Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Retour vers le passé

C'était il y a 30 ans en France, jour pour jour...

Mercredi 9 avril 1986

Mercredi 9 avril 1986

1. Le Premier ministre a prononcé son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale. Trois idées principales ressortent de cette déclaration : priorité du gouvernement à l’emploi, avec un aide accrue à la compétitivité, considérée comme la seule voie pour gagner la bataille contre le chômage (assouplissement de la législation du travail avec développement des CDD, du travail temporaire et du temps partiel ; allègement des charges pour les entreprises qui embaucheront des jeunes ; favoriser l’intéressement des salariés aux résultats de leurs entreprises) ; large programme de privatisation issu de la plate-forme RPR-UDF (une cinquantaine d’entreprises en tout, dont les sociétés nationalisées en 1982, en particulier une trentaine de banques et plusieurs firmes du secteur industriel ; mais François Mitterrand et Jacques Chirac ne sont pas d’accord sur la liste à dénationaliser par ordonnances) ; plan très sévère pour lutter contre l’insécurité (inscription au code pénal du crime de terrorisme avec allongement de la garde à vue à quatre jours et création d’une chambre spéciale de la Cour d’appel à Paris ; peine incompressible de trente ans de prison pour remplacer la peine de mort ; répression accrue de l’association de malfaiteurs ; plus de sévérité pour les récidivistes ; moins de peines avec sursis ; davantage de contrôles d’identité ; visa obligatoire pour tous les étrangers non issus de la CEE ; moins de naturalisation automatique ; expulsion plus rapide pour les immigrés en situation irrégulière). Concernant l’éducation, il a annoncé l’abrogation de la loi Savary de 1984, la désectorisation (disparition progressive de la carte scolaire) et la promotion des enseignements artistiques. Par ailleurs, l’abrogation de la loi de 1945 entraînera la libération totale des prix, un nouveau droit de la concurrence sera établi, les procédures fiscales et douanières seront rénovées, le contrôle des changes sera aboli, une nouvelle charte du contribuable sera présentée et les impôts seront allégés. Le chef du gouvernement a également présenté sa vision du partage du pouvoir entre le président de la République, le gouvernement et le Parlement. Affirmant que le chef de l’Etat et lui-même sont bien décidés à cohabiter sereinement, il a cependant rassuré ses rangs en déclarant que la nouvelle majorité appliquera totalement sa politique, toute sa politique. Enfin Jacques Chirac a fait savoir que le ministre des Affaires étrangères avaient été chargé de tout mettre en œuvre dans la plus grande discrétion pour essayer d’obtenir la libération de tous les otages français détenus au Liban.

Mercredi 9 avril 1986

2. Conseil des ministres : le gouvernement a adopté un projet de loi lui permettant de rétablir par ordonnance le scrutin majoritaire à deux tours pour l’élection des députés (à la place de la proportionnelle à un tour). Les circonscriptions électorales seront délimitées par une commission indépendante. Les ministres ont également décidé la privatisation du groupe Havas. Enfin, Bernard Gérard a été nommé à la tête du contre-espionnage français (DST) en remplacement de Rémy Pautrat et Claude Contamine devient le nouveau PDG de TDF.

Mercredi 9 avril 1986

3. Un enseignant français du lycée protestant de Beyrouth, Michel Brian, a été enlevé dans la matinée dans le secteur musulman de la capitale libanaise par un mouvement jusque-là inconnu, l’Organisation islamique Siffini. C’est le neuvième français à être kidnappé dans ce pays en treize mois.

Mercredi 9 avril 1986

4. Une mission diplomatique française dirigée par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères est arrivée à Téhéran pour examiner le contentieux global franco-iranien (politique et financier).

5. Sorties cinématographiques :

Mercredi 9 avril 1986

- 37°2 le matin, de Jean-Jacques Beineix, d’après le roman homonyme de Philippe Djian publié en 1985, avec Jean-Hugues Anglade, Béatrice Dalle et Gérard Darmon.

Mercredi 9 avril 1986

- Zone rouge, de Robert Enrico, avec Sabine Azéma, Richard Anconina et Hélène Surgère.

Mercredi 9 avril 1986

6. Le mauvais temps est meurtrier : quatre personnes ont perdu la vie à la suite d’une avalanche dans les Alpes-Maritimes. Une tempête de neige a frappé le Massif-Central. En quelques heures, quarante cm de neige recouvrent Aurillac et Pradelles (Haute-Loire), quarante-cinq cm à Langogne (Lozère). Il ne dégèle pas de la journée à Aurillac. En de nombreux points du sud de la France, les chutes de neige rendent la circulation difficile. De nombreux poids-lourds sont bloqués dans l’Aveyron et des dégâts importants ont été constatés dans le Lot. Avec 5° seulement à Paris, ce 9 avril a été le plus froid dans la capitale depuis 1873. Les températures ne grimpent pas beaucoup plus ailleurs : 2° à Clermont-Ferrand et Rouen, 3° à Lyon et 4° à Orléans.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article