Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Retour vers le passé

Retour vers le passé

C'était il y a 30 ans en France, jour pour jour...

Publié le par Nominoe
Mardi 26 février 1985

1. Entre 30 000 et 35 000 anti-indépendantistes ont défié le couvre-feu et l’état d’urgence en Nouvelle-Calédonie en participant à un « défilé de la liberté » organisé par le RPCR dans les rues de Nouméa. Jacques Lafleur (photo) a appelé à l’organisation d’un référendum d’ici un mois sur la base des propositions de Dick Ukeiwé. Le secrétaire d’Etat Georges Lemoine a réagi en déclarant que celui-ci ne pourrait être organisé avant la fin du mois de septembre en raison d’ « obstacles juridiques ».

Mardi 26 février 1985

2. Accompagné de trois autres ministres, dont Edith Cresson et Roland Dumas, le ministre de l’Economie Pierre Bérégovoy (photo) a adopté un ton nouveau pour parler de la croissance devant une assemblée de deux cents industriels venus du monde entier à Paris à l’invitation de l’International Herald Tribune. Selon lui la France peut se permettre une croissance plus forte sans mettre en péril son commerce extérieur.

Mardi 26 février 1985

3. Suite et fin de la réunion à Bruxelles des ministres de l’Agriculture de la CEE : les Dix sont parvenus à un accord sur la question du vin, point essentiel à régler avant l’entrée dans la communauté de l’Espagne et du Portugal : une aide spéciale est accordée à la Grèce ; les excédents de vin seront obligatoirement distillés, à bas niveau de prix ; incitation à l’arrachage du vignoble jugé médiocre. Les ministres ont également obtenu de la Commission européenne un assouplissement du régime des quotas laitiers. Les viticulteurs et producteurs de lait français sont plutôt satisfaits.

Mardi 26 février 1985

4. Le dollar continue sa progression ; il a gagné sept centimes en une journée pour coter 10,61 francs à la Bourse de Paris.

Mardi 26 février 1985

5. Le Premier ministre Laurent Fabius s’est rendu dans la matinée sur le site de la mine Simon à Forbach avant de rencontrer à l’hôpital de Sainte-Barbe une cinquantaine de mineurs intoxiqués. Cinq corps se trouvent encore au fond du puits. Deux enquêtes officielles, l’une conduite par le service des Mines et l’autre par le parquet de Sarreguemines, ont été ouvertes pour déterminer les circonstances du drame et pour faire la lumière sur les conditions de sécurité au moment de la catastrophe.

Mardi 26 février 1985

6. Le groupe socialiste à l’Assemblée nationale a déposé un projet de loi de Georges Sarre (photo) visant à interdire et à sanctionner l’usage des termes de « franglais » ou anglo-américains. Sont surtout visés les journaux, les industriels et les commerçants.

Mardi 26 février 1985

7. Le ministre de la Défense israélien Yitzhak Rabin (photo) a insulté les casques bleus français présents au Sud-Liban, les traitant de « pire salauds ». Tsahal continue ses opérations de ratissage contre la résistance locale, auraient fait plus d’une quinzaine de morts et une cinquantaine de blessés. Mais pour mener ces actions dans les villages chiites (dynamitages de maisons de suspects, voitures détruites au bulldozer, etc.), l’armée israélienne doit forcer les barrages de la Finul, ce qui a entraîné plusieurs accrochages au cours du mois avec les casques bleus français.

Mardi 26 février 1985

8. Le préfet de police des Bouches-du-Rhône Bernard Patault a été condamné à 10 000 francs d’amende pour propagation de fausses nouvelles. Après un attentat qui avait fait deux morts (les poseurs de bombe) en mars 1983, il avait, en pleine campagne pour les municipales, accusé les milieux de droite, et notamment des colleurs d’affiche du Parti républicain de Jean-Claude Gaudin (photo), d’avoir voulu viser une synagogue toute proche. D’après les résultats de l’enquête, l’attentat aurait été en fait dirigé contre un établissement du vieux port dans une affaire de règlement de compte dans le milieu. Obtenant de la justice un franc symbolique de dommages et intérêts, M. Gaudin a déclaré que cette condamnation désavouait Gaston Defferre.

Mardi 26 février 1985

9. L’énergie solaire a-t-il du plomb de l’air : EDF envisage de fermer la centrale solaire de Thémis, inaugurée en 1983, qu’elle estime trop coûteuse. Cette annonce prend de court ses partenaires, le conseil régional du Languedoc-Roussillon, le département des Pyrénées-Orientales et l’Agence française de l’énergie. Cette dernière envisage maintenant une privatisation du site.

Mardi 26 février 1985

10. Mis aux enchères, l’immeuble abritant le fameux café littéraire parisien des Deux Magots a été acquis pour 15 600 000 francs par la famille Mathivat, qui possédait déjà le fonds de commerce. Situé place Saint-Germain-des-Prés, il abrite un café depuis 1887.

Mardi 26 février 1985

11. Burger King, seconde chaîne de restauration américaine, fête son millionième client parisien.

Mardi 26 février 1985

12. Il a manqué deux points aux basketteurs de Villeurbanne pour accéder à la finale de la Coupe des Coupes : devant 10 000 spectateurs, ils ont battu les Soviétiques de Kaunas 93 à 88 au palais des sports de Lyon, mais la défaite de six points à l’aller leur a coûté cher.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog