Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Retour vers le passé

Retour vers le passé

C'était il y a 30 ans en France, jour pour jour...

Publié le par Nominoe
Jeudi 2 octobre 1986

1. Après des semaines de suspense, le président Mitterrand a engagé un deuxième bras de fer avec la majorité de droite. Souhaitant maintenir la « tradition républicaine » qui veut que les changements concernant l’élection des députés soient débattus et votés au Parlement, le chef de l’Etat a refusé de signer les ordonnances concernant le redécoupage électoral préparé par le ministre de l’Intérieur Charles Pasqua. Le gouvernement a aussitôt décidé de soumettre le document au Conseil des ministres pour qu’il aille au Parlement le plus vite possible.

Jeudi 2 octobre 1986

2. Ouverture de la session automnale du Parlement. Le refus du président de signer les ordonnances sur le redécoupage électoral était au cœur de toutes les discussions. Par ailleurs, Alain Poher a été réélu, pour la septième fois consécutive, président du Sénat.

Jeudi 2 octobre 1986

3. D’après un sondage de la Sofres pour le Figaro-Magazine, la cote de popularité de Jacques Chirac a gagné en un mois douze points (à 58 % d’avis favorables) et celle de François Mitterrand six points (à 61 %).

4. Selon un sondage BVA pour Paris-Match, les écarts se maintiennent entre la gauche (à 44 % d’intentions de vote) et la droite (53 %). Concernant l’élection présidentielle, Jacques Chirac l’emporterait actuellement devant Raymond Barre et François Léotard à droite, tandis que Michel Rocard serait le meilleur candidat au Parti socialiste, devant François Mitterrand, Jacques Delors et Laurent Fabius.

Jeudi 2 octobre 1986

5. Le gouvernement français a annoncé que les parachutistes et les avions Jaguar déployés au Togo à partir du 25 septembre seront retirés du pays dans les prochains jours, respectivement le 5 et le 8 octobre.

Jeudi 2 octobre 1986

6. L’Armée secrète arménienne pour la libération de l’Arménie (ASALA) menace de « frapper dans les jours prochains en France si le gouvernement [...] ne libère pas les militants » emprisonnés (Waroudjian Garbidjian, Georges Ibrahim Abdallah, Anis Naccache). Une demande déjà formulée par le CSPPA.

Jeudi 2 octobre 1986

7. Afin d’assurer la survie de la marine marchande française en la rendant plus compétitive, Jacques Chirac et son secrétaire d’Etat à la Mer ont présenté un plan centré sur deux points : des aides financières accordées aux armateurs qui présenteront un plan de relance et une réforme du code du travail des marins de commerce (allègement des charges sociales, etc.).

Jeudi 2 octobre 1986

8. Le consortium aéronautique européen Airbus a confirmé lors d’une conférence de presse donnée à Minneapolis que la compagnie aérienne intérieure américaine Northwest Orient avait signé un contrat pour dix commandes fermes d’Airbus A320 (appareils livrés en 1988) et quatre-vingt-dix options, débloquées par tranches.

Jeudi 2 octobre 1986

9. La CGT rejoint les autres centrales en appelant à son tour à des grèves et à des manifestations à la date du 21 octobre.

Jeudi 2 octobre 1986

10. Colère des éleveurs de moutons français. Ils ont commencé à faire la chasse aux camions qui importent des animaux britanniques.

Jeudi 2 octobre 1986

11. François Mitterrand a inauguré le 73e Salon de l’Automobile de Paris. A cette occasion est lancée la Citroën AX supermini.

Jeudi 2 octobre 1986

12. L’affaire des Plans-Reliefs, qui empoisonnait les relations entre le gouvernement et la mairie de Lille depuis des mois, est résolue : une convention a été signée par les deux parties : « La collection demeure propriété de l’Etat. Cependant l’Etat met en dépôt au musée des beaux-arts de Lille dix-neuf maquettes représentant des places fortes de la frontière française du Nord-Est, de Belgique et des Pays-Bas » (au final seize maquettes resteront à Lile). Le reste de la collection sera réinstallé à l’Hôtel des Invalides, dans un musée spécialement créé pour l’occasion.

Jeudi 2 octobre 1986

13. Le FC Toulouse a sauvé l’honneur des clubs français en Coupe de l’UEFA en venant à bout du Naples de Maradona aux pénalties. Victorieux à domicile un but (Stopyra) à zéro, les Toulousains se sont qualifiés pour le deuxième tour de la compétition quatre tirs au but à trois.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog