Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Retour vers le passé

Retour vers le passé

C'était il y a 30 ans en France, jour pour jour...

Publié le par Nominoe

1. La répression du mouvement étudiant a tourné au drame la nuit dernière : peu après minuit, un jeune étudiant français d’origine algérienne de vingt-deux ans qui sortit d’un club de jazz, Malik Oussekine, a été pris en chasse par des gardes mobiles à la recherche de casseurs. Réfugié grâce à un habitant dans le hall d’entrée d’un immeuble du Quartier latin, à Paris (24, rue Monsieur-le-Prince), il a été violemment matraqué par deux voltigeurs motocyclistes. Il est mort sur les lieux, mais son décès n’a été prononcé officiellement qu’à 3 h 20 à l’hôpital Cochin. Selon les premiers éléments de l’autopsie, il a succombé à une crise cardiaque. La mort du jeune homme a eu raison d’Alain Devaquet : le ministre de la Recherche et de l’Enseignement supérieur a démissionné en fin de matinée, laissant René Monory assumer seul la responsabilité de la réforme universitaire. Dans la soirée, le président Mitterrand a reçu Jacques Chirac à l’Elysée pendant trente-cinq minutes. Une manifestation a été organisée à Paris à la mémoire du jeune homme décédé : entre 20 000 et 30 000 personnes ont défilé silencieusement entre la Sorbonne et l’hôpital Cochin. Des affrontements avec la police ont éclaté place d’Italie et devant la préfecture de police de Paris. Les CRS ont chargé à plusieurs reprises. Sous les fenêtres du maire de Paris, des manifestants ont crié « Malik a été assassiné » et « Chirac démission ». Le ministre chargé de la Sécurité Robert Pandraud et le préfet de police ont justifié le rôle et l’action de la police en conférence de presse. Une organisation policière proche de l’extrême-droite, la FPIP, a apporté son soutien aux deux voltigeurs responsables de la mort de Malik Oussekine en évoquant un « étudiant maghrébin qui a pris ses responsabilités en perturbant gravement l’ordre public », mais les autres syndicats policiers, majoritaires, ont fait part de leur « consternation ».

2. Le RPR célèbre ses dix ans d’existence au CNIT de la Défense. Mais compte-tenu des événements actuels (la mort de Malik Oussekine), tout ce qui était bal et fête ont été annulées. Jacques Chirac a fait une brève apparition sur la scène.

3. L’armée française a procédé à un essai nucléaire sur l’atoll de Mururoa, en Polynésie française.

4. A Lyon, un vice de procédure juridique a contraint les magistrats de la Cour d’appel à annuler les dossiers dirigés contre dix-huit personnes inculpées de proxénétisme. Elles sont libres et blanchies… 

5. Vedette depuis le mois de septembre au Casino de Paris de la comédie musicale inspirée de son autobiographie, La Valise en carton, la chanteuse Linda de Suza, a été hospitalisée en urgence. On évoque des problèmes familiaux, personnels mais également de mauvaises critiques avec un public moins nombreux que prévu (le spectacle, produit par Jean-Claude Camus, sera définitivement annulé à la fin du mois).

5. Sortie du 35e album de Johnny Hallyday, Gang. Ecrit et composé par Jean-Jacques Goldman, il comprend notamment les chansons L’envie, j’oublierai ton nom et Laura.

6. Le skieur ouest-allemand Markus Wasmeier s’est imposé dans le Super G de Val d’Isère.

7. En 1986, le groupe de rock britannique The Smiths présente son troisième album, The Queen is Dead, mais leurs deux plus gros succès de l’année sont deux singles sortis hors album, Panic et Ask :

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog