Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Retour vers le passé

Retour vers le passé

C'était il y a 30 ans en France, jour pour jour...

Publié le par Nominoe
Vendredi 10 mai 1985

1. En ce vendredi, proclamé « jour de deuil » par le FLNKS, des heurts se sont produits à Nouméa devant le lycée La Pérouse : des jets de pierre ont été échangés entre trois cents lycéens européens et wallisiens installés devant l’établissement et 150 mélanésiens retranchés dans l’internat, protégés par un cordon de CRS. Les cours avaient été suspendus après qu’une réunion du SNES ait été interrompue par une vingtaine d’élèves. Des tensions demeurent également en brousse, à Thio et à Lifou, où une patrouille de gendarme a du dégager un barrage indépendantiste à coups de grenades lacrymogène. Le ministre de la Défense est arrivé dans l’archipel à bord du sous-marin d’attaque Le Rubis, qui doit rester dans le territoire entre dix et douze semaines. Charles Hernu (photo) a aussitôt visité diverses installations militaires de l’île.

Vendredi 10 mai 1985

2. La situation dans les prisons françaises tend doucement à se calmer mais à Béziers des détenus ont tout de même retenu en otage trois gardiens pendant plusieurs heures.. A Nice, une soixantaine de prisonniers sont également montés sur le toit de leur établissement avant d’être contraint par les forces de l’ordre à redescendre. Même chose à Chambéry, tandis que d’autres incidents se sont produits à Lyon, à Rouen et à Douai. Intervenant sur Europe 1, Robert Badinter (photo) a lancé un avertissement : « L’ordre doit régner dans les prisons ». Le ministre de la Justice a rejeté la proposition de certains syndicats de rétablir les quartiers de haute-sécurité.

Vendredi 10 mai 1985

3. Succès mitigé à Paris pour la manifestation des employés de la Régie Renault organisée par la CGT. En ce jour du quatrième anniversaire au pouvoir de François Mitterrand, environ 9 000 personnes venues en cars et en trains spéciaux de toutes les usines du groupe ont défilé contre la direction et sa politique de « casse industrielle ».

Vendredi 10 mai 1985

4. Aggravation à Brest de la crise qui oppose depuis un an au sein du conseil municipal le maire RPR Jacques Berthelot (photo) à des élus de sa propre majorité. L’ancien maire UDF Georges Lombard, président de la C.U.B., et plusieurs conseillers municipaux giscardiens exigent la démission de M. Berthelot. Jugé trop autoritaire, celui-ci a même été en partie désavoué par Jacques Chirac au mois de mars.

Vendredi 10 mai 1985

5. Ouverture à Nancy du 46e congrès national des offices H.L.M., sur le thème « moderniser pour mieux servir ». Ils ont de plus en plus de difficultés financières et économiques. Le nombre de loyers impayés a doublé en quatre ans.

Vendredi 10 mai 1985

6. Le président Mitterrand a officiellement installé à l’Elysée le Comité national d’évaluation (CNE) chargé de noter et classer les universités françaises. Indépendant, composé de quinze membres (dont sept universitaires) et présidé par le mathématicien Laurent Schwartz (photo), il se basera sur trois points essentiels : autonomie, émulation, qualité. Les écoles d’ingénieurs et les I.U.T. seront également pris en compte. Un rapport annuel sera remis au chef de l’Etat.

7. Début du 36e Mai de Bordeaux, avec une représentation d’Eugène Onéguine, un opéra de Tchaïkovski.

Vendredi 10 mai 1985

8. Jour de folie sur la Croisette avec sur le tapis rouge du Festival de Cannes Johnny Hallyday, Nathalie Baye et Jean-Luc Godard, qui viennent présenter le film Détective. Le réalisateur a été accueilli dans le palais des Festivals par un inconnu qui a jeté une tarte à la crème en plein visage.

Vendredi 10 mai 1985

9. Sortie du troisième album du groupe Indochine, intitulé 3, le disque de la consécration avec notamment les chansons 3e Sexe, Canary Bay, Trois nuits par semaine et Tes yeux noirs.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog