévision, sur TF1, du premier des dix épisodes du feuilleton La Chambre des dames, adaptation du roman historique de Jeanne Bourin (1979) réalisée par Yannick Andréi, avec Marina Vlady, Henri Virlojeux, Sophie Barjac, Frédéric Andréi et François Duval. Le générique est interprété par Annick Thoumazeau.

Jeudi 23 février 1984

9. Ouverture au Centre Georges Pompidou de l’exposition consacrée au peintre Pierre Bonnard. Soixante-dix tableaux de l’artiste mort en 1947 sont présentés jusqu’au 21 mai.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Mercredi 22 février 1984

1. Les négociations de la veille n’ont pas apaisé les tensions et le conflit des transporteurs routiers se durcit. A l’issue du Conseil des ministres, le gouvernement a annoncé prendre les dispositions nécessaires pour assurer la liberté de circulation. De leur côté, les routiers ont étendu leur dispositif de barrage en Région parisienne (surtout dans les banlieues nord et nord-est : autoroutes A1 et A3) et en de nombreux autres points du pays : presque tous les grands axes routiers sont bloqués en fin de journée et 240 barrages sont dénombrés. Les régions les plus touchées sont la vallée du Rhône, la Provence, le Languedoc-Roussillon, l’Aquitaine, la Bretagne, l’Alsace, Lorraine et Franche-Comté et le Nord-Pas-de-Calais. La voie ferrée Paris-Lyon est coupée dans les deux sens à Villefranche-sur-Saône ; les trains sont détournés vers Bourg-en-Bresse. Les présidents des deux syndicats des transporteurs routiers ont lancé un appel à une reprise des négociations et pour que les forces de l’ordre n’interviennent pas, mais l’Unostra réclame le maintien des barrages. Selon un sondage IFOP/Le Parisien libéré, 54 % des Français approuvent le mouvement des routiers et 67 % estiment que leurs revendications sont justifiées.

Mercredi 22 février 1984

2. Réunion d’un Comité central d’entreprise de la Régie Renault pour étudier le problème du sureffectif. Des emplois devront être supprimés mais la direction souhaite faire appel au volontariat : départs en préretraite (3 500 pour l’année 1984), reconversion individuelle (congé formation, prime pour création d’entreprise), aide au retour des étrangers dans leur pays d’origine (à négocier) et réduction de la durée du travail (applicable en 1985).

3. L’usine Citroën de Rennes et l’usine Peugeot de Sochaux sont en chômage technique pour cause de rupture de stock, liée au mouvement de blocage des routiers.

4. Manifestation silencieuse à Draguignan en soutien au maire sortant Edouard Soldani, grièvement blessé la veille. Tout en condamnant l’attentat le candidat de l’opposition à la mairie, Jean-Paul Claustres, s’en prend également à l’ « exploitation politique » qui est fait de cet événement.

5. A Beyrouth, un soldat français a été tué et un autre blessé en fin d’après-midi par des tirs de mortier sur la résidence des Pins.

Mercredi 22 février 1984

6. En collaboration avec le quotidien Libération, qui sort un numéro spécial à cette occasion, Antenne 2 diffuse à 21 h 30 Vive la crise, une émission exceptionnelle de pédagogie libérale consacrée aux grands enjeux économiques des années 1980, présentée par Yves Montand et produite par Pascale Breugnot.

Mercredi 22 février 1984

7. Jean-Claude Killy a refusé la proposition du Comité alpin de la FFS pour aider à la formation et à l’amélioration du ski français.

Mercredi 22 février 1984

8. A Auron, le skieur Michel Vion a remporté le titre de champion de France de descente masculine, devant Franck Piccard. Vion avait déjà gagné ce titre en 1981.

9. Matchs retours des 16e de finale de la Coupe de France de football.

10. Sorties cinématographiques :

Mercredi 22 février 1984

- Un amour de Swann, film franco-allemand, adaptation du roman de Marcel Proust réalisée par Volker Schlöndorff, avec Jeremy Irons, Ornella Mutti et Alain Delon.

Mercredi 22 février 1984

- Gorky Park, de Michael Apted, avec William Hurt, Lee Marvin, Brian Dennehy et Ian Bannen.

Mercredi 22 février 1984

- A mort l’arbitre, de Jean-Pierre Mocky, avec Michel Serrault, Eddy Mitchell, Carole Laure et Laurent Malet.

Mercredi 22 février 1984

- L’ascenseur, film néerlandais de Dick Maas, avec Huub Stapel et Willeke van Ammelrooy, grand prix du Festival d'Avoriaz.

Mercredi 22 février 1984

- S.O.B., de Blake Edwards, avec Julie Andrews, William Holden et Marisa Berenson.

Mercredi 22 février 1984

- Star 80, de Bob Fosse, avec Mariel Hemingway, Eric Roberts et Cliff Robertson ; l’histoire de Dorothy Stratten, une vedette du magazine Playboy assassinée en août 1980.

11. Ambassadrice de Disney en France, Douchka sort en 1984 l’album Elémentaire mon cher Baloo, avec notamment le titre 1, 2, 3, Mickey, Donald et moi :

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe

1. Négociations difficiles de plusieurs heures entre les représentants des routiers - pas forcément ceux qui mènent le mouvement - et le gouvernement. Le ministère des Transports a annoncé huit mesures : amélioration des procédures douanières, harmonisation des tarifs d’abonnement aux péages d’autoroutes, amélioration de la circulation dans le département de l’Ain en particulier le week-end, mises en place de nouveaux moyens de déneigement, dégagement d’une aide exceptionnelle de huit millions de Francs pour faire face aux problèmes posés par la grève. Les négociations se poursuivent cependant sur l’abaissement de la TVA pour les transports internationaux, l’évolution des tarifications et l’aide à la modernisation des entreprises. Les syndicats ont accepté un accord de principe dans la soirée mais ont demandé un délai de réflexion pour consulter leur base. Des barrages et des opérations escargot se sont poursuivis sur le terrain dans plusieurs endroits du pays. Jusque-là épargnée, la Région parisienne a été touchée à son tour, notamment sur le périphérique (barrage à Garonor), et l’accès à l’aéroport de Roissy était pratiquement impossible. L’autoroute Bordeaux-Paris a également été bloquée.

Mardi 21 février 1984

2. Dans l’entre-deux tours des élections municipales, le maire sortant de Draguignan, le socialiste Edouard Soldani, a été victime d’un attentat dans la soirée : alors qu’il circulait dans sa voiture de fonction, il a été grièvement blessé à l’épaule par une décharge de fusil de chasse, tirée par un inconnu posté au bord de la route sous le pont d’Aups. Le maire, âgé de soixante-treize ans, est hospitalisé à Marseille.

3. Suite et fin de la grève des mineurs au niveau national. Les cinq syndicats organisateurs du mouvement ont décidé de préparer une grande manifestation à Paris pour le 24 février. Seuls les mineurs de Carmaux ont décidé de poursuivre la grève à l’appel de la CGT.

4. Echec de la négociation sur les salaires au sein de la Régie Renault : les trois principaux syndicats ont quitté la séance.

5. Coup de théâtre judiciaire : considérant qu’il n’y avait pas d’affaire Kechichian, la Cour d’appel de Versailles a effacé les cinq condamnations prononcées en première instance en novembre 1983 dans le procès des « grâces médicales de Marseille ». Le dossier est définitivement refermé…

6. A Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères de la CEE ont proposé un calendrier de dix ans pour l’entrée de l’Espagne dans le Marché commun, ce qui provoque le mécontentement du gouvernement espagnol.

Mardi 21 février 1984

7. Visite officielle de quelques heures du président François Mitterrand en Irlande, où il a rencontré le Premier ministre Garret Fitzgerald (photo) pour conclure sa tournée européenne de préparation du prochain sommet de Bruxelles. En signe de solidarité avec leurs collègues français, des routiers irlandais ont bloqué le cortège du chef d’Etat français sur le chemin du retour vers l’aéroport, l’obligeant à changer d’itinéraire.

8. Les Marines ont commencé à leur tour à se retirer de Beyrouth pour se replier sur les navires américains ancrés au large, laissant de plus en plus seul le contingent français.

9. Coup de froid entre les Partis communistes soviétiques et français : le PCF est absent de la longue liste des messages de félicitation envoyés par les responsables communistes du monde entier au nouveau numéro un soviétique Constantin Tchernenko publiée aujourd’hui par la Pravda.

10. Les PTT ont annoncé une augmentation des tarifs du téléphone de 8,3 % en moyenne en avril prochain. Mais avec la mise en place de tarifs rouges, bleus et blancs, de fortes réductions seront consenties aux heures creuses de la journée (jusqu’à 70 %).

Mardi 21 février 1984

11. Non sélectionnée pour les Jeux de Sarajevo, la jeune Hélène Barbier, dix-sept ans, a remporté à Auron le slalom géant des championnats de France de ski alpin.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Lundi 20 février 1984

1. La reprise de la grève du zèle des douaniers italiens complique le conflit routier en France : de 500 à 600 camions sont bloqués près du tunnel du Mont-Blanc et des barrages sont toujours installés sur trois autoroutes françaises (A6, A7 et A42) et dans plusieurs régions du pays. Ces barrages sont filtrants hors de la région Rhône-Alpes. Les relations entre les deux syndicats du secteur sont tendues : l’Unostra, minoritaire, juge maladroite la démarche de négociation avec le gouvernement de la FNTR, majoritaire. La CGT et la CFDT continuent d’accuser le patronat de manipuler le mouvement des routiers, tandis que l’opposition s’en prend toujours à l’attitude du pouvoir.

2. Mouvement de grève nationale de quarante-huit heures, reconductible, déclenché à l’appel des cinq fédérations syndicales des mineurs. Tous les bassins miniers sont touchés, une première depuis 1963 : la grève est suivie à 100 % dans le Centre-Midi (Montceau-les-Mines, Decazeville, Carmaux), à au moins 85 % dans le Nord-Pas-de-Calais et à 50 % dans le basin de Lorraine (retrait de la CGC au dernier moment).

Lundi 20 février 1984

3. Le Premier ministre Pierre Mauroy a annoncé une série de mesures en faveur des viticulteurs du Midi.

Lundi 20 février 1984

4. Poursuivant sa tournée des dirigeants européens, le président français François Mitterrand a rencontré dans la soirée le Premier ministre italien Bettino Craxi (photo) à Milan. Parmi les thèmes abordés figure notamment la question de la grève des douaniers italiens qui provoque un conflit des routiers en France.

5. Au lendemain d’élections municipales partielles où l’extrême-droite peut servir d’arbitre, le président du RPR Jacques Chirac a déclaré que la question de l’alliance avec le Front national ne se posera pas.

6. Après les Britanniques, le contingent italien de la Force multinationale a à son tour quitté le Liban. Seuls demeurent sur place les Français et les Américains, mais ces derniers doivent entamer leur retrait à partir de demain.

Lundi 20 février 1984

7. Championnat de France de ski à Auron, dans les Alpes-Maritimes : Christelle Guignard (photo) a remporté le slalom féminin. Le président du Comité alpin de la FFS Georges Coquillard a officiellement chargé Jean-Claude Killy et Marielle Goitschel de travailler à un remaniement de la politique du ski français.

Voir les commentaires

Publié le par Nominoe
Dimanche 19 février 1984

1. Après un conseil interministériel et des contacts entre le gouvernement et le patronat, le ministre des Transports Charles Fiterman a annoncé l’ouverture de négociations avec les routiers pour le 21 février si les barrages sont levés d’ici là. Le président du principal syndicat (FNTR) appelle ses adhérents à mettre fin à leur mouvement de blocage. L’Unostra semble s’engager dans la même voie. Dans la journée pourtant, les barrages et les opérations escargot se sont entendus à toute la France (Bretagne, Le Mans, autoroute du Sud-Ouest, La Rochelle, Auvergne, vallée du Rhône, Metz, Strasbourg, Nice, etc.), avant de s’améliorer légèrement dans la soirée. La SNCF a mis aujourd’hui en place un service de TGV supplémentaires des Alpes vers Paris, au départ d’Aix-les-Bains, afin de faciliter les retours des vacanciers. Première réaction de l’opposition de droite sur cette affaire : le leader RPR Bernard Pons, intervenant au Club de la presse d’Europe 1, a accusé le gouvernement et en particulier le ministre des Transports d’avoir eu un comportement « irresponsable » qui n’aurait fait qu’aggraver la situation.

2. Premier tour des élections municipales partielles à La Seyne-sur-Mer et à Draguignan, bastions traditionnels de la gauche dans le Var. La majorité gouvernementale est en baisse (48,37 % à La Seyne-sur-Mer, 48,32 % à Draguignan), mais l’opposition de droite (46,57 % à La Seyne-sur-Mer, 45,64 % à Draguignan) doit faire face à la montée de l’extrême-droite (4,07 % à La Seyne-sur-Mer, 6,01 % à Draguignan). L’opposition l’a par contre emporté dans le premier tour dans l’élection partielle de Cuers (Var).

Dimanche 19 février 1984

3. Jean-Paul II a béatifié 99 Français, les « martyrs d’Angers », victimes de la Terreur révolutionnaire en 1794. Le pape en a profité pour dénoncer les persécutions dont souffrent les croyants sous divers régimes.

Dimanche 19 février 1984

4. Clôture des XIVe Jeux Olympiques d'hiver, organisés par la Yougoslavie à Sarajevo : Revenu quasi bredouille des Jeux de 1976 et de 1980, la France améliore légèrement son score avec une médaille d’argent et deux de bronze, et termine à la treizième place des nations. Pour cette dernière journée, la France a obtenu une troisième médaille, surprise : le skieur Didier Bouvet (photo) a gagné le bronze en terminant troisième du slalom, remporté par l’Américain Phil Mahre. C’est la première fois que garçons français ramènent une médaille des JO d’hiver depuis Killy en 1968.

Dimanche 19 février 1984

5. Finale du tournoi de tennis californien de La Quinta : l’Américain Jimmy Connors a battu le Français Yannick Noah (photo) en trois sets (6-2, 6-7, 6-3).

Dimanche 19 février 1984

6. Défendant son titre de champion d’Europe des poids welter, le boxeur français Gilles Elbilia (photo) a battu l’Italo-Malien Nino La Rocca, à Capo d’Orlando, en Sicile, par arrêt de l’arbitre à la sixième reprise.

7. Avant de former les Communards, Jimmy Sommerville est le leader du trio anglais Bronski Beat. 1984 est leur grande année avec des chansons comme Why ou Smalltown Boy :

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog